background preloader

Nicolas Sarközy de Nagy Bocsa

Facebook Twitter

Et maintenant, que va faire Nicolas Sarkozy ? Nicolas Sarkozy a fait comprendre dimanche soir qu’il quittait la vie politique après sa défaite surprise, dès le premier tour, de la primaire de la droite et du centre.

Et maintenant, que va faire Nicolas Sarkozy ?

"Il est temps pour moi d’aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques", a-t-il notamment déclaré devant ses militants en larmes. Mais de quelles "passions privées", a-t-il voulu parler, et surtout, quelle sera la "vie d’après" de Nicolas Sarkozy, retraité par la force des choses à 61 ans ? Un voyage en famille. Pour Nicolas Sarkozy, la victoire de François Fillon (au premier tour de la primaire) est un peu la sienne. #UNPEUGRACEASARKOZY - Sitôt le premier tour de la primaire de la droite achevé, les éléments de langage des différents camps sont apparus au grand jour.

Pour Nicolas Sarkozy, la victoire de François Fillon (au premier tour de la primaire) est un peu la sienne

Et chez les sarkozystes, le message est clair : si les électeurs ont massivement voté pour François Fillon, c’est un peu grâce à Nicolas Sarkozy qui l’a nommé Premier ministre et gardé à Matignon pendant cinq ans. De quoi conférer au député de Paris une stature d’homme d’Etat. Et minimiser la déroute de l'ancien chef de l'Etat. Un message que Nicolas Sarkozy a lui-même fait passer à ses troupes dès le soir du premier tour et de son élimination de la primaire (et de la vie politique). La présidence Sarkozy vue de l'intérieur. [EXCLUSIF] "On me fait faire des émissions pour me rendre sympathique, mais ce n'est pas forcément ce que les Français attendent de moi.

La présidence Sarkozy vue de l'intérieur

Ils s'en moquent, les Français, que je sois sympathique ! Ils veulent que je fasse le job. Est-ce qu'on demande à Rocco Siffredi d'avoir des sentiments? Est-ce qu'on attend de lui des mots d'amour? Non mais je m'excuse d'être vulgaire: Siffredi, son truc, c'est pas la bluette. "

Patrick Buisson sur Nicolas Sarkozy: les secrets d'un livre explosif. Son nom est synonyme de scandale.

Patrick Buisson sur Nicolas Sarkozy: les secrets d'un livre explosif

De scandales, plutôt. Patrick Buisson sent le soufre. Chirac "corrompu", "valeurs communes avec le FN" : les révélations gênantes du livre de Buisson. Ne demandez pas à Nicolas Sarkozy ce qu'il pense de la sortie du livre de son ancien conseiller spécial, Patrick Buisson.

Chirac "corrompu", "valeurs communes avec le FN" : les révélations gênantes du livre de Buisson

"Il ne m'intéresse nullement", a déclaré l'ancien président lundi, au micro d'Europe 1. Pourtant, La cause du peuple (éd. Perrin), dont les bonnes feuilles ont été publiées cette semaine dans L'Express, risque fort de s'inviter dans la campagne de la primaire de la droite. En 464 pages, l'ancien rédacteur en chef de Minute, donné pour responsable par ses détracteurs du virage à droite de Nicolas Sarkozy –Nathalie Kosciusko-Morizet disait ainsi de lui qu'il voulait "faire gagner Charles Maurras"- aligne les révélations gênantes à propos de l'ancien chef de l'État.

L'ÉMISSION POLITIQUE : Le corps à corps Nicolas Sarkozy vs Lea Salamé 15/09/2017. VIDEOS. "L'Emission politique" avec Nicolas Sarkozy : six séquences à retenir. Terrorisme, migrants, affaire Bygmalion...

VIDEOS. "L'Emission politique" avec Nicolas Sarkozy : six séquences à retenir

Jeudi 15 septembre, Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur les principaux sujets d'actualité lors du premier numéro de "L'Emission politique", sur France 2. Pendant plus de deux heures, l'ancien chef de l'Etat a répondu aux questions de Léa Salamé et de David Pujadas. La visite estivale de Nicolas Sarkozy au roi d'Arabie saoudite. Cela devait rester une rencontre discrète… et donc secrète.

La visite estivale de Nicolas Sarkozy au roi d'Arabie saoudite

Une simple visite de courtoisie entre deux voisins de villégiature. Las ! Le Huffpost Maghreb le glissait entre deux lignes en début de semaine : l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a bien rendu visite mercredi 3 août au roi saoudien Salmane Abdelaziz Al Saoud, établi pour les vacances au Maroc dans sa résidence de Tanger. 5 ans avec Sarkozy en 5 minutes. "Je perds la présidentielle, j'arrête la politique" Sarkozy. Commentaire. Nicolas Sarkozy : sa mise en examen n’est pas un détail. Mis en examen, Nicolas Sarkozy est évidemment présumé innocent.

Commentaire. Nicolas Sarkozy : sa mise en examen n’est pas un détail

Mis en examen, rien ne l’empêche de concourir à la primaire pour la présidentielle. Son avocat, ses amis, et parfois ses ennemis, ont raison de le rappeler. Alain Juppé est même très touchant quand il lui apporte son soutien « dans ces moments difficiles ». Ce serait donc un moment difficile ? Laissons de côté l’enquête : les juges ont plus de moyens que les journalistes pour dire à quoi correspondent les dépassements de dépenses de campagne (466 000 €) et les 30 millions de factures douteuses (18,5 de fausses factures Bygmalion et 13 millions de dépenses inexpliquées de l’UMP).

Jean-Louis Debré : « Sarkozy n'a aucun sens de l’État. Il est fini » « Nicolas Sarkozy nous joue l'éternel revenant qui s'accroche.

Jean-Louis Debré : « Sarkozy n'a aucun sens de l’État. Il est fini »

Il devrait prendre acte que pour lui, aujourd'hui, c'est fini », déclare-t-il dans une interview illustrant la publication de quelques extraits de son livre. Libéré de ses obligations de discrétion depuis qu'il a quitté la haute juridiction, et pris la tête du Conseil supérieur des Archives, Jean-Louis Debré publiera son journal de bord de ces neuf années le 21 avril, date ô combien symbolique. Dans « Ce que je ne pouvais pas dire » (éd.

Robert Laffont), son jugement sur l'ancien président de la République est tout aussi peu amène : « Février 2008 – Sans foi ni loi. Après notre décision de censure (Ndlr : d'une partie de la loi sur la rétention de sûreté), le président de la République a donné mission au premier président de la Cour de cassation, dans la réalité et derrière les mots, de trouver un moyen de contourner notre jurisprudence.