background preloader

Arabie Saoudite

Facebook Twitter

Arabie-Saoudite, Iran: Trump à rebours de la diplomatie Obama. Le contraste était saisissant.

Arabie-Saoudite, Iran: Trump à rebours de la diplomatie Obama

Arabie Saoudite Les liaisons dangereuses. Arabie saoudite : les liaisons dangereuses - 13/12/2016 - News et vidéos en replay - Le monde en face. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Arabie saoudite est au centre de toutes les stratégies d’alliance au Moyen-Orient.

Arabie saoudite : les liaisons dangereuses - 13/12/2016 - News et vidéos en replay - Le monde en face

Pointée du doigt pour avoir créé les conditions du djihad, la monarchie de la péninsule arabique reste un allié incontournable des puissances occidentales… C’est à bord d’un croiseur, l’USS Quincy, que Franklin Roosevelt scelle un premier pacte avec Ibn Saoud, le fondateur du royaume d’Arabie saoudite, quelques jours seulement après la conférence de Yalta. François Hollande a remis la légion d'honneur au prince héritier saoudien, a annoncé Ryad. Dans un communiqué publié le 4 mars par l'agence saoudienne SPA, les autorités saoudiennes ont annoncé que le chef de l'Etat avait remis la légion d'honneur au prince héritier Mohammed bin Nayef bin Abdelaziz Al Saoud, lors de sa visite à Paris.

François Hollande a remis la légion d'honneur au prince héritier saoudien, a annoncé Ryad

«François Hollande a souhaité la bienvenue au prince héritier et s'est félicité des fortes relations entre le royaume d'Arabie saoudite et la France», explique le communiqué publié par l'agence de presse saoudienne SPA. L’Arabie saoudite nomme le patron d’Aramco ministre de l’Energie, Énergie - Environnement.

Après les décennies du tout-pétrole, une page se tourne à Riyad. le vice-prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane met en musique le vaste programme de réformes annoncé fin avril, « Vision saoudienne à l’horizon 2030 », qui vise à réduire la dépendance du royaume vis-à-vis de l’or noir, dont les prix sont en chute libre.

L’Arabie saoudite nomme le patron d’Aramco ministre de l’Energie, Énergie - Environnement

Dernier mouvement significatif en date : le président du géant pétrolier Saudi Aramco, Khaled Al Faleh, vient d’être nommé par le roi Salmane à la tête d’un superministère de l’Energie, de l’Industrie et des Ressources minières. Il remplace à un poste élargi Ali Al Nouaïmi, qui fut ministre saoudien du Pétrole pendant plus de deux décennies et considéré comme particulièrement influent au sein de l’Opep, l’organisation internationale qui a bien du mal à définir une stratégie pour enrayer la baisse des cours. Vers la mise en bourse de Saudi Aramco Statu quo. La société de construction des Ben Laden licencie 77.000 travailleurs.

Un fonds souverain plus vaste et ambitieux sera le bras armé du pays pour diversifier ses activités. Riyad officialise son plan de réformes pour l'après-pétrole, Afrique - Moyen Orient. L'Arabie Saoudite à la France : ODAS, khalass (Ça suffit) ODAS, khalass (Ça suffit en arabe).

L'Arabie Saoudite à la France : ODAS, khalass (Ça suffit)

Très clairement l'Arabie Saoudite ne veut plus travailler avec ODAS, qui représente les intérêts des français dans le Royaume. D'ailleurs Ryad a envoyé le 13 novembre 2015 à Paris un courrier très explicite, dont La Tribune s'est procuré une copie. Dans cette lettre, le vice prince héritier et ministre de la Défense, Mohammed bin Salman bin Abdul Aziz annonce que son pays veut mettre fin à ses relations avec ODAS. Pourtant, cette société avait été créée en 2008 à la demande de l'Arabie Saoudite, qui ne voulait plus travailler avec SOFRESA, rappelle-t-on à La Tribune.

"Le ministère saoudien de la Défense fait part de son désir de mettre fin à toute relation avec la société française ODAS", est-il écrit dans ce courrier adressé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et signé par le vice prince héritier et ministre de la Défense. Dénonciation de l'accord entre ODAS et Ryad Que veulent désormais les Saoudiens? Arabie: Kerry réaffirme "l'alliance" et "l'amitié" de Washington avec Ryad. Sunday, January 24, 2016 10:09 AM GMT RrLe secrétaire d'Etat américain John Kerry a affirmé dimanche, juste avant de quitter Ryad, que les Etats-Unis avaient "une relation solide", "une alliance claire" et "une amitié forte" comme "cela a toujours été le cas" avec l'Arabie saoudite.

Arabie: Kerry réaffirme "l'alliance" et "l'amitié" de Washington avec Ryad

Pacte du Quincy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pacte du Quincy

Histoire[modifier | modifier le code] Roosevelt et Ibn Séoud vont débattre de la colonisation juive en Palestine, Roosevelt tentant d’obtenir l’appui du roi pour la création d’un foyer national juif en Palestine, chose qui lui fut catégoriquement refusé[3]. Puis enfin, ils abordent le sujet de l'avenir de la dynastie séoudienne et du pétrole arabe. Arabie saoudite : 10 ans de prison et 2.000 coups de fouet pour… athéisme. C'est l'une de ces informations a priori incroyables qui font l'absurdité de ce monde.

Arabie saoudite : 10 ans de prison et 2.000 coups de fouet pour… athéisme

En Arabie saoudite, une cour de justice a condamné un homme à 10 ans de prison et 2.000 coups de fouets pour avoir affirmé sur des réseaux sociaux… qu'il ne croit pas en Dieu ! Le condamné est un homme de 28 ans qui s'est vu reprocher des centaines de messages sur des réseaux sociaux, rapporte le journal Al-Watan, relayé par l'agence américaine Associated Press et le journal britannique The Independant. La "police religieuse" saoudienne, en charge de surveiller les réseaux sociaux, a relevé quelque 600 messages niant l'existence de Dieu, tournant en dérision des versets coraniques et accusant les prophètes de propager des enseignements mensongers et emplis de haine. Une série de lois définissants les athées comme des terroristes Arrêté, le mécréant a poussé le bouchon jusqu'à revendiquer sa liberté d'expression dans ses écrits qui, a-t-il mis en avant, reflètent ni plus ni moins que ses croyances.