background preloader

Body Art

Facebook Twitter

Quelques artistes bluffants de Body Art - Pink Heater. Art corporel. Art corporel. Si l'art corporel découle du happening, il s'en différencie en tant qu'acte individuel ne devant pas être reproduit.

Art corporel

Le plus souvent, la photographie et la bande vidéo restent la seule trace de l'action et comptent pour l'œuvre elle-même. Parmi les principaux représentants de l'art corporel figurent les Américains Vito Acconci et Denis Oppenheim, l'Italienne Gina Pane, le Français Michel Journiac et le Suisse Urs Lüthi. La poésie est à la base du Body Art. Vito Acconci passe des mots à la page et de la page aux corps. Michel Journiac publie en 1968 Le Sang nu, où il souhaite faire du corps le langage de la création. Ou la volonté de comprendre le regard des femmes via le médium du corps. Art corporel : le corps entre pensée sublimatoire et pensée opératoire. ArtcorporeL. L'art corporel est un terme français associé aux pratiques artistiques effectuées sur le corps d'un individu ou de l'artiste lui-même.

ArtcorporeL

L’art corporel en Europe varie selon les artistes et leurs pratiques qui diffèrent selon le pays. Il trouve son équivalent historique dans le Body Art aux Etats-Unis, où est voué le même culte du corps. Naissance de l'art corporel - Art corporel. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Art corporel

Art corporel et body art : une histoire complexe[modifier | modifier le code] En effet, dans les années 1980, l'expression body art devient, principalement aux États-Unis et par réappropriation ou détournement, synonyme de modification corporelle : tatouage, piercing, scarifications, etc., lesquelles permettent au corps de chaque individu d'être le lieu d'une expression qui n'a que peu à voir avec l'acte artistique — au sens de son unicité —, mais bien, d'une part, avec la notion de rite (anthropologiquement, dans les sociétés traditionnelles) et, d'autres parts, avec les comportements culturels émergents ou de masse (dans les sociétés contemporaines, comme « phénomène de mode »).

Toutefois, le vocabulaire des modifications corporelles peut servir à décrire le travail de certains artistes qui utilisent leur propre corps comme vecteur d'expression durable et évolutif, et non plus simplement performatif. Ouvrages fondamentaux : Articles :