background preloader

Le Revenu de Base

Facebook Twitter

Finlande. Le revenu de base testé en 2017 avec 560 euros par mois. Le projet faisait partie des promesses électorales du Premier ministre centriste Juha Sipilä, en fonction depuis mai 2015.

Finlande. Le revenu de base testé en 2017 avec 560 euros par mois

Il espère ainsi stimuler l'emploi et simplifier le système de prestations sociales. Jeudi, le ministère des Affaires sociales et de la Santé indique qu'il soumet à enquête publique jusqu'au 9 septembre un projet de loi qui permettrait de mener ce test sur 2 000 personnes en âge de travailler, choisies au hasard parmi l'ensemble de la population. « Au moment d'évaluer les effets du revenu de base, le groupe test serait comparé avec un groupe de contrôle composé de personnes du même type que le groupe visé mais ne recevant pas de revenu de base », a-t-il expliqué. « Le premier but de l'expérience du revenu de base est de promouvoir l'emploi », a poursuivi le ministère.

Mais l'exécutif souhaite aussi « réduire la bureaucratie et simplifier le système complexe des aides sociales d'une manière viable pour les finances publiques ». Revenu minimum pour tous, payé par l'État: les Suisses vont trancher. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Revenu minimum pour tous, payé par l'État: les Suisses vont trancher

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site. Merci de votre compréhension et bonne navigation. ciel couvert Vent : 10km/h - UV : 4 Clôture veille : 4421.78 Ouverture : 4477.83 Replay Emissions Les électeurs suisses se prononcent dimanche sur l’instauration d’un revenu de base versé à chaque citoyen, de sa naissance à sa mort. Dans beaucoup de pays –dont la France–, l’idée d’un revenu de base fait son chemin.

Ceux qui sont pour... Ceux qui sont contre... Par Y.D. avec AFP Tweeter 1.5k Babbel. Marxiste, libéral, social, chrétien : l'ADN complexe du revenu de base. Elle progresse, lentement mais sûrement, et pas seulement sous les étoiles de Nuit debout.

Marxiste, libéral, social, chrétien : l'ADN complexe du revenu de base

Initialement considérée comme complètement utopique, l’idée d’un"revenu d’existence", ou "revenu universel", ou "revenu de base inconditionnel", est désormais entrée dans le champ politique classique, où elle fait l'objet d'un débat qui transcende les clivages habituels. Dans le rapport sur la réforme des minimas sociaux qu'il a remis au Premier ministre la semaine dernière, le député PS Christophe Sirugue suggère de fondre une dizaine de prestations (RSA, AAH, ASS, allocation veuvage…), afin d’aboutir à une "couverture socle commune" d’environ 400 euros par mois.

Le député Sirugue nie énergiquement vouloir créer un revenu d’existence : sa couverture ne sera pas une aide versée tout au long de la vie, et elle ne se cumulera pas avec une activité salariée. 1. Qu’est-ce que le revenu de base ? 2. La généalogie de cette idée est complexe et s’enracine dans divers textes philosophiques. Thomas Paine. Imaginer un revenu garanti pour tous, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, mai 2013) On travaille, et, grâce à ce travail, on perçoit de l’argent.

Imaginer un revenu garanti pour tous, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, mai 2013)

Une telle logique est si bien ancrée dans les esprits que la perspective d’instaurer un revenu inconditionnel, c’est-à-dire de verser à chacun une somme mensuelle suffisante pour lui permettre de vivre, indépendamment de son activité rémunérée, apparaît comme une aberration. Nous sommes encore persuadés de devoir arracher à une nature aride et ingrate les moyens de notre subsistance individuelle ; or la réalité est bien différente. Bourses étudiantes, congés parentaux, pensions de retraite, allocations familiales, indemnités de chômage, régime français des intermittents du spectacle, minima sociaux : autant de prestations qui ont en commun de découpler revenu et travail. Si insuffisants, si attaqués que puissent être tous ces dispositifs, ils montrent que le revenu garanti est une utopie « déjà là ». Suisse. Ruée lors d'une distribution gratuite de billets de banque.

« Surprise. 10 000 francs suisses sont distribués », ont annoncé, quelques heures avant l'opération menée en gare de Zurich, les coordinateurs de la campagne sur leur compte twitter (Grundeinkommen).

Suisse. Ruée lors d'une distribution gratuite de billets de banque

Ils ont également mis en ligne des photos de la distribution, où l'on peut voir une foule de personnes cherchant à obtenir les billets dans le hall de la gare centrale. Une rente mensuelleLe 5 juin, les Suisses seront appelés à se prononcer sur l'initiative populaire « pour un revenu de base inconditionnel », qui est combattue à droite et par les syndicats, et qui ne compte que sur quelques soutiens à gauche. Cette initiative vise à permettre à toutes les personnes vivant en Suisse de mener « une existence digne ». Selon le gouvernement, qui s'oppose au projet, le financement du revenu de base inconditionnel ferait peser une charge énorme sur l'économie.

Vers un revenu de base pour tous ? Expérimentation du revenu universel en Finlande. Par Guy Sorman Les politiciens de profession sont devenus très ennuyeux, ce qui explique l’émergence, dans toutes les démocraties occidentales, de partis rebelles : Ciudadanos en Espagne, Le Front national en France, le Tea Party, Parti du Thé aux États-Unis, les Indépendantistes catalans ou écossais… Il faut comprendre les électeurs : ils s’ennuient à subir les mêmes ritournelles, à droite et à gauche.

Expérimentation du revenu universel en Finlande

La politique, dès l’instant où elle est devenue un spectacle, exige du nouveau. Mais pas seulement pour des raisons superficielles : les vieux programmes incessamment recyclés n’apportent pas de solution à des situations pénibles, durables, parfois héréditaires, comme le chômage des jeunes non qualifiés ou la dépendance excessive de certaines strates de la population envers les aides publiques. Ce ne sont pourtant pas les idées qui manquent, conçues et affinées par les économistes et sociologues dans les Universités, les Laboratoires, les Fondations et les études et ouvrages publiés. Revenudebase. Film version Française.