background preloader

Sarahpro

Facebook Twitter

Veille internet, 3 outils pour gagner du temps. Ok, c’est sympathique la veille internet mais à quoi cela sert-il? - à être informé des dernières nouveautés dans votre secteur d’activité - à trouver des articles à relayer sur les réseaux sociaux - à trouver des sources d’inspiration pour écrire vos articles de blog (non, tout n’est pas dans ma tête!)

- à suivre la concurrence Voici 3 outils de veille internet pour vous faire gagner du temps! Scoop-it, Google Reader et Facebook. Ahhh Scoop-it , mais comment ai-je pu faire de la veille internet sans cet outil magique? Scoop-it est une plate-forme disponible sur le web qui vous permet de créer votre propre journal online regroupant tous les articles que vous avez sélectionné. La révolution ce n’est pas Facebook, c’est la digitalisation de l’entreprise.

Facebook est un accélérateur et un facteur de changement.

La révolution ce n’est pas Facebook, c’est la digitalisation de l’entreprise

Nous l’avons vu en début d’année lors des révolutions du printemps arabe. Mais il n’est qu’un facteur ; d’autres conditions de changements devant être réunies : culturelles, économiques, sociétales, sociologiques, logistiques. Réduire les révolutions arabes à Facebook est une erreur (on peut dire la même chose des émeutes plus récentes en Angleterre). Lire certains experts digitaux interpréter le monde et ses changements au travers de ce qu’il voit tous les jours (Internet et en l’occurrence Facebook) est une erreur. Nous aimons dire au sein The Persuaders que les changements, si je passe maintenant à une vision plus économique en lien avec l’entreprise, sont liés à 4 facteurs, séparés entre les facteurs internes et les facteurs externes. Culturel et organisationnelStratégiqueConcurrentielAttentes des cibles visées. (5) La Veille en E-Réputation et Community Management [3/3] : les résea...

Surveiller son e-réputation et celle de son entreprise sur les réseaux sociaux grâce à Secure.me. Surveiller son e-réputation et celle de son entreprise sur les réseaux sociaux grâce à Secure.me Posté le 14 juin 2012 par Noëmie Martinez Avec internet, tout va plus vite.

Surveiller son e-réputation et celle de son entreprise sur les réseaux sociaux grâce à Secure.me

Lorsque quelque chose de positif se propage, on est heureux, on fait le « buzz ». Mais qu’en est-il lorsqu’il s’agit d’une critique, d’une diffamation, voire d’une insulte. Malgré les efforts fournis en la matière par la plupart des réseaux sociaux, il reste encore beaucoup de travail à faire concernant la protection des données privées. Le site vous aide à surveiller et protéger votre réputation en ligne et notamment sur les réseaux sociaux. Un bon moyen de veiller à garder une bonne image on-line, à titre personnel et professionnel, ou encore pour le compte de son entreprise. Comment ça marche ? Secure.me identifie les thèmes sensibles qui se trouvent dans le profil Facebook surveillé et le réseau d’amis grâce à une reconnaissance linguistique sémantique.

Voici une capture écran de mon tableau de bord Secure.me. Tourisme et Medias Sociaux. Tripadvisor, le géant de la e-réputation dans le domaine du tourisme. Les hôteliers, restaurateurs, gérants de structures publiques, prennent de plus en plus conscience des enjeux d’une forte présence pour le net.

Tripadvisor, le géant de la e-réputation dans le domaine du tourisme

Comme on le sait déjà, les internautes recherchent de plus en plus l’information sur la toile avant de se déplacer et n’hésitent plus, après leur visite, à écrire sur les réseaux sociaux leur avis, qu’il soit positif ou négatif. Si Facebook est un acteur majeur de l’e-réputation dans le domaine du tourisme, il y en a un qui est plus redouté encore : J’ai nommé TripAdvisor. Trip Advisor : le réseau en chiffres Avec des statistiques pareilles, Tripadvisor a de quoi faire peur, en effet. Crée en 2000, il n’a cessé de prendre de l’importance depuis son lancement. Les 10 chiffres clefs de l’e-tourisme en 2012. L’e-tourisme continue sa progression.

Les 10 chiffres clefs de l’e-tourisme en 2012

Chiffre d’affaires… Parts de marché… mobile… acteurs… FrenchWeb revient sur les 10 principaux chiffres du secteur en 2012. Le e-tourisme est au premier rang des achats en ligne en France en 2012.Son chiffre d’affaire en France en 2012 s’élève à 17,7 milliards €.Le secteur profite d’une croissance de 7% en 2012. C’est cependant deux fois moins qu’en 2011 (14%).L’e-tourisme représente 33 % des PDM du e-commerce, devant le sexe et les sites de rencontres (27 %), suivis par les jeux et site paris en ligne (20%).84% des français étant partis en vacances en 2012 sont passés par internet pour préparer ou réserver leur voyage. Mobile Ils sont également 35% des internautes a avoir préparé leurs vacances depuis leurs mobiles.En revanche, seulement 10% des mobinautes ont acheté des biens et des services touristiques depuis leur smartphone.

Réseaux sociaux Acteurs Chiffres: Fevad, PhoCusWright. L'e-tourisme ne redécolle pas. L’e-tourisme a reculé de 1% au deuxième trimestre 2014.

L'e-tourisme ne redécolle pas

Comment expliquer cette panne de croissance, alors que l’e-commerce poursuit son essor ? Tous secteurs confondus, le chiffre d’affaires des sites leaders membres de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) a progressé de +3% au deuxième trimestre sur un an. Cette performance, qui s’inscrit dans la continuité du premier trimestre, s’avère honorable, dans un contexte de tassement de la consommation de détail (-0,1% au second trimestre 2014 pour les produits industriels hors auto).