background preloader

Nexter

Facebook Twitter

Nexter. « GIAT » redirige ici.

Nexter

GIAT, ancien nom de Nexter, ne doit pas être confondu avec la commune de Giat. Nexter S.A. est un groupe industriel de l'armement appartenant à l'État français. Il fabrique du matériel militaire pour le combat terrestre, aéroterrestre, aéronaval et naval. Nexter résulte de la filialisation des différentes entités du groupe Giat industries qui en devient la holding de tête.

À sa création Nexter intégrait les filiales Systems, Munitions, Electronics et Mechanics. L'entreprise a son siège social à Versailles, sur le plateau de Satory. Depuis fin 2015, après la réussite du « projet KANT », Nexter fait partie du groupe KNDS. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Regroupements des arsenaux militaires[modifier | modifier le code] Dès 1945, les arsenaux se regroupent au sein de la Direction des études et fabrications d'armement (DEFA)[4]. GIAT[modifier | modifier le code] Logo historique du groupe GIAT. Le Maroc envisage l'achat de blindés VAB MK3 et de patrouilleurs de haute-mer auprès de la France. En janvier dernier, il fut rapporté que le Maroc allait commander 36 Camions équipés d’un système d’artillerie [CAESAr] produits par Nexter ainsi que, pour une trentaine de millions d’euros, de missiles VL-MICA et Mistral 3 auprès de MBDA.

Le Maroc envisage l'achat de blindés VAB MK3 et de patrouilleurs de haute-mer auprès de la France

Ces contrats auraient dû être annoncés à l’occasion d’une visite que le président Macron aurait dû faire à Rabat le mois suivant. Mais ce voyage officiel fut reporté. Et seule la ministre des Armées, Florence Parly, fit le déplacement. Pour autant, le sujet des acquisitions envisagées par le gouvernement marocain ne fit pas l’objet d’une communication. Il aura donc fallu attendre la publication du dernier numéro de la Revue des Forces armées royales pour obtenir une confirmation officielle des projets de Rabat en matière d’acquisition de matériels militaires [et encore, sans donner d’ordre de grandeur].

Le VAB MK3 a été développé par Arquus au début des années 2000. Nexter : Actu du groupe industriel d'armement terrestre sur L'Usine nouvelle. Les industriels Choyés par le nouveau budget XXL de l'armée Un changement de braquet.

Nexter : Actu du groupe industriel d'armement terrestre sur L'Usine nouvelle

La hausse du budget de la Défense pour la période 2019-2025 est historique et rompt avec près de vingtans de baisse continue des crédits militaires. Le projet de loi de programmation militaire (LPM), présenté au conseil des ministres le 8 février, prévoit un investissement... 15/02/2018 - 01h00 | Défense, Industrie Nexter fabriquera les 2000 véhicules blindés pour l’armée de Terre Florence Parly, ministre des Armées, a confié le contrat de développement, de réalisation et de soutien des véhicules blindés légers à l’industriel de Roanne (Loire) et son partenaire Texelis. 13/02/2018 - 07h36 | Défense, L'Usine Aéro Falcon Heavy, Framatome, Airbus helicopters, ... 7 bonnes nouvelles pour commencer la semaine Le Falcon Heavy a réussi son lancement, Nexter embauche 400 personnes, l'A330-800 est sorti de son hangar... 12/02/2018 - 08h00 | Airbus Group, Airbus, Airbus Helicopters, SpaceX, Les sept bonnes nouvelles.

Nexter, le champion caché de l'armement terrestre - L ... Véhicule blindé de combat d'infanterie. Le Véhicule blindé de combat d'infanterie (VBCI) est un véhicule de combat d'infanterie français tout-terrain à huit roues, conçu et fabriqué en France par Nexter Systems et par Renault Trucks Défense, qui est responsable de toute la partie mobilité de l'engin.

Véhicule blindé de combat d'infanterie

Destiné à remplacer l'AMX-10 P, le VBCI dispose de performances nettement supérieures ; 11 soldats peuvent prendre place à bord du véhicule, qui est équipé de tous les moyens de communication modernes. La chaîne de montage du VBCI se trouve sur le site de Roanne de Nexter Systems. L'intégration des prototypes et leurs essais ont été réalisés sur les sites de Satory (situé sur le plateau du même nom à Versailles) et Roanne. Historique[modifier | modifier le code] Au début des années 1990, le gouvernement français lança le programme VBM (Véhicule blindé modulaire) pour remplacer les véhicules de transport de troupes de l'armée française.