background preloader

p7 recherche documentaire

Facebook Twitter

Mes droits et obligations pendant mon stage. Les différences sont réelles : salarié et stagiaire sont deux statuts distincts, et chacun a ses propres droits et obligations.

Mes droits et obligations pendant mon stage

Le salarié fait partie de l'entreprise, il est donc rémunéré et a un contrat de travail. Le stagiaire, lui, garde son statut de lycéen ou d'étudiant, il n'est pas considéré comme un salarié de l'entreprise. Ce qui le lie à l'employeur, c'est la convention de stage. Les frais de transport, d'hébergement, de repas Pour les élèves de lycée professionnel ou technologique en BTS, l’établissement d’enseignement peut prendre en charge une partie de vos frais dans la limite de ses crédits, mais il ne vous remboursera pas les frais d'hébergement. Les obligations de l´employeur vis à vis des stagiaires dans l´entreprise. Votée en février 2014 par l’Assemblée Nationale, la loi proposant un encadrement accru des stages en entreprise prévoit un certain nombre d’obligations supplémentaires des entreprises vis-à-vis des stagiaires.

Les obligations de l´employeur vis à vis des stagiaires dans l´entreprise

Au menu : frais de transport, tickets restaurants, gratification, etc. Le point de Petite-entreprise.net. Le tuteur : une obligation Il est désormais obligatoire de désigner un tuteur pour chaque stagiaire. Son nom et son poste figureront dans la convention de stage. Stagiaires : quelles nouvelles obligations pour les employeurs ? Davantage de droits et de protections pour les étudiants.

Stagiaires : quelles nouvelles obligations pour les employeurs ?

Et donc de nouvelles obligations à remplir pour les employeurs. C’est le sens de la loi sur l’encadrement de stages, en vigueur depuis le 10 juillet dernier. Si les grands groupes ne devraient pas être trop perturbés par le dispositif, les PME ou les start-up auront plus de difficultés à le mettre en musique. « Les étudiants obtiennent de nouvelles garanties mais on a créé un carcan juridique, très rigide pour les entreprises, résume Catherine Le Manchec, avocat associé au cabinet August&Debouzy. Les obligations des employeurs vis-à-vis du stagiaire. L’adoption du décret publié au Journal officiel du samedi 30 novembre 2014 relatif aux stages en entreprise, vient changer la donne concernant les droits et devoirs de chacun ; stagiaires et entreprises.

Les obligations des employeurs vis-à-vis du stagiaire

Les employeurs se doivent désormais de respecter de nouvelles obligations. La loi du du 10 juillet 2014 visant à mieux encadrer le cadre juridique du stage en entreprise concerne tous les stages en entreprise, obligatoires ou facultatifs, à l’exception des stages « d’observation en entreprise » effectués par des jeunes de moins de 16 ans. Cette loi prévoit des obligations pour les entreprises, que nous vous présentons dans cet article. Une convention de stage obligatoire. Les stages en entreprise doivent obligatoirement être conventionnés pour ne pas être considéré comme du travail non-déclaré. Les stages concernés. Tout stage en milieu professionnel doit être intégré dans un cursus pédagogique scolaire ou universitaire.

Les stages concernés

Ses finalités et ses modalités sont définies dans l’organisation de la formation. Les stages doivent faire l’objet d’une restitution par l’étudiant donnant lieu à évaluation de la part de l’établissement. Il s’agit des stages d’initiation, de formation ou de complément de formation, ne faisant pas l’objet d’un contrat de travail et n’entrant pas dans le cadre de la formation professionnelle.

Sont notamment visés : Stages : les obligations de l'employeur - professionnels. Un stage correspond à une mise en situation temporaire en milieu professionnel permettant à l'élève ou l'étudiant d'acquérir des compétences professionnelles en lien avec sa formation et de se voir confier des missions conformes au projet pédagogique de son établissement d'enseignement.

En l'absence de contrat de travail, un stage d'étudiant ne doit pas être proposé pour : remplacer un salarié en cas d'absence, de suspension de son contrat de travail ou de licenciement,exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent (le stagiaire n'a pas d'obligation de production comme un salarié),faire face à un accroissement temporaire d'activité,occuper un emploi saisonnier. Sont interdits les stages hors cursus pédagogique, c'est-à-dire non inscrits dans un cursus scolaire ou universitaire. Un stagiaire n'étant pas considéré comme un salarié, l'employeur n'a pas à effectuer de déclaration préalable à l'embauche (DPAE).