background preloader

DCNS

Facebook Twitter

DCNS. Cinq nouvelles frégates seront construites à Lorient. Le marché des futures frégates de taille intermédiaire (FTI) va être notifié ce vendredi par la DGA à l’équipementier naval DCNS qui va les construire sur son site de Lorient.

DCNS. Cinq nouvelles frégates seront construites à Lorient

La valeur de ce marché atteint les 4 milliards de dollars. La Norvège préfère l’Allemagne à la France pour ses nouveaux sous-marins. DCNS : comment les documents sur les sous-marins Scorpène indiens sont apparus en Australie - Le portail des sous-marins. Fin avril 2013, un postier de Sydney a retiré de sa sacoche une petite enveloppe contenant de nombreux documents sur les nouveaux sous-marins indiens.

DCNS : comment les documents sur les sous-marins Scorpène indiens sont apparus en Australie - Le portail des sous-marins

Il a déposé l’enveloppe, qui portait un timbre de Singapour, dans une boite aux lettres privée et a poursuivi sa tournée. L’enveloppe, qui contenait un petit disque de données, est restée là pendant plusieurs jours entre des factures et des publicité, avant d’être récupérée le 24 avril 2013 par un homme qui l’a rapportée chez lui et a introduit le disque dans son ordinateur. Cette semaine, le contenu de ce disque a fait la une des journaux en Australie, en Inde et en France. Fuite massive de données de DCNS sur le sous-marin Scorpène, la France enquête. Shortfin Barracuda australien: un instrument de puissance destiné aux patrouilles dans le Pacifique.

Le Shortfin Barracuda que le français DCNS propose à l'Australie est un sous-marin océanique à propulsion conventionnelle conçu spécifiquement pour la marine australienne sur la base du sous-marin nucléaire français Barracuda.

Shortfin Barracuda australien: un instrument de puissance destiné aux patrouilles dans le Pacifique

D'une longueur de 97 mètres et de 4.000 tonnes pour un équipage de 60 sous-mariniers, le Shortfin Barracuda Block 1A est présenté par DCNS comme "le sous-marin à propulsion conventionnelle le plus avancé du monde" capable d'évoluer sur de longues distances et en plongée prolongée dans l'océan Pacifique. Vecteurs d'information et de dissuasion, ces sous-marins seront des instruments de puissance au service de la marine australienne. Pour l'Australie, qui en attend les premières livraisons en 2027, il s'agit d'un élément clé de souveraineté pour remplacer la flotte de ses sous-marins vieillissants Collins, dans une région dominée par la Chine et les Etats-Unis avec ses alliés australiens et japonais.

Read the article on News Republic. Quatre questions sur le contrat de 34,5 milliards d'euros remporté par DCNS en Australie. Le groupe français DCNS a remporté un "mégacontrat".

Quatre questions sur le contrat de 34,5 milliards d'euros remporté par DCNS en Australie

Mardi 26 avril, le Premier ministre australien, Malcolm Turnbull, a annoncé la signature d'un contrat portant sur la construction de 12 sous-marins. Montant estimé de cet accord "historique", qui est la plus importante commande militaire jamais passée par l'Australie : 34 milliards d'euros. Francetv info vous en dit plus sur ce contrat qui devrait créer des emplois en France, selon le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Est-ce que c'est une bonne nouvelle pour l'emploi en France ? "Ce sera des milliers d'emplois en France," s'est réjoui ce matin le ministre de la Défense, interrogé sur Europe 1. Le français DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Dominique Gallois et Caroline Taïx (Sydney, correspondance) Les Japonais étaient partis favoris, talonnés par l’allemand TKMS.

Le français DCNS remporte un contrat géant de 34 milliards d’euros pour des sous-marins

Au final, c’est le français DCNS que l’Australie a retenu mardi 26 avril pour ses futurs sous-marins. Le budget de ce programme de défense portant sur douze bâtiments, le plus important de l’histoire du pays, est estimé à 50 milliards de dollars australiens, soit 34,3 milliards d’euros, comprenant la conception, les transferts de technologie, la production, le système de combat et la maintenance pendant vingt-cinq ans. Comment DCNS se prépare à devenir un leader mondial dans les hydroliennes. A Cherbourg, où il emploie 2.200 salariés, DCNS a rimé depuis des décennies avec sous-marins militaires.

Comment DCNS se prépare à devenir un leader mondial dans les hydroliennes

Depuis l'invention du submersible en 1896, 100 exemplaires y ont été mis à l'eau. Mais d'autres engins pourraient être très prochainement fabriqués par DCNS à Cherbourg. L'un des leaders mondiaux dans les systèmes navals de défense projette en effet de construire, sur le port de Cherbourg, une ou plusieurs usines d'assemblage et de fabrication d'hydroliennes, ces turbines sous-marines, qui transforment l'énergie des courants marins en électricité. A la clé, 1.000 emplois directs. DCNS enregistre un nouveau succès en Malaisie. Présidé par Patrick Boissier, DCNS enregistre un nouveau succès en Malaisie, dix ans environ après avoir vendu deux sous-marins Scorpène à Kuala Lumpur.

DCNS enregistre un nouveau succès en Malaisie

C'est le partenaire malaisien du groupe tricolore Boustead Naval Shipyard (BNS), qui a annoncé ce contrat de 9 milliards de ringgits (2,1 milliards d'euros) portant sur la livraison de six corvettes, de type Gowind (2.400 tonnes). Ce dernier a reçu du ministère de la Défense malaisien une LOA ("letter of agreement"). DCNS. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

DCNS

DCNS est un groupe industriel français spécialisé dans l'industrie navale militaire, l'énergie nucléaire et les infrastructures marines. Le groupe emploie plus de 13 000 personnes à travers 10 pays. Société de droit privé détenue à hauteur de 64 % par l’État français, de 35 % par Thales et de 1 % par son personnel, DCNS est l’héritier des arsenaux français et de la Direction des Constructions et Armes Navales (DCAN), devenue la Direction des Constructions Navales (DCN) en 1991. Historique[modifier | modifier le code] Naissance des arsenaux[modifier | modifier le code]