background preloader

Economie de la culture

Facebook Twitter

How A Member Of Blink-182 Is Secretly Changing The Music Business. Kanye West, Jack White, and Pearl Jam all have something in common—Tom DeLonge, Blink 182’s guitarist and singer.

How A Member Of Blink-182 Is Secretly Changing The Music Business

More specifically, his software platform, Modlife. The same guy who rose to Billboard chart-topping fame with naked live shows and videos (see: "What’s My Age Again? " for a censored version), is now making web software for the biggest rock stars on the planet. You’re probably confused. DeLonge is used to the blank faces, even from music-business insiders. Modlife is a customizable software platform that streamlines the process of selling digital and physical product packages. And it’s a lot of revenue. But wait. Startups are actually nothing new to DeLonge. So that year he built loserkids.com.

It was first built to sell the work of To The Stars, DeLonge's startup "transmedia" company, because Modlife works best with a multimedia artist or collective that can sell packages of work in a variety of media. MP3, ebooks... on a vérifié, ils ne vous appartiennent pas. Rue89 a mis son nez dans les conditions d’utilisation des grandes plateformes de vente de culture numérisée.

MP3, ebooks... on a vérifié, ils ne vous appartiennent pas

Prêter un ebook ou un album à un ami ? N’y pensez pas. Un livre en papier ou un CD en plastique, c’est pratique. On peut le prêter, le brûler, le donner, le vendre, le lire en France ou à l’étranger. Quand vous achetez des livres et de la musique numérique (mais également des films, des jeux vidéo ou des séries), que ce soit sur Google Play, Amazon ou l’iTunes Store d’Apple (et sur bien d’autres sites), vous avez simplement le droit de lire le livre ou de regarder votre vidéo. Nous avons épluché les conditions générales de vente et d’utilisation (le texte qui définit les conditions auxquelles vous pouvez utiliser une plateforme ou un service) des grandes plateformes de vente de biens culturels numériques (l’iTunes Store d’Apple, Google Play, Amazon, la Fnac...) pour en dénicher les dispositions surprenantes. Les contenus ne vous appartiennent pas.

La loi anti-Amazon ne sauvera pas les libraires dépourvus d’inventivité. Par Francis Richard La loi anti-Amazon a donc été définitivement votée par le Sénat français le 26 juin dernier, un an après que la proposition en a été déposée à l’Assemblée nationale.

La loi anti-Amazon ne sauvera pas les libraires dépourvus d’inventivité

Il s’agit d’un appendice à la loi sur le prix unique du livre de 1981, présenté en ces termes sur le site du parlement français : « La présente proposition de loi, déposée à l’Assemblée nationale le 26 juin 2013 par Christian Jacob, Bernard Accoyer, Yves Albarello, Hervé Gaymard, Christian Kert, Guy Geoffroy et Julien Aubert, a pour objet de modifier la loi du 10 août 1981 sur le prix unique du livre. On remarquera qu’il s’agit d’un amendement déposé par l’UMP et non pas par le PS… et qu’il s’agit d’une loi de circonstance dirigée contre une entreprise qui a le tort d’être performante, d’être innovatrice et créatrice d’emplois dans un environnement contraignant. En effet Amazon France représente quelque 5.000 emplois, répartis sur 4 sites… Leanpub: Publish Early, Publish Often.

Hachette BNF. Aude De Kerros : « L’Etat culturel a détruit la création française » Lenteurs, quotas, taxes : pourquoi Netflix n’ose pas (encore) poser le pied en France. Fleur Pellerin, ministre déléguée à l’Innovation et à l’Economie numérique, a fraîchement débarqué sur le tarmac de l’aéroport de Las Vegas pour participer au CES 2014, grand-messe de l’électronique.

Lenteurs, quotas, taxes : pourquoi Netflix n’ose pas (encore) poser le pied en France

Patron du Medef au bras, l’ambassadrice de la « French tech » entend y soutenir les quelque 90 start ups françaises présentes sur place et vendre l’excellence tricolore. Concours de circonstance (ou pas) : elle a également rencontré Reed Hastings, patron de Netflix. Vous savez, cette entreprise de vidéo à la demande qui pompe un tiers du réseau internet américain le soir ? 5 graphiques étonnants sur le vocabulaire à travers Google Books. En numérisant des centaines de milliers de livres, Google s'est offert une base de données sans précédent, qu'il permet d'exploiter de façon aussi originale qu'instructive avec Ngram Viewer.

5 graphiques étonnants sur le vocabulaire à travers Google Books

L'outil permet de rechercher des expressions dans tout le fonds numérisé de Google Books, en affinant par période (depuis le 16ème siècle jusqu'à nos jours) et par langue, et de générer des graphiques qui montrent la fréquence d'apparition de l'expression recherchée. Il permet ainsi de voir comment la langue évolue, de constater la mort ou l'apparition de certains mots, mais aussi de voir comment les mots reflètent l'évolue de la société tout entière. Voici ainsi quelques exemples trouvés par Numerama, à partir du fonds français (cliquez pour agrandir les graphiques). N'hésitez pas à partager avec nous vos propres trouvailles en commentaire. 1. 2. Un peuple qui perd son art est un peuple qui perd son âme ! - Sauvons l'art ! BiblioTech - Bexar County Digital Library. Lawrence Lessig : ne criminalisez pas toute une génération !