background preloader

Education système et problématiques

Facebook Twitter

Histoire et Sciences de l'éducation

Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE. Différentes étapes essentielles sont nécessaires pour répondre aux besoins de l'élève concerné.

Programmes personnalisés de réussite éducative - PPRE

Quelques pistes sont proposées ici afin d'aider les équipes à organiser efficacement sa mise en place. Objectifs du PPRE Répondre à la diversité des élèves La diversité des élèves accueillis dans les écoles et collèges est une réalité qui doit être prise en compte dans l'élaboration des séances d'apprentissage. Des propositions de différenciations doivent permettre à chaque élève de maitrîser les compétences attendues dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

La mise en œuvre d'actions pour aider un élève à développer ses connaissances peut prendre la forme d'un PPRE. Dans le cadre de la réforme du collège et des nouvelles modalités mises en oeuvre à la rentrée 2016, l'accompagnement personnalisé ne se substitue pas à un PPRE. En savoir plus Pour l'élève Pour les équipes pédagogiques et éducatives. Les grands noms de la pédagogie. Comment construire des dispositifs de formation s’en s’inspirer des différents courants pédagogiques ?

Les grands noms de la pédagogie

Certains sont plus à la mode que d’autres, cependant il n’y a pas de recette miracle en la matière et un mix pédagogique des méthodes résultants de ces courants est souvent le plus adéquat. Afin d’y voir plus clair à propos de ces courants je vous propose d’en savoir un peu plus sur les personnalités qui en sont à la base. 1) Apprentissage par les conséquences des réponses Il s’agit en fait d’un processus cognitif lequel n’a d’effets sur les comportements (complexes) que s’il y a prise de conscience de ce qui est renforcé.

Oh la la mais ça veut dire quoi ce bazarre ? Pour Bandura les conséquences qui résultent de nos actions et qui déterminent finalement notre comportement ne sont pas à considérer comme de simples réponses à des Stimulis. 2) Apprentissage par MODELAGE Les 4 phases de ce processus sont: Le processus attentionnel: Acquérir les traits pertinents de l’activité modelée. Installation du Conseil supérieur des programmes. Le Conseil supérieur des programmes Les missions du Conseil supérieur des programmesLa composition du Conseil supérieur des programmesPremière lettre de commande de Vincent Peillon à Alain BoissinotLa fabrique des programmesCalendrier des travauxLettre de mission de Vincent Peillon à Alain BoissinotLes avis émis par le Conseil supérieur des programmes Avant-propos La question de ce qui doit être enseigné est au coeur de la refondation de l’École.

Installation du Conseil supérieur des programmes

Notre premier objectif est de créer toutes les conditions pour que les enfants de France puissent, tous, mieux apprendre. Pour répondre à cette ambition, j’ai souhaité confier cette tâche à un conseil indépendant, présentant les meilleures garanties scientifiques et pédagogiques. Ce Conseil réunit des universitaires et des chercheurs, des spécialistes du système éducatif et des représentants élus de la nation et de la société, afin que vive en son sein un dialogue riche et ouvert. Vincent Peillon Ministre de l’éducation nationale Députés Sénateurs. L'Observatoire — Observatoire de la Réussite Educative. Redoublement : La ministre dément mais aménage enfin la suppression. "Nous sommes en train de construire le contenu du soutien pédagogique, et les formes, les modalités de l'accompagnement renforcé qui doivent être apportés aux élèves pour ne pas leur lâcher la main".

Redoublement : La ministre dément mais aménage enfin la suppression

Dans une déclaration à l'AFP, N. Vallaud-Belkacem a posé la vraie question de la suppression du redoublement, celle des alternatives. Lancée le 4 juillet par le Café pédagogique, l'annonce de la suppression du redoublement fait un retour médiatique le 24 septembre. La ministre dément la suppression mais reconnait le caractère "exceptionnel" de son maintien. La «note sanction» dans le collimateur du ministère de l'Éducation. Le recours à un socle de connaissances semble peu compatible avec l'évaluation chiffrée des élèves.

La «note sanction» dans le collimateur du ministère de l'Éducation

Après le redoublement, les notes? Dans l'esprit des responsables de l'Éducation nationale, le système d'évaluation semble en tout cas lui aussi avoir fait son temps. Si les ministres successifs ont annoncé vouloir s'attaquer à l'évaluation des élèves, peu d'alternatives ont été trouvées jusqu'alors à la notation sur vingt. Aux commandes depuis mai 2012, la gauche a annoncé la couleur sur ce sujet à forte portée idéologique dès sa première rentrée. «Je fais miennes vos propositions sur la notation, dont l'objet est d'indiquer un niveau plus que de sanctionner», proclamait François Hollande en clôture de la grande concertation sur l'école orchestrée par Vincent Peillon. Pour l'heure, c'est parallèlement à la réflexion sur les contenus scolaires que le sujet de l'évaluation est traité.