background preloader

Se faire du bien

Facebook Twitter

En chariot dans l'univers du tarot. DMT Tattoo - Journal. La force intérieure : méditation de la montagne. Une bergerie en Seine-Saint-Denis ? Un reportage plein de poésie. Un berger dans la cité ?

Une bergerie en Seine-Saint-Denis ? Un reportage plein de poésie.

A première vue, l’idée paraît complètement loufoque : on imagine mal des chèvres et des brebis broutant entre deux barres d’immeuble. Pourtant, à voir cette vidéo pleine de surprise et de poésie, on s’aperçoit que c’est tout à fait possible… et très naturel ! Petit pois (un surnom sympa) a installé sa bergerie en Seine-Saint-Denis (93). L’équipe de Sideways est allé à sa rencontre et l’a suivi promenant son troupeau entre les scooters et les voitures.

Résultat, un reportage magique où se mêle l’art de la débrouillardise, le plaisir de la convivialité et le bonheur de partager. Regardez, ça vaut largement le coup d’oeil : une bonne dose d’images rafraîchissantes ! Plutôt sympa n’est-ce pas ? Mathias Richard – La vie n'attend pas. De façon très brute, avec uniquement sa voix et ses mots, Mathias Richard propose une traversée, une expérience existentielle intense, quasi-musicale. de Mathias Richard, réalisation Christine Diger.

Mathias Richard – La vie n'attend pas

Atelier 1 - Méditation pleine conscience par Hugues Cormier. La marche : une expérience paradoxale de liberté. Etude sur l’influence du pouvoir sur l’empathie. When You’re Suicidal, But You Don’t Want to Die. I have been to 14 funerals since turning 17 years old.

When You’re Suicidal, But You Don’t Want to Die

Fourteen people who were friends, co-workers, crushes, debate partners, school mates and amazing members of the world’s community. Fourteen people whose families and friends I sat next to at funeral services who I heard whisper, “If I would have known,” “How could I miss the signs?” And the awful, “How could they do this to us?” Fourteen. As the first of my friends took their lives and I attended their funerals, I felt an overwhelming sense of guilt. Fast-forward to today: I still find myself standing at the crossroads in people’s lives, as the more I’ve become involved in this mission, the more people I see at the crux of their struggle. What am I scared of, concerned about, and oftentimes angry about? 1. 2. “You are just seeking attention,” “You did this to yourself, why should I help you?”

3. One of the scariest things about this journey is to learn we still have a long way to go to understanding and preventing suicide. 4. Comment l'extrême isolement affecte-t-il le corps et l'esprit ? - BABEL OUEB. CC Isabella Hobi / Flickr Une étude réalisée en 2006 auprès de femmes américaines atteintes du cancer du sein démontrait que celles qui entretenaient des contacts fréquents avec leurs familles ou leur amis avaient 5 fois moins de chance de mourir de leur maladie.

Comment l'extrême isolement affecte-t-il le corps et l'esprit ? - BABEL OUEB

Selon les scientifiques, l'isolement aurait une grande influence sur le système immunitaire : la solitude induirait un état d'inflammation chronique, propice aux développement de maladies cardiovasculaires et d'autres pathologies. Des processus complexes dont on ne saisit pas tout, qu'étudie attentivement l'équipe de John T. Cacioppo de l'université de Chicago à la croisée des neurosciences et de la psychologie sociale. En 1962, le spéléologue français Michel Siffre décide de passer deux mois dans le noir complet, au fond du gouffre de Scarasson dans les Alpes. Souffrir d'anxiété, c'est avoir une perception du monde fondamentalement différente. PSYCHOLOGIE - Les gens qui croient encore que guérir d’une maladie mentale est une question de volonté ont une raison de plus de changer d’avis: selon une toute nouvelle étude publiée par la revue Current Biology, les personnes souffrant d’anxiété ont une perception différente du monde qui les entoure en raison d’une variation physiologique au niveau du cerveau.

Souffrir d'anxiété, c'est avoir une perception du monde fondamentalement différente

Tout dépend de la plasticité du cerveau, de sa capacité à se modifier et se réorganiser en formant de nouvelles connexions. Ces changements inhérents dictent la manière dont une personne réagit aux stimuli. Des chercheurs de l’Institut Weizmann des sciences, en Israël, ont constaté que les personnes traitées pour des problèmes d’anxiété étaient moins susceptibles de faire la différence entre stimuli neutres (ou “sans danger”) et menaçants. Elles montraient une plasticité sur la durée, bien après la fin de l’expérience angoissante. Cette circonstance n’était pas due à un trouble de l’audition ou de l’apprentissage. Calm. Les dessous de la médisance. Et oui, avouons-le : que c’est bon de médire !

Les dessous de la médisance

D’abord ça crée du lien social : dire du mal ensemble, c’est avoir un point commun. Et puis c’est l’occasion de rigoler : on tourne l’autre en ridicule, on se moque de ses manquements, on se bidonne de ses travers. Et enfin ça permet de vider son sac, exutoire à petites frustrations de toutes sortes, la malveillance ordinaire et une sorte de vide-poche à notre agressivité. Ce n'est pas votre boulot de faire en sorte qu'on vous aime.