background preloader

Loi sur le Renseignement

Facebook Twitter

HTC News. Le 4 mai, mobilisation contre le projet de loi Renseignement : 24 heures avant 1984. Déclaration commune contre la surveillance généralisée d'Internet. La loi sur le renseignement est-elle constitutionnelle. Le gouvernement n’a pas souhaité solliciter le Conseil Constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement.

La loi sur le renseignement est-elle constitutionnelle

À gauche comme à droite, certains députés – très peu – ont renâclé, estimant que cela jetait la suspicion sur un texte qui concerne nos libertés fondamentales. Puis une voix inattendue s’est élevée, celle de l’ancien Premier ministre François Fillon : il s’est fait fort de réunir 60 parlementaires pour sauter le pas. Du coup, je me suis abonné à son compte twitter, histoire de ne pas l’oublier, quand le moment sera venu.

La politique est quand même un drôle de truc… En 2006, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy soutient une loi pour lutter contre le terrorisme. Celle-ci prévoit entre autres de recueillir les données conservées par les opérateurs de téléphonie mobile sans l’aval d’un magistrat. Pour mémoire, François Hollande qui, aujourd’hui, a parrainé Je suppose que pour la préparer M. On est au cœur du débat. Mais pourquoi diable n’y a-t-on pas pensé plus tôt ? Regarder Film En HD , Regarder Film Streaming , Film Streaming 1080P et 720P illimite , Regarder serie full HD.

Internet : armes françaises de répression massive. Zaza Fournier - Hexagone (Acoustic Cover) Conférence Commune "Loi Renseignement" - Partie 3 - Geneviève Garrigos - Amnesty International Fr. [Citizenfour] Un oscar pour le documentaire sur Edward Snowden. Citizenfour, le film documentaire retraçant la sortie du bois du lanceur d’alerte Edward Snowden qui révélera les pratiques de surveillance de masse de la NSA a remporté l’oscar du meilleur documentaire lors de la 87e cérémonie des oscars.

[Citizenfour] Un oscar pour le documentaire sur Edward Snowden

Confirmant une soirée des plus politisées. S’il est une victoire que Barack Obama ne risque pas de saluer, c’est bien celle-ci : Citizenfour, le documentaire réalisé par Laura Poitras et qui retrace le parcours d’Edward Snowden jusqu’au moment où il s’apprête à dévoiler au monde entier ce qui deviendra LE scandale de la NSA sur la surveillance de masse, s’est illustré lors de la dernière cérémonie en ravissant la fameuse statuette. C'est confirmé, la France adopte la surveillance de masse. Pendant que vous dormiez hier soir, discrètement, 30 députés ont décidé pour nous, que ce serait bien que TOUT ce qu'on fait sur le net soit surveillé. (25 ont voté pour / 5 ont voté contre) Je vous passe toutes les subtilités, mais en gros, on va avoir le droit aux boites noires.

C'est confirmé, la France adopte la surveillance de masse

Cazeneuve a utilisé tout ce qu'il connait de la langue de bois pour dire que "non ce n'est pas de la surveillance de masse" mais faut pas être un génie pour comprendre que si on fait passer TOUT le trafic Internet des Français dans des boites noires, c'est de la surveillance de masse. Le Bernard était tellement acharné hier soir, que je me suis dit qu'il voulait probablement cette loi pour l'utiliser à titre personnel. Ah et scoop relevé par Numérama, la vie privée n'est pas une liberté. Donc, les Français ne verront pas d'objection à ce qu'on la retire ? Bref, sur ces 30 gus dans l'Assemblée, seuls 5 courageux ont voté contre. Ahaha, ils sont beaux les terroristes... Allez bonne journée ! Loi renseignement, Big Brother arrive. Par Aurélien Véron.Un communiqué du PLD Le projet de loi sur le renseignement n’était débattu que par 35 députés à l’ouverture des débats à l’assemblée nationale lundi 13 avril.

Loi renseignement, Big Brother arrive

Pire que cette désinvolture à l’égard de nos libertés, aucun parti présent dans l’hémicycle ne s’est opposé à leur recul sans précédent, malgré l’inquiétude croissante d’une majorité de Français à l’égard de ce texte. Cette quasi unanimité des partis représentés au parlement permettra à des services sous l’autorité du ministre de l’intérieur – hiérarchie éminemment politique – d’avoir accès au contenu de nos correspondances et de nos échanges téléphoniques, de poser des caméras à notre domicile et des balises sur nos véhicules sans jamais requérir l’autorisation préalable d’un juge. Cette porte ouverte à toutes les dérives est inacceptable dans une démocratie digne de ce nom. Pour Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, la vie privée n’est pas une liberté. Communiqué d’Acrimed : Malaise au pays des droits de l’homme et des services spéciaux. Finies les belles déclarations de nos gouvernants sur la liberté d’expression à la suite des attentats du début de l’année, oubliés les engagements selon lesquels il n’y aurait pas de « Patriot Act » à la française.

Communiqué d’Acrimed : Malaise au pays des droits de l’homme et des services spéciaux

Le premier projet de loi d’envergure (Projet de loi relatif au renseignement) faisant suite à ces événements est le plus attentatoire aux libertés que notre pays ait connu depuis longtemps. La mise en discussion de ce projet au Parlement selon une procédure accélérée qui limite drastiquement le débat parlementaire et la possibilité d’une réaction de la société civile, de surcroît pendant une période de vacances scolaires, est déjà, s’agissant d’un texte de cette importance, un déni de démocratie [1]. On a connu ce président moins pressé pour légiférer, par exemple sur le secret des sources des journalistes, pourtant une de ses promesses de candidat.

POUR HOLLANDE LE GOUVERNEMENT « INVENTE » DES TERRORISTES - vidéo dailymotion. Loi sur le renseignement : "Un danger, même aux mains de républicains" Jean-Marie Delarue, président de la Commission nationale de Contrôle des Interceptions de Sécurité (CNCIS), s'inquiète du projet de loi sur le renseignement, qui doit être voté à l'Assemblée mardi 5 mai.

Loi sur le renseignement : "Un danger, même aux mains de républicains"

Il s'explique. Le projet de loi sur le renseignement entend rendre légales des pratiques qui ne l'étaient pas. Doit-on en déduire qu'entre 1991, date de la précédente loi, et aujourd'hui on a "couvert" les activités illégales des services de renseignement ? - Je ne crois pas. Pas en masse en tout cas. Il y a eu des débordements et des illégalités mais je ne pense pas qu'ils aient été très nombreux.