background preloader

Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique

Facebook Twitter

Travail collaboratif. Travail collaboratif. Les conduites addictives. Actions de prévention financées par l’ARS L’ARS s’inscrit dans le cadre d’une prévention contre toutes formes d’addictions, et finance un certain nombre de projets.

Les conduites addictives

A titre d’exemple, on peut citer les projets suivants : L’Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie met en place des actions de prévention des conduites addictives et des comportements à risques auprès des jeunes hors établissements publics de l’éducation nationale…sensibilisation, prévention, action et formation dans les départements des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse. Action de prévention et de réduction des risques en milieu festif et dans les habitats précaires auprès des jeunes usagers de produits psychoactifs en Paca mis en place par Médecins du monde dans le cadre de la mission réduction des risques méditerranée.

Zoom sur la consommation de drogue. ARS Les conduites addictives. Place et rôle des usages des jeux vidéo et d'internet dans la souffrance psychologique. Sur la notion d’addiction La notion de toxicomanie, désignée en anglais par l’expression addiction to drug fut progressivement remplacée dans le discours médico-psychiatrique par la notion d’addiction.

Le terme, qui désigna tout d’abord les conduites de dépendances à des substances psychoactives (alcool, drogue…), fut étendu à partir des années 1990 aux conduites de dépendances à un comportement, telle que la boulimie, la cleptomanie ou plus récemment l’addiction à internet. Cependant la notion d’addiction ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la santé mentale, car sa définition reste encore aujourd’hui floue. Selon M. Valleur et J. L’adjectif « addictif » fait écho à deux situations : à la difficulté de mettre fin à une sensation particulière,à la tendance de persister dans une conduite.

SEYS, Bertrand. Place et rôle des usages des jeux vidéo et d’internet dans la souffrance psychologique. GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions. De quoi parle-t-on ?

GREA - Groupement Romand d'Etudes des Addictions

L'essor des mondes numériques modifie notre comportement. Nous leur consacrons plus de temps et sommes quasi en permanence face à un écran, connectés à internet : smartphone, tablette, ordinateur, console, tv, etc. Vous en doutez ? Si vous prenez le train, regardez autour de vous. La multiplication des écrans génère potentiellement des risques d’usage excessif. Le terme de cyberaddiction est sujet à controverse. Ce que l’on sait. Groupement romand d’étude des addictions (GREA), Hyperconnectivité. Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

Pour l'été, InternetActu vous propose de revenir sur les usages d'internet en compagnie de quelques-uns des chercheurs, sociologues, anthropologues, psychologues qui nous aident à comprendre l'internet.

Yann Leroux : « Il n’y a pas d’addiction aux jeux vidéo »

On ne présente plus vraiment Yann Leroux sur internet, parce qu'il est l'un des rares psychanalystes à twitter et à avoir un blog (que nous vous recommandons chaudement). Membre de l'Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, joueur invétéré, Yann Leroux s'intéresse au virtuel depuis qu'il est tombé dedans. C'est assurément son expérience de joueur qui l'a amené à porter un autre regard sur le jeu. A son exemple, des psychanalystes, et non des moindres, comme Serge Tisseron, sont de plus en plus nombreux à dénoncer l'utilisation de la notion d'addiction appliquée aux jeux vidéos. Internet Actu. Enjeu, recherches, usage et débats par InternetActu.net et Place de la toile. Forum aufeminin. Aufeminin.com/forum/show1_f746_1/psychologie/addictions-jeux-internet.html. Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions.

Numérique : face au risque d’addiction, déconnectez ! Comment se sentir plus heureux et moins seul en un seul clic ?

Numérique : face au risque d’addiction, déconnectez !

Facile, en se déconnectant de Facebook ! C’est en effet ce que révèle une étude danoise publiée cette semaine : après une semaine d’abstinence, les cobayes se disaient globalement plus satisfaits de leurs vies. Si les conclusions de cette étude ne font pas l’unanimité chez les spécialistes, l’envie de débrancher, de prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux et outils numériques progresse à grande vitesse chez les Français : 30 % ressentiraient ce besoin actuellement. Une tendance, née aux États-Unis, est d’ailleurs en plein essor : la « digital détox », ou sevrage numérique total. La raison : l’explosion des dépressions, grosses fatigues ou surmenage liés à une connexion permanente à l’univers numérique qui devient une dépendance. Surcharge numérique Ordinateurs, téléphones portables, tablettes… Les écrans et leurs contenus ont envahi nos vies.

Burn-out numérique Les avantages de la déconnexion Dur de déconnecter. Psychological tips for resisting the Internet's grip. “22 of the Cutest Baby Animals,” the headline said.

Psychological tips for resisting the Internet's grip

“You won’t believe number 11!” Despite an impending deadline – not to mention my skepticism (how cute could they possibly be?) – I clicked on the story. I’m only human, after all. Yet this failure in self-regulation cost me at least half an hour of good work time – as have other clickbait headlines, bizarre images on my Twitter feed or arguments on Facebook.