background preloader

Fukushima

Facebook Twitter

Fukushima : l'eau pour le futur barrage de glace ne veut pas geler. Retour d'Ultraman après 21 jours sans articles.

Fukushima : l'eau pour le futur barrage de glace ne veut pas geler

Les choses ne s'arrangent pas. Centrale de Fukushima : TEPCO défie les lois de la physique en prétendant que l'eau gèle à 5°C pendant que les ouvriers déversent de la glace dans la tranchée du bâtiment de turbine du réacteur 2 TEPCO dit qu'en déversant de la glace et de la "glace sèche" (dioxyde de carbone ou neige carbonique) ils peuvent abaisser la température de l'eau contaminée de la tranchée à environ 5 degrés Celsius, et qu'ils pourront ensuite créer un barrage continu de glace. Je pensais jusqu'ici que l'eau gelait à zéro degré Celsius. Comme le monde entier redevient apparemment fou en ce mois de juillet, il est possible que TEPCO ait raison en disant que l'eau gèle à 5°. D'après des photos et vidéos de TEPCO du 24 juillet 2014 : Les ouvriers semblent porter des gilets spéciaux, probablement pour parer aux radiations ambiantes. Pourquoi donc l'eau ne gèle-t-elle pas ? Fukushima: la bataille de l'eau contaminée.

Il y a 3 ans, le monde assistait en direct, médusé, à la catastrophe nucléaire de Fukushima.

Fukushima: la bataille de l'eau contaminée

Aujourd'hui, toujours impossible d'approcher à moins de 40 mètres les réacteurs détruits. Sur le site de Fukushima, 3 à 4.000 personnes s'activent au quotidien. Un travail de fourmis. Pas à pas, ils déblaient le site, consolident tant bien que mal des fondations abimées, en créent de nouvelles, et tentent d'isoler l'eau contaminée. 450.000 tonnes de liquide ont déjà été stockées dans plus de mille réservoirs. Zone rouge autour de l'usine Mais les fuites sont régulières. Dans ce périmètre interdit, on y trouve des milliers de sacs entassés, contenant des gravats fortement irradiés. . © François-Xavier Ménage - BFMTV. Fukushima : possible fuite d'eau radioactive dans un réservoir souterrain. La compagnie gérant la centrale accidentée de Fukushima a fait état dans la nuit de vendredi à samedi d'un possible écoulement d'eau contaminée dans le sol depuis un réservoir de stockage souterrain.

Fukushima : possible fuite d'eau radioactive dans un réservoir souterrain

Tepco évalue à 120 tonnes environ la quantité de liquide qui aurait fui. Des éléments radioactifs ont été décelés dans de l'eau accumulée entre le sol autour de la cuve et la couche externe d'un revêtement imperméable au fond du réservoir, a expliqué un porte-parole de Tepco lors d'une conférence de presse nocturne. Pour y remédier, la compagnie a commencé samedi matin à transvaser à l'aide de pompes les 13 000 tonnes d'eau du réservoir 2 défectueux vers un autre. La cuve enterrée comprend trois couches censées empêcher l'eau de s'infiltrer dans le sol. Le réservoir (de 60 mètres sur 53 m et d'une profondeur de 6 m) est situé à 800 mètres environ de l'océan et Tepco juge peu probable que l'eau radioactive puisse s'y écouler.

Lire le reportage : Les blessures tenaces de Fukushima. New Japan 2011 Tsunami Video - See The power !! Nucléaire Fukushima: un An après. Dimanche, 11 Mars 2012 00:00 Nucléaire Fukushima: un An après Interview de Laurent Horvath publiée dans le journal Le Temp.Dans la presse, une actualité en chasse une autre.

Nucléaire Fukushima: un An après

Laurent Horvath, économiste spécialisé dans les questions d’énergie et fondateur du site 2000 Watts.org, suit lui minutieusement depuis un an tous les développements de la catastrophe de Fukushima. Pendant huit mois, il s’est levé à quatre heures du matin pour collecter les informations en provenance du Japon, mais aussi du reste du monde, et les publier sur son blog, reproduit online par Le Temps. Japon – Fukushima : Une concentration anormale du gaz a été détectée par Tepco dans la centrale japonaise.

Japon – Fukushima : Une concentration anormale du gaz a été détectée par Tepco dans la centrale japonaise de Tokyo Correspondance 25/09/2011 Risque d’une nouvelle explosion d’hydrogène au réacteur 1 ?

Japon – Fukushima : Une concentration anormale du gaz a été détectée par Tepco dans la centrale japonaise

Une concentration anormalement élevée d’hydrogène a été détectée, jeudi 22 septembre, dans une conduite reliée à l’enceinte de confinement du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Fukushima. Fukushima, six mois après : un technicien de la centrale raconte - Planète. Comment entrer en contact avec un ouvrier travaillant actuellement sur le site de la centrale nucléaire de Fukushima ?

Fukushima, six mois après : un technicien de la centrale raconte - Planète

Via le syndicat des employés de Tepco ? Impossible : ce syndicat-maison est entièrement inféodé à TEPCO, reçoit ses ordres de la direction de la compagnie nucléaire. Depuis le désastre de Fukushima, les ordres sont de ne pas parler aux médias. J’ai tenté une voie de traverse : un petit syndicat indépendant, qui n’a pas de liens avec TEPCO.

Il a fallu mobiliser plusieurs personnes de la direction pour obtenir finalement le contact d’un ouvrier. Tsunami - Kamaishi.

Radiations