background preloader

Cycle 1 [15-16]

Facebook Twitter

LES HERITIERS. LE ROI ET L'OISEAU. Générique À partir de 5 ans, de la GS au CM2. 85 minutes. 

LE ROI ET L'OISEAU

Réalisation Paul Grimault. Scénario : Jacques Prévert et Paul Grimault d'après le conte d'Andersen, La Bergère et le Ramoneur. Dialogues : Jacques Prévert. Résumé L’Oiseau présente l’histoire dans laquelle il s’illustra… Dans son immense et luxueux palais bâti au milieu de nulle part, le Roi Charles Cinq et Trois font Huit et Huit font Seize de Takicardie distrait sa solitude en tirant sur d’innocents volatiles – presque toujours sans succès car il louche affreusement.

Note d'intention Au cours de son histoire mouvementée, Le Roi et l'Oiseau a rassemblé dans sa boîte des éléments inattendus qui en font un film atypique du cinéma d'animation et aussi un « film-culte ». Mots clés. UNE VIE DE CHAT. Générique À partir de 5 ans, de la GS au CM2 .

UNE VIE DE CHAT

France, 2010, couleurs, animation, 70 minutes.  Réalisation : Jean Loup Felicioli et Alain Gagnol. Scénario : Alain Gagnol. Dialogues : Jacques-Rémy Girerd et Alain Gagnol. Résumé Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons, celle de Zoé, une petite fille mutique, et celle de Nico, un cambrioleur solitaire. Note d'intention Une Vie de chat est un film d'animation haut en couleurs, réalisé par deux artistes amis, Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol, qui vont porter la réputation des Studios de cinéma français Folimage jusqu'à Hollywood puisque le film fut sélectionné aux Oscars en 2012.

Mots clés Animation, deuil, film noir, gangsters, Paris, suspense. Un film noir en couleurs Extrait du Point de vue du Cahier de notes sur... En 1999, Kirikou et la sorcière, un dessin animé français de long métrage remporte un succès public inattendu et international ! Lire la suite… Petite bibliographie. LES 400 COUPS. Générique À partir de huit ans, du CE2 au CM2.

LES 400 COUPS

François Truffaut, France, 1959, 93 minutes, noir et blanc. Scénario : François Truffautt Adaptation et dialogues : François Truffaut et Marcel Moussy. Image : Henri Decae. Cadreur : Jean Rabier. Dates de tournage : 10 novembre 1958 au 3 janvier 1959 Interprétation : Jean-Pierre Léaud (Antoine Doinel), Albert Rémy (le beau-père), Claire Maurier (la mère), Patrick Auffray (René Bigey), Georges Flament (monsieur Bigey), Yvonne Claudie (madame Bigey), Robert Beauvais (le directeur d’école), Pierre Repp (le professeur d’anglais), Guy Decomble (l’instituteur), Claude Mansard (le juge d’instruction), Henri Virlojeux (le gardien de nuit), Richard Kanayan (Abbou), et la participation de Jeanne Moreau, Jean-Claude Brialy, Jean Douchet).

Résumé Écolier parisien indiscipliné, Antoine (12 ans) est souvent puni par le maître. Note d'intention Extrait du Point de vue. Quatre cents ! Bibliographie Sur Les 400 Coups Gillain, Anne Les 400 Coups. Une vie de chat : le site pédagogique. Les héritiers le film - UGC Distribution. Un film sur un projet pédagogique valorisant l’initiative, l’autonomie et la responsabilité des élèves.

Les héritiers le film - UGC Distribution

“Un beau film pédago mais pas démago” Le Figaro Synopsis D'après une histoire vraie. Lycée Léon Blum de Créteil, une prof décide de faire passer un concours national d'Histoire à sa classe de seconde la plus faible. Témoignages d'enseignants Les enseignants témoignent : J'ai beaucoup aimé ce film en tant que spectatrice mais aussi en tant qu'enseignante. [...] Un film très fort cinématographiquement et très juste sur le fond de son propos [...]

Lire tous les verbatims (PDF) Documents Téléchargez le document d’accompagnement où sont abordés : - Le Concours National de la Résistance et de la Déportation, - La pédagogie du projet : une autre manière de faire de l’histoire et d’enseigner - L’autonomie et la responsabilité dans la relation pédagogique Télécharger le dossier d’accompagnement Télécharger le dossier de Presse du film Sortie en salles Trouvez une salle près de chez vous. Critique culturelle ou choc de civilisation. Les deux films mettent en scène un groupe de jeunes adolescentes noires pour le premier et des lycéens noirs et arabes pour le second, toutes et tous scolarisés et habitant en banlieue parisienne (non nommée dans le cas de Bande de filles, Créteil pour Les Héritiers).

Critique culturelle ou choc de civilisation

Les deux sociétés de distribution les résument de la sorte :- Bande de filles : « Marieme vit ses 16 ans comme une succession d’interdits. La censure du quartier, la loi des garçons, l’impasse de l’école. Sa rencontre avec trois filles affranchies change tout. Elles dansent, elles se battent, elles parlent fort, elles rient de tout. Marieme devient Vic et entre dans la bande, pour vivre sa jeunesse. » (Pyramide Films)- Les Héritiers : « D’après une histoire vraie. Il ne nous appartient évidemment pas ici de juger de la qualité des films, ni même des intentions – réelles ou supposées – des réalisatrices. Critique esthétique ou fantasmes racistes ? « La » banlieue, creuset de tous les vices « Loin de tout cliché »… ou pas 3a 3b.