background preloader

TransHumanisme

Facebook Twitter

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie. Le géant de la recherche sur Internet veut repousser les limites de l'espérance de vie, même si les détails de son projet sont encore flous.

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie

Google a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une entreprise s'attaquant au défi "de l'âge et des maladies associées", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise sera dirigée par Arthur Levinson, l'ancien patron de Genentech, un des pionniers des biotechnologies. "Ces problèmes nous affectent tous, de la diminution de notre mobilité et de notre agilité mentale qui surviennent avec l'âge, jusqu'à des maladies mortelles qui font payer un lourd tribu aux familles. Et même si c'est clairement un pari à long terme, nous croyons pouvoir faire de très bons progrès dans des délais raisonnables", a expliqué Larry Page, le patron du géant de Mountain View, sur sa page Google+. "Google peut-il résoudre la mort ? " Cela tient également à la nature même du groupe et au caractère de ses dirigeants. Google et la singularité. Solving Humanity's Grand Challenges.

Le transhumanisme français : que des surhommes, pas de sous-hommes. Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste. Conférence « Global Future 2045 » LINCOLN CENTER, NEW YORK.

Johann Roduit: L'homme qui voulait devenir cyborg: conférence transhumaniste

Le temps d'un week-end, la ville qui ne dort jamais a rêvé de devenir immortelle. A Manhattan du 15 au 16 juin 2013, on pouvait assister à la conférence « Global Future 2045 : vers une nouvelle stratégie pour l'évolution humaine » (voir également le slideshow ci-dessous). Au sein du prestigieux Lincoln Center était réuni tout le gratin du transhumanisme anglophone.

Comme orateurs, nous pouvions entendre, entre autres, Ray Kurzweil, Anders Sandberg, Peter Diamandis, Ben Goertzel et Natasha Vita-More. Les deux jours furent donc bien chargés avec l'intervention d'une vingtaine d'orateurs, tous spécialistes dans leur domaine. Dans les couloirs du Lincoln Center, on pouvait également rencontrer le robot du Dr. Les deux jeunes suisses que nous sommes avions parfois l'impression d'évoluer dans un monde parallèle, en même temps que de rencontrer bien des humains tout à fait humains, avec ou sans prothèse. Créer notre futur. ARTE - Un monde sans humains. The Venus Project. Singularité technologique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Singularité technologique

De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good. Selon Ray Kurzweil[5], cofondateur de la Singularity University[6], cette notion de singularité technologique aurait été envisagée par John von Neumann dans les années 1950[7]. La possibilité et la date de survenue de cet évènement hypothétique soulèvent des débats entre scientifiques. Émergence du concept[modifier | modifier le code] L'idée de présenter l'évolution exponentielle de la technologie remonte au moins à 1932, avec John B. Même s’il est communément admis que le concept de singularité s’est développé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, l’origine du terme remonte en fait aux années 1950 : — Stanislaw Ulam, mai 1958, au sujet d’une conversation avec John von Neumann Cette citation fut à plusieurs reprises extraite de son contexte et attribuée à John von Neumann lui-même, probablement du fait de sa réputation et de son influence.