background preloader

Anglais

Facebook Twitter

L'école numérique devant un seuil critique ? Par François Jarraud Comment l'institution pense-t-elle l'école numérique ?

L'école numérique devant un seuil critique ?

La dernière livraison de la revue de l'AFAE (association française des administrateurs de l'éducation) propose une vision précise et nuancée, qui n'oublie pas les difficultés. Parce que la culture numérique semble condamner aussi l'institution au changement... Le numérique peut-il changer l'école ? Il est en train de le faire, répond l'inspecteur général Alain-Marie Bassy.

Pour Bruno Devauchelle, formateur Cepec, "passer de l'appropriation personnelle à l'appropriation professionnelle des TIC semble être un des problèmes essentiels du monde scolaire". Le numérique contre les profs ? L'école à l'heure du numérique; Administration et éducation, revue de l'AFAE,n°1 2011. Dans la Silicon Valley, l’école fait écran noir. C’est une petite école lovée dans le cœur de la Silicon Valley, à quelques dizaines de kilomètres de San Francisco.

Dans la Silicon Valley, l’école fait écran noir

Sur son site web, la Waldorf School of the Peninsula décrit ainsi sa mission : «Permettre aux enfants de développer leur propre individualité et augmenter leur capacité à penser, ressentir et agir.» Jusque-là, rien de bien particulier si ce n’est qu’ici, au carrefour mondial de la high-tech, l’école interdit tout simplement les écrans dans ses classes. De tous types : ordinateurs, iPad ou télévision. «Cela peut paraître un peu paradoxal car la grande majorité de nos parents travaillent dans le secteur de l’informatique, reconnaît Lucy Valentine Wurtz, l’une des directrices. Mais en même temps, c’est aussi peut-être parce qu’ils sont devant des écrans toute la journée qu’ils préfèrent que leur fille ou leur fils ne fassent pas la même chose.» «Dialogue».

Mais la polémique s’est poursuivie chez les professionnels de l’enseignement. Enthousiasme. Ces patrons de la Silicon Valley qui interdisent la high tech à leurs enfants. "A la maison, nous limitons l'utilisation des gadgets technologiques.

Ces patrons de la Silicon Valley qui interdisent la high tech à leurs enfants

" La phrase est prononcée par Steve Jobs, en 2010. Surprenant ? Pas tant que ça, à en croire le New York Times (en anglais), qui explique jeudi 11 septembre que de nombreux dirigeants de la Silicon Valley tiennent leurs enfants à l'écart des nouvelles technologies. Ainsi, Chris Anderson, ancien rédacteur en chef du magazine spécialisé Wired et actuel directeur exécutif d'une firme fabriquant des drones, limite le temps d'utilisation de tous les appareils électroniques de sa maison. A tel point que ses enfants les accusent, lui et sa femme, "d'être des fascistes bien trop inquiets au sujet de la technologie". Même son de cloche chez Evan Williams, un des cofondateurs de Twitter, dont les enfants ont accès à des livres et non à des iPad.

Plusieurs dirigeants de Google, Yahoo! Les salles de classe sont en revanche dotées de tableaux noirs, de craies et de livres. Use of tablet computers in schools continues to grow. The growth in school purchases of tablet computers is slowing down partly because parents are being expected to pay for the devices themselves, new research suggests.

Use of tablet computers in schools continues to grow

Currently, almost three-quarters of schools now use tablet computers such as the iPad in lessons, and there are an estimated 721,000 tablets such computers in schools. But a new survey of 632 schools from the British Educational Suppliers Association (BESA) has found that although the number of tablets provided by schools is still rising, the growth is not as quick as was once predicted – especially in secondary schools. Tablettes ou manuels papier aux Etats-Unis : ça coince. La tablette comme moyen de faire des économies dans l’éducation ?

Tablettes ou manuels papier aux Etats-Unis : ça coince

Selon la FCC (Federal Communication Commission), il est dépensé 7 milliards de dollars aux Etats-Unis chaque année pour les manuels scolaires papier qui deviennent désuets au bout de 7 à 10 ans. Les membres de la commission cherchent à démontrer qu’équiper les écoles en tablettes, permettrait d’économiser de l’argent. Et ils argumentent par une addition mathématique. Ils estiment que la tablette qui coûte aujourd’hui environ 250$ devrait voir son prix baisser à 150$, partant du principe que les achats se feraient en nombre et que les prix des logiciels vont baisser du fait des avancées technologiques. Sur ces paramètres, ils estiment que sur 49 millions d’enfants scolarisés dans les écoles publiques des Etats-Unis, l’achat de tablettes reviendrait à un coût total de 3 milliards de dollars, soit moitié moins que l’achat des manuels scolaires papier.

Les dépenses cachées de la tablette à l’école lu : 5782 fois lu : 5781 fois. Tablets vs. Textbooks - ProCon.org. UK, USA - schools. There have been great changes in the educational system in Great Britain since 1988.

UK, USA - schools

A few education acts have been issued (from 1988 to 1994) to raise standards at all ability levels, to give parents a wider choice of schools and to make further and higher education more economically available to large numbers of people. All children and young people between the age of 5 and 16 must get full-time education.