background preloader

Armement

Facebook Twitter

MBDA

Nexter. Consortium EuroSAM. Naval Group ( ex. DCNS) Consortium européen NH Industries. Les 25 plus grandes entreprises de l'armement au monde. S'il est encore trop tôt pour faire un bilan des ventes dans le secteur de l'armement en 2020, celui synthétisant les résultats des plus grandes entreprises du secteur en 2019 permet de tirer un constat : les profits des marchands d'armes augmentent année après année.

Les 25 plus grandes entreprises de l'armement au monde

Sur l'année, les 25 entreprises les plus importantes ont engrangé à elles seules 361 milliards de dollars (294 milliards d'euros) de revenus, selon les données de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI), qui fait référence en la matière. Un chiffre en hausse de 8,5% sur un an, et de 15% sur quatre ans. Dix-neuf des vingt-cinq entreprises listées ont enregistré de recettes en hausse par rapport à l'année précédente. Sans surprise, le classement est outrageusement dominé par les États-Unis, premier pays exportateur d'armes de la planète avec pas moins de 36% de parts de marché.

La liste est quasiment occupée de moitié par des entreprises étasuniennes. 25. 24. 23. 22. 21. 20. 19. 18. 17. 16. 9. French Arms #1 : Les ventes d'armes des États européens - ARTE. French Arms #2: Vente d’armes - la position commune de l’UE. French Arms #3: Au Yémen, les civils affamés par le blocus. Fench Arms #4 : Le Sahara occidental en quête d’indépendance. French Arms #5 : Au Cameroun, les civils pris en tenaille. French Arms #6 : des crimes de guerre en rafale. Dessine-moi l'éco : l'industrie de défense française, un secteur pas comme les autres. Porte-avions : présentation du successeur du Charles de Gaulle. Deux députés réclament un droit de regard permanent sur les exportations d’armes. Sur le papier, c’est une simple mission d’information parlementaire, un sobre rapport de 143 pages au ton prudent.

Deux députés réclament un droit de regard permanent sur les exportations d’armes

Dans les faits, le document que devaient présenter, mercredi 18 novembre, les députés Michèle Tabarot (LR, Alpes-Maritimes) et Jacques Maire (LRM, Hauts-de-Seine) sur « le contrôle des exportations d’armement » devant la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale est un petit événement qui ne dit pas son nom. Au terme de plus de deux ans de travail – en partie retardé par la crise sanitaire –, Mme Tabarot et M. Maire ont en effet effectué un état des lieux relativement complet des procédures de ventes d’armes françaises à l’étranger. Une première depuis vingt ans pour des parlementaires. Depuis 1999, seul le gouvernement rendait annuellement son propre rapport aux députés et aux sénateurs. Compliance, ITAR, RSE... : une course d'obstacles pour l'exportation d'armements "Made in France" L'exportation française, indispensable à la souveraineté nationale, est rendu difficile aujourd'hui par l'existence de règles très contraignantes ou des problèmes de financement.

Compliance, ITAR, RSE... : une course d'obstacles pour l'exportation d'armements "Made in France"

Comment le politique peut-il aider ? La création d'un marché européen et d'une base de défense européenne peut-elle être une solution ? Armement : la bombe incendiaire de la filière défense (GICAT) contre les banques françaises. Rafale, hélicoptères : les armées françaises passent commande. Défense : pourquoi Photonis, champion français de l'optique militaire, risque de passer sous pavillon américain. C'est une décision qu'il faudra suivre avec attention, dans les prochains jours, au ministère de l'Economie.

Défense : pourquoi Photonis, champion français de l'optique militaire, risque de passer sous pavillon américain

Elle pourrait bien sceller l'avenir d'une entreprise : Photonis, fournisseur officiel de l'armée française et premier employeur privé de Corrèze, qui emploie plus de 450 salariés à Brive-la-Gaillarde. D'ici la fin du mois, Bercy devra décider si Photonis peut être racheté par le californien Teledyne. L'entreprise, qui fabrique des équipements de vision nocturne pour les armées du monde entier, pourrait basculer aux mains des Américains, ont confirmé plusieurs sources à Marianne. Les exportations d’armes russes se tournent vers une nouvelle clientèle. Le Sénat défend l'idée de deux porte-avions nucléaires pour la Marine nationale. Les études préalables étant terminées, le président Macron a désormais toutes les cartes en main pour prendre les décisions relatives au futur porte-avions de la Marine nationale.

Le Sénat défend l'idée de deux porte-avions nucléaires pour la Marine nationale

La France, troisième plus gros exportateur mondial d'armes : "On ne peut pas se réjouir d'un tel succès", déplore un spécialiste. Le directeur de l'Observatoire des armements, Patrice Bouveret, appelle à "développer d'autres types de coopération plutôt que celles reposant sur les outils de mort".

La France, troisième plus gros exportateur mondial d'armes : "On ne peut pas se réjouir d'un tel succès", déplore un spécialiste

C'est un marché florissant pour la France. Selon l'Institut international de recherche sur la paix (Sipri), la France est le troisième pays exportant le plus d'armes au monde. Elle représente près de 7,9% du marché mondial (+ 72 % par rapport à la période 2010-2014), selon le classement publié lundi 9 mars. Le secret, la fierté, ou la honte ? Les ventes d'armes françaises (1970-2019) Tout a commencé dans le secret, au moment d'un shift majeur de la politique étrangère de la France, les débuts de ce qu’on appelle la "politique arabe.

