background preloader

Comprendre

Facebook Twitter

Debtocracy International Version. CATASTROIKA Version Française sous titrée. Pourquoi la Grèce ne s'en sort pas. Grèce : l'euro ou le chaos ? La zone euro sans la Grèce : le scénario noir en 5 chiffres. Que coûterait la sortie de la Grèce de la zone euro ?

La zone euro sans la Grèce : le scénario noir en 5 chiffres

La question est dans toutes les têtes. Le 17 juin prochain, les nouvelles élections devraient confirmer, selon les sondages, la montée dans la péninsule des partis opposés aux coupes budgétaires imposées par Bruxelles, aux hausses d'impôts et aux privatisations, et favorables à une renégociation du plan de sauvetage de la troïka (BCE, FMI et UE). Bref, une nouvelle crise politique ouvrant une nouvelle voie à la sortie de la Grèce de la zone euro. Avec l'introduction d'une nouvelle drachme, le pays connaîtrait le chaos économique : fuite de capitaux, fin des investissements, effondrement du système bancaire.

Poussant la Grèce vers un défaut de paiement total, dont la zone euro, fortement exposée, assumerait le coût. 370 milliards d'euros, une addition salée pour la zone euro C'est le coût potentiel pour l'Europe d'un défaut total de la Grèce. 65 milliards d'euros : le coût pour la France 25 milliards... pour le seul Crédit Agricole. La crise grecque au-delà de la mythologie. La crise de la dette grecque exacerbe les ressentiments entre les nations européennes.

La crise grecque au-delà de la mythologie

Pourtant, le combat des Grecs contre les intérêts économiques privés nous concerne tous. Je n’ai jamais été à la fois aussi désespéré d’avoir à expliquer cela, et aussi plein d’espoir que les gens comprennent ce simple fait : les mouvements de protestation en Grèce vous concernent tous, directement. Ce qui est en train de se passer à Athènes en ce moment, c’est la résistance contre une invasion à peu près aussi brutale que celle de la Pologne en 1939. Pourquoi Merkel n'a pas lâché (dans l'immédiat) la Grèce? Angela Merkel a finalement choisi de sauver le Grèce, alors que de nombreuses voix suggéraient d’abandonner le maillon faible de la zone euro.

Pourquoi Merkel n'a pas lâché (dans l'immédiat) la Grèce?

Explications d’une décision cruciale au faîte de la crise européenne. Mercredi soir, Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et George Papandreou, se sont entretenus lors d’une vidéo-conférence au sommet. Le communiqué final est clair et a fait taire temporairement les rumeurs: pas de faillite de la Grèce si Athènes met rapidement en place les réformes promises. Merkel et Sarkozy ont, par ailleurs, décidé de venir en aide aux grandes banques européennes si leur survie était menacée. Merkel veut aller au bout Angela Merkel - car c’est bien elle qui décide à présent - avait deux options.

La « trajectoire argentine » de la Grèce - Blogs Market-Makers. A dix ans d’intervalle, la même tragédie semble se dérouler sous nos yeux. En décembre 2001, l’incapacité du gouvernement argentin à rembourser sa dette déclenchait le défaut souverain le plus sévère depuis l’après-guerre. Aujourd’hui, l’Union européenne, le FMI et les créanciers privés discutent des modalités de restructuration de la dette grecque. Analysons comment les deux pays en sont arrivés à une telle impasse et tirons-en des conclusions pour l’économie grecque.

Il est en fait possible d’établir au moins quatre parallèles entre l’Argentine de 1991-2001 et la Grèce de 2001-2011. 1/ L’insoutenabilité du taux de change En 1991, l’Argentine décide de « dollariser » son économie en ancrant sa monnaie, le peso, au dollar américain (« currency peg »). Katerina Kitidi: «C'est la fin du monde politique grec tel que nous l'avons connu» Grèce: du mensonge à l'insolvabilité. La zone euro est de nouveau au chevet de la Grèce.

Grèce: du mensonge à l'insolvabilité

Les seize partenaires d’Athènes et le Fonds monétaire international sont résignés à remettre la main au portefeuille pour lui permettre de ne pas faire appel jusqu’en 2015 aux marchés financiers qui, de toute façon, la considèrent comme insolvable. Ainsi, les agences de notation notent depuis quelques jours sa dette publique comme «hautement spéculative». En d’autres termes, tout proche du défaut de paiement. C’est même désormais le pays le plus mal noté au monde, juste derrière Cuba, ce qui est un tantinet exagéré… Décryptage. Grèce: les scénarios de la faillite. L'Allemagne serait-elle sur le point de lâcher la Grèce?

Grèce: les scénarios de la faillite

Alors qu'Athènes se bat pour obtenir de nouveaux prêts auprès de ses créanciers internationaux (UE, BCE et FMI), Berlin planche en coulisses sur une éventuelle faillite du pays. "Pour stabiliser l'euro, il ne doit plus y avoir à court terme d'interdiction de penser à certaines options. Parmi elles, il y a en cas d'urgence l'insolvabilité ordonnée de la Grèce", a déclaré au quotidien Die Welt paru lundi Philipp Rösler, ministre de l'Economie allemand et chef de file des libéraux du FDP, partenaire de la CDU d'Angela Merkel au sein de la coalition au pouvoir.

Et ce ne sont pas des paroles en l'air. Selon le magazine allemand Der Spiegel, les équipes du ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, planchent sur le sujet. Scénario rose: la Grèce obtient une nouvelle aide financière Satisfecit de l'Europe qui a annoncé le retour dans les prochains jours de la troïka. Huit questions clefs pour comprendre la crise grecque, Dossiers.