background preloader

Histoire de l'Internet

Facebook Twitter

CERN 2019 WorldWideWeb Rebuild. Avant Google, comment faisait-on ? Et avant, comment faisait-on ? La question peut sembler étrange, presque incongrue tant Google a effacé, pour celles et ceux qui ont découvert Internet dans les années 1990, les souvenirs quasi traumatiques de la recherche « d’avant ». Plus personne ne veut revivre ça. A l’époque, le choix même d’utiliser un moteur de recherche n’allait pas du tout de soi. La technologie phare, c’était l’annuaire : des centaines de liens classés en catégories, sous-catégories, et sous-sous-catégories. Mis à jour à la main, par des salariés de Yahoo!

Pour déceler ces dernières, il fallait effectivement passer par un moteur. Du temps perdu crucial Alors, on prenait du temps. Ce temps perdu était particulièrement crucial. La promesse trahie des métamoteurs Du coup, l’astuce, que se refilaient parfois les internautes d’un air entendu, était d’utiliser un métamoteur de recherche, comme Metacrawler. Google, Apple, Facebook : Une carte historique d'Internet ! Les Etats-Unis s'apprêtent à lâcher les rênes d'internet.

Les Etats-Unis s'apprêtent à mettre fin à leur supervision de l'Icann ( AFP/Archives / ANDREW COWIE ) Sauf rebondissement de dernière minute, la transition interviendra à 04H00 GMT samedi, l'échéance officielle du contrat liant actuellement le département américain du Commerce et l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann).

Les Etats-Unis s'apprêtent à lâcher les rênes d'internet

Ce dernier deviendra alors une entité internationale autorégulée et à but non lucratif, qui sera chargée de gérer le système des noms de domaines en ligne (Internet Assigned Numbers Authority), que le grand public connaît sous formes d'adresses de sites en .com ou .fr par exemple. Des responsables du gouvernement américain et de l'Icann présentent le changement comme un plan de longue date pour "privatiser" ces fonctions, mais certains critiquent un "cadeau" qui pourrait menacer l'intégrité d'internet.

"C'est une nouvelle sorte de modèle de gouvernance", indique-t-il à l'AFP. Le Sénat dit « oui » au projet de loi pour une République numérique. C'est fait.

Le Sénat dit « oui » au projet de loi pour une République numérique

Le Parlement a définitivement adopté mercredi par un vote du Sénat le projet de loi numérique, un texte consensuel qui contient des mesures concrètes pour les internautes et doit permettre d'"actualiser le logiciel" de la République, selon le gouvernement. Le tout premier site Internet a 25 ans. Le 20 décembre 1990, le tout premier site Internet a vu le jour. Ce site, c’est celui du CERN, a qui l’on doit Internet. Ce site n’était pas publique lors de sa mise en ligne, mais réservée au CERN. Une cartographie du réseau physique de l'internet mondial.

Ca fait un moment que l'on nous bassine avec le "Cloud", mais si les smartphones nous font croire qu'internet vient des nuages, dans la réalité c'est une immense toile de câbles (ce n'est pas pour rien qu'on appelle ça le "Web") qui parcourent toute notre jolie planète.

Une cartographie du réseau physique de l'internet mondial

Vox a utilisé une cartographie très détaillée de la chose, faite par TeleGeography, et un petit peu d'histoire pour présenter la chose en vidéo. Un seul câble transatlantique en 1858, une vingtaine en 2015, ça va il reste de la place pour les poissons ! Si des câbles courent sur terre pour relier les gens entre eux grâce à la magie de l'internet (ou du téléphone avant ça), une grande partie du réseau se trouve en fait au fond des mers et océans. Remember 56k modems? Fadi Chehadé va quitter la direction de l’ICANN. C’est par un communiqué de l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers ) a annoncé que Fadi Chehadé a informé le conseil d’administration qu’il quitterait ses fonctions en mars 2016.

Fadi Chehadé va quitter la direction de l’ICANN

Fadi Chehadé a été nommé à la tête de l’instance en charge des noms de domaine Internet il y a 3 ans et son contrat devait se terminer au 30 juin 2017. Le dirigeant va entamer une autre carrière dans le secteur privé et a précisé pour éviter tout conflit d’intérêt que cet emploi sera en dehors du secteur des noms de domaines. Une transition IANA sous pression Cette décision pose plusieurs questions. HTC News. Thursday, May 15, 2014 8:07 PM GMT Le régulateur américain des télécoms a adopté jeudi une proposition de réglementation controversée ouvrant la voie, contre paiement, à des lignes internet plus rapides pour certains sites gourmands en bande passante. Cette nouvelle réglementation, adoptée par la Commission fédérale des communications (FCC) par trois voix contre deux, suscite une vive polémique depuis sa présentation il y a quelques semaines.

Certains y voient une trahison de la mission de la Commission de régulation, dont l'objectif est de voir internet rester "neutre" et ouvert en interdisant ce genre de passe-droits. The History of Data Storage. Relics of Technology. Skype, Hangouts : Les appels vidéo ont fêté leurs 50 ans. #TBT : Comment voyait-on Internet en 1981 ? (Vidéo) Le Throw Back Thursday (TBT) revient aux fondamentaux en vous ramenant tous les jeudis à un événement ancien.

