background preloader

Actu E-tourisme

Facebook Twitter

David contre Goliath : le combat pour la visibilité des îles Féroé. Chers lecteurs, aujourd’hui je vous emmène tout au nord. Précisément entre l’Ecosse et l’Islande, dans une destination qui fait encore parler d’elle : les îles Féroé. Lancé contre le géant Google pour obtenir le “droit d’exister virtuellement”, Visit Faroe Islands est depuis 2 ans, l’expert des coups marketing bien rodés. Genèse d’un combat entre un petit territoire touristique et un géant de l’information en ligne.

Chapitre 1 |Avril 2016, David contre Goliath Avril 2016, Visit Faroe Islands lance un blog avec comme but ultime : inciter Google à venir numériser les sentiers et voies publiques sur Google street view. C’est alors que Visit Faroe décide de prendre les choses en main. Les visiteurs du site Visit Faroe ont pu admirer la beauté des paysages féroïens à dos de mouton ! Au terme de cette histoire qui prête à sourire, les îles Féroé ont grandement gagné en visibilité grâce au travail des équipes dans le relais médiatique.

Chapitre 2 |Octobre 2017, David (le retour) Se dirige-t-on vers des destination-plateforme? Je suis heureux d’écrire ce premier papier sur le blog. Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis Guillaume Cromer. Je dirige ID-Tourism, un bureau d’ingénierie sur le marketing du tourisme spécialisé sur les questions d’innovations, de prospective et de durabilité du secteur. Je préside également depuis 4 ans l’association Acteurs du Tourisme Durable qui a pour ambition de pousser l’ensemble de l’industrie du tourisme à intégrer les enjeux de développement durable. Ces sujets toucheront la majorité de mes futurs papiers. Pour cette première, je vais vous parler de la plateformisation des destinations.

Le papier de la semaine dernière présenté par Jean-Luc Boulin, « Vente d’activités de loisirs : la revanche des DMO » m’avait bien mis la puce à l’oreille. Expérience Côte d’Azur & Week-end Esprit de Picardie (Transformé depuis en Week-end Esprit Hauts de France) prouvent au final qu’il y a un espoir. Sur le papier, rien d’impossible au final. Guillaume. Google Travel Guide ? Le tourisme occupe indéniablement une place de choix dans la stratégie de Google. Cela fait quelque temps que de nombreux analystes prédisent que le géant de Mountain View va lancer sa propre agence en ligne dans le tourisme, car des nouveaux services à destination des voyageurs sont mis en place par Google depuis plusieurs années, et répondent à différentes types de besoins (cartographie, informations pratiques, préparation d’itinéraire, comparateur, etc.).

Ce Google Travel deviendrait dès lors une réelle menace pour des acteurs tels que Booking ou Expedia. Plusieurs services peuvent corroborer cette orientation vers la commercialisation. On peut citer Google Flights, le comparateur de vols, suite au rachat d’ITA Software en 2010, ou bien Google Hotel Finder, le comparateur d’hôtels apparu en 2011, et désormais totalement intégré au moteur de recherche et à Google Maps. D’un autre côté la régie publicitaire rapporte la majorité des revenus de Google.

25 Best Tourism Board Websites in the World in 2017 – Skift. It’s our fifth birthday this week. Click on the logo for more big stories. Travelers have an unlimited number of online resources they can use to plan and book their trips. Tourism board websites remain relevant for many travelers who have always used them, discover them through a booking site, or because they might rank high in Google search results, for example. But probably more travelers consider platforms such as Instagram; Facebook with its new City Guides product, recommendations from family and friends; YouTube; TripAdvisor; or Google as their top sources of travel inspiration.

The Skift Daily newsletter puts you ahead of everyone about the future of travel, subscribe. Why then should tourism boards invest in a website that travelers likely aren’t as familiar with compared to other channels in 2017? Skift tracked the world’s 25 best tourism board websites in 2013 and 2016, and below is our 2017 list. The selections are getting increasingly tough. The 2017 List North America Europe. Skift dévoile son TOP 25 des sites de destinations touristiques dans le monde. Skift (plateforme d’information et de services en marketing touristique) vient de dévoiler son TOP 25 des meilleurs sites de destinations dans le monde. Les sites des organismes de gestion de destination (OGD) sont de plus en plus concurrencés par de nombreuses plates-formes qui voient le tourisme d’un oeil lucratif. Et ce dans toute la chaîne du voyage, depuis les moteurs de recherche (comme Google Destinations) jusqu’à la réservation (via les OTA) en passant par les réseaux sociaux comme Instagram qui sont de plus en plus sources d’inspiration pour les voyageurs.