Le secret, la fierté, ou la honte ? Les ventes d'armes françaises (1970-2019)

" Et la politique arabe, elle passe par la vente d’armes aux pays arabes de la région et non plus à Israël victime d’un boycott d’abord préventif puis total en 1968 après l'offensive israélienne sur l'aéroport de Beyrouth. Le premier pays à bénéficier d’un contrat avec la France, c’est la Libye de Kadhafi, arrivé au pouvoir par un coup d’Etat le 1er septembre 1969 et qui scelle un accord secret avec la France début décembre pour la livraison d’une centaine d’avions de combat Mirage. L’accord devait être secret, mais il est rendu public par les services secrets israéliens en janvier 1970, ce qui pousse le premier ministre Jacques Chaban-Delmas à s’expliquer.

En plein conflit au Yémen, la France cherche à vendre des navires de guerre à l’Arabie saoudite. La France, troisième exportateur mondial d’armement. Ces pays en guerre à qui la France vend des armes. Selon le classement publié début mars par le très sérieux Stockholm International Peace Research Institute, la France est le troisième exportateur d’armes au monde.

Ces pays en guerre à qui la France vend des armes

Depuis 2013, elle a même enregistré une progression record de 27 %. Mais elle ne vend « pas des armes n’importe comment », assurait en février dernier Florence Parly. La ministre des Armées était alors interrogée sur l’utilisation de « bombes françaises » par la coalition arabe au Yémen, en soutien au gouvernement face aux rebelles. Des armes bel et bien utilisées dans ce conflit via le stock constitué par l’Arabie saoudite, client parmi les fidèles de l’Hexagone. Or selon un sondage* YouGov pour SumOfUs publié ce lundi, 88 % des Français estiment que leur pays doit « arrêter les exportations d’armes aux pays qui risquent de les utiliser contre des populations civiles ».

L’Arabie saoudite, 2e plus gros client Les embargos sur les armes en vigueur au 1er mai 2017 Carte issue du rapport au Parlement 2017. RAP 2018 Exportations armement de la France. Rapport au Parlement 2018 sur les exportations d’armement. Quand il s’agit d’armement, l’implication et la vigilance de l’Etat ne sont pas négociables.

Rapport au Parlement 2018 sur les exportations d’armement

Le monde en face - Mon pays fabrique des armes - Émission du mardi 23 octobre 2018 HD. FranceTV Pro – Pressrooms du groupe France Télévisions. La France est devenue ces dernières années le troisième exportateur mondial d'armement.

FranceTV Pro – Pressrooms du groupe France Télévisions

Pourtant, le grand public sait peu de choses de ce fleuron industriel français, de ces usines, de ces salariés, des régions productrices d’armes et des grandes instances de l’Etat chargées de les vendre. Dans ce road movie, la journaliste et documentariste Anne Poiret (Prix Albert Londres 2007) va de Paris à Bourges, de Mérignac au Caire, de Genève à Cherbourg, interroge cette politique d'Etat et tente de lever le voile sur ces exportations massives d’armes françaises — en particulier au Moyen-Orient, Arabie saoudite et Egypte ... Pourquoi nos exportations d'armes, qu'on dit si nécessaires à nos emplois, à notre souveraineté et notre rayonnement, restent-elles cet angle mort du débat public ? Rafale, hélicoptères, blindés… la France n’a jamais vendu autant d’armes qu'en 2015. Le Koweït a signé deux accords d’achat d'armements à la France pour une valeur de 2,5 milliards d’euros, qui comprennent 24 hélicoptères d'Airbus, des véhicules blindés légers et diverses prestations sur ses bateaux patrouilleurs P37.

Des contrats qui font grimper les compteurs pour les industriels de la défense. Un monde à cran (1/4) : Vente d’armes : quand le business dicte sa loi. Le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, le 2 octobre 2018 à Istanbul, aura eu de nombreuses conséquences. Parmi elles : la remise en question des ventes d’armes à l’Arabie Saoudite accusée de crime de guerre au Yémen. Une pratique dénoncée depuis le début du conflit en 2015 par de nombreuses ONG à l’instar d’Amnesty international mais également par de nombreux rapport de l’ONU, dont le dernier publié en août, pointe les crimes de guerres commis par le Royaume et la complicité des Etats Européens en la matière.

En réponse, le 21 octobre dernier, la chancelière allemande Angela Merkel décidait de ne plus autoriser de contrats d’armement avec Riyad, appelant, avec l’Autriche et le parlement européen à un embargo. Un monde à cran (2/4) : Prolifération nucléaire : les digues se fissurent. Le 20 octobre dernier, le Président des Etats-Unis, Donald Trump, annonçait son intention de se retirer d'un accord sur les armes nucléaires conclu il y a 31 ans avec la Russie. Un traité qui a permis de mettre fin à la crise des euromissiles Adopté en pleine Guerre Froide, par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, ce traité interdisait aux deux puissances de tester, produire et déployer des missiles sol-sol, balistiques et de croisière de portée allant de 500 à 5000 km.

Le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire – ou FNI – avait permis ni plus ni moins à l’époque de mettre fin à la crise des euromissiles et d’amorcer la désescalade entre les EU et l’URSS. "La menace permanente d'un possible usage du nucléaire crée une insécurité permanente" - Jean-Marie Collin. Un monde à cran (3/4) : De Parkland à Washington : se mobiliser contre les armes. Aux USA, les tueries de masses sont toujours des chocs pour l’opinion publique. On l’a vu, cette année encore, avec la dernière attaque antisémite de Pittsburgh (qui a fait 11 morts le 27 octobre dernier), ou encore en février dernier lors du massacre dans le lycée de Parkland (17 victimes). Un monde à cran (4/4) : Cyberguerre : nouveau champ de bataille.