#TBT : Comment voyait-on Internet en 1981 ? (Vidéo)

Cette semaine est consacrée à une innovation qui nous était complètement évidente aujourd’hui mais qui ne l’était pas vraiment en 1981 : Internet. Comment les Américains concevaient-ils ce réseau obscur dans les années 80 ? Map-of-the-internet-carte-dinternet.jpg (JPEG Image, 4000 × 2656 pixels) La première souris d'ordinateur de 1968 dévoilée en image. Une infographie interactive retraçant l'évolution de l'ordinateur. Colossus a été le premier ordinateur électronique de l’histoire de l’humanité.

Une infographie interactive retraçant l'évolution de l'ordinateur

Il a été inventé par le mathématicien Max Newman en 1944 et son rôle était plutôt simple puisqu’il était chargé de déchiffrer les codes ennemis pendant la Seconde Guerre Mondiale. Dix machines ont été créées, mais elles ont toutes été détruites après la fin de la guerre par le gouvernement anglais, afin que leur fonctionnement reste secret. Sécurité IT : 30 ans de virus informatiques. Le 10 novembre 1983, un dénommé Fred Cohen, étudiant en informatique à l’Université de Californie du Sud, parvenait à prendre le contrôle d’un mainframe grâce à un court programme glissé dans une commande Unix.

Sécurité IT : 30 ans de virus informatiques

Un peu plus tôt, en 1982, Rich Skrenta, lycéen en Pennsylvanie, avait codé un programme similaire pour Apple II : Elk Cloner, conçu pour se répliquer automatiquement lors de l’amorçage de la machine sur disquette et afficher, tous les 50 démarrages, un message. It will get on all your disksIt will infiltrate your chipsYes, it’s Cloner It will stick to you like glueIt will modify RAM tooSend in the Cloner ! Alors pourquoi ne pas avoir fêté les 30 ans du ‘virus’ en 2012 ? Parce qu’à l’époque, cela s’appelait un programme. Fred Cohen fut le premier à utiliser ce vocable aujourd’hui entré dans l’usage, son histoire se confondant avec celle de la sécurité IT à mesure que les menaces évoluent. Comme le note Silicon.fr, l’histoire de l’informatique est riche en virus. [documentaire] « Une contre-histoire des Internets » : 4 heures passionnantes.

Aujourd’hui c’est LE jour pour vous plonger dans la passionnante aventure des… Internets !

[documentaire] « Une contre-histoire des Internets » : 4 heures passionnantes

Avec ses deux auteurs Julien Goetz et Jean-Marc Manach (que je salue au passage :D), le site Internet d’Arte « LesInternets » nous propose une contre histoire d’Internet avec un ensemble de témoignages passionnants. Au travers de chaque témoignage, on y apprend des centaines de choses sur la création d’Internet, sur les pédo-nazis, les virus, la cyber-criminalité, la piraterie, la créativité, l’art, 4chan, etc. Présentation « Les “Internets”, c’est un néologisme popularisé par George W. Bush (encore lui) qui, en l’an 2000, avait déclaré qu’“on peut mettre des filtres sur les Internets”, avant de déplorer, en 2004, que l’on trouvait “beaucoup de rumeurs sur les Internets”. Les vidéos. Une contre-histoire des internets - ARTE. Le Web se prépare à vivre une troisième révolution. Avec 800 millions de membres dans le monde, Facebook est la star incontestée de la Toile, mais le réseau social pourrait déjà affronter des turbulences. « Le Web se prépare à vivre trois grandes tempêtes », prédit George Colony, président-directeur général de Forrester Research, qui intervient ce jeudi au Web11 à Paris.

Le Web se prépare à vivre une troisième révolution

Le premier orage touchera les réseaux sociaux, auxquels se connectent désormais 88 % des Européens et des Américains. « Aux États-unis, les gens passent plus de temps à naviguer sur les réseaux qu'à faire de l'exercice ou qu'à s'impliquer dans le volontariat », constate le patron. Conséquence, les réseaux sont « saturés » et les internautes considèrent qu'ils y passent trop de temps et que cela n'est pas efficace. « L'activité sur les réseaux commence à décliner », indique George Colony.

Le premier site web restauré pour le 20e anniversaire du web ouvert. Le 30 avril 1993, le CERN rendit le web ouvert en plaçant des composants indispensables à son existence dans le domaine public : un serveur web, une bibliothèque de code et un navigateur web.

Le premier site web restauré pour le 20e anniversaire du web ouvert

Pour fêter cet anniversaire, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire a restauré le tout premier site web, hébergé à l'époque sur la station NeXT de Tim Berners-Lee. Une capture du premier navigateur web (Nexus) sur NeXT (1993). Ce premier site formait une base de documentation sur le WorldWideWeb, un système de gestion de l’information aux documents liés par des liens hypertexte dont les premiers composants ont été développés dès 1989 sur une station NeXT. « J’ai écrit [le premier navigateur web] sur un ordinateur NeXT », raconte Berners-Lee, qui loue l’approche orienté-objet de NeXTSTEP : Il avait l’avantage de posséder quelques-uns des meilleurs outils disponibles — de manière générale, c’était un excellent environnement informatique.