Dans ce contexte, les refontes de sites dans les deux dernières années proposent de nouvelles fonctionnalités avec pour objectifs d’améliorer l’expérience utilisateur et continuer à susciter l’intérêt des voyageurs. Les meilleurs sites adoptent une interface adaptative en “flat design”. La navigation est simplifiée pour gagner en rapidité d’affichage et en efficacité sur les mobiles. Savez-vous ce qu’est Mastodon, LE réseau social du moment ? | Geek Mexicain. Tout d’abord une première devinette: quel est le point commun entre Facebook, Twitter, Snapchat, LinkedIn, Instagram, ou encore même Ello ? Ils appartiennent chacun respectivement à une seule et même entité, qui développe, propose et même parfois contrôle la plateforme, et les contenus qui y sont publiés, pour enfin être affichés sur vos fils d’actualités.

Malgré le fait que la plupart d’entre nous n’en ait absolument rien à faire, des problèmes récents d’ordre philosophique (mais sur fond politique) se sont posés, et ont été mis au grand jour. Dans quelles mesures les algorithmes des réseaux sociaux sélectionnent les informations auxquelles nous avons accès ? Qui est derrière cela, et quels sont ses intérêts ? Malheureusement nous ne sommes pas ici pour commencer un débat socio-comportemental, mais bien parler de Mastodon, et de comment ce nouveau réseau parvient actuellement à s’imposer dans la « sphère sociale » d’Internet. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Tout est là. Voyages-sncf.com passe à l’offensive avec le smart tourisme #VSC2017 | Etourisme.info. Après une année 2016 difficile pour les acteurs du tourisme (attentats, inondations, grèves, etc.) Voyages-sncf.com entreprend une démarche offensive autour du smart tourisme et enrichit son offre et son expérience client grâce à l’innovation. La conférence de presse animée par Franck Gervais (Directeur général, Voyages-sncf.com) vient de s’achever en voici les principaux enseignements.

À retenir parmi les annonces fortes : Une nouvelle fonctionnalité de recherche et d’accompagnent « porte-à-porte ».Le lancement d’une plateforme collaborative permettant à une communauté de contributeurs locaux de proposer aux internautes leurs meilleurs conseils et bons plans pour profiter au mieux de leur région.La participation au capital de Rendezvouscheznous qui propose des expériences authentiques dans les régions.Une nouvelle équipe de 8 personnes dédiée à l’Intelligence Artificielle et déjà un nouveau service associé : le Chat Extension.

Le smart touriste change, il faut s’adapter en permanence. Comment différencier un influenceur d'un blogueur ? Pour la marque ou la destination, il faut savoir redoubler de prudence pour travailler avec un blogueur et avoir un minimum de réflexes - DR Les entreprises du tourisme sont souvent attirées par ce nouveau moyen de communication afin de toucher une nouvelle audience et obtenir une cible plus large de prospection. Qu'ils soient blogueurs ou influenceurs, le principe est le même, ils communiquent auprès d'une communauté qui se veut fidèle et donc leur pouvoir de prescription est important. Cependant, même si le blogueur que la marque a ciblé possède une forte communauté, cela ne veut pas dire pour autant qu'il soit influent. Il faut savoir qu'aujourd'hui de nouvelles techniques pour augmenter les chiffres de leur communauté existent, comme notamment avoir recours à de l'achat d'abonnés, voire l'utilisation de robots qui automatisent des tâches en vue d'obtenir de nouveaux fans.

. #1. . #2. . #3. Un point sur Klout Klout est (ou était) un outil de mesure d'influence par excellence. Baromètre Opodo : 1 Français sur 2 réserve son séjour sur Internet. La préparation en ligne d'un voyage est synonyme de liberté, explique Guy Raffour, directeur du Cabinet Raffour Interactif. 77% des Français consultent des sites de voyages en ligne avec une augmentation des échanges, des lectures, des avis, etc. . « Le mobile est une nouvelle industrie du tourisme », explique Quentin Bacholle. L’utilisation du mobile se fait aussi avant, pendant et après le séjour.

Il est donc important d'accompagner le consommateur tout au long de son séjour. Ce n’est pas uniquement un moyen de capter plus de réservations, mais une nouvelle expérience. La révolution m-tourisme : 53% des Français ont préparé ou réservé leur voyage sur smartphones et tablettes, soit une hausse record de 14 points. Autres articles. Les enjeux > DATAtourisme. Pour autant, les territoires sont nombreux à avoir pris conscience de la nécessité de diffuser leurs informations sur un maximum de canaux et médias pour mettre la lumière sur leur destination. De premières expériences locales (partenariats de diffusion, portails open-data départementaux ou régionaux) ont permis d’ouvrir le champ des possibles et prendre conscience de la nécessité d’aller encore plus loin dans la démarche.

Il était alors indispensable de passer outre les difficultés liées à l’hétérogénéité des bases de données. Par ailleurs, les obligations légales d’ouverture de données, qui s’appliquent aux acteurs publics, ont incité les organismes touristiques à aller encore plus loin dans la démarche : il fallait non seulement diffuser largement ses données, mais aussi en faire des « données de référence ».