background preloader

Les metiers de communication

Facebook Twitter

Chargée de communication interne. Le chargé de communication interne fait circuler l'information au sein de l'entreprise, entre la direction et les salariés, et entre les services. Il accompagne les responsables de service dans leurs projets de communication en interne. Ses outils : journal interne, intranet, revue de presse, réunions d'information, enquêtes d'opinion, questionnaires d'évaluation, etc.

Sa mission : relayer la stratégie de l'entreprise auprès des salariés, promouvoir l'image de l'entreprise, renforcer l'esprit de communauté et organiser des actions (séminaires, cérémonies, par exemple). Ses qualités : ouverture d'esprit, bon relationnel, capacité à travailler en équipe, créativité, bonne expression écrite et orale, adaptabilité et rigueur pour respecter un budget. La maîtrise des NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication) et de l'anglais est indispensable. Les emplois se situent en entreprise privée, en agence de communication ou dans un service public.

Directeur de communication. Aujourd’hui plus qu’hier, pour se distinguer de ses concurrents, une entreprise doit miser sur une stratégie de communication spécifique… et efficace ! Celle-ci est définie par un homme (ou une femme) : le directeur de communication. En étroite collaboration avec la direction générale, il détermine l’image de l’entreprise à mettre en avant, les valeurs à promouvoir, les modes de communication à privilégier, les partenaires à associer… Pour l’aider dans sa tâche, il est épaulé par une équipe, pouvant compter jusqu’à une vingtaine de personnes dans les grandes sociétés (chargés de communication, journalistes institutionnels, attachés de presse…). Le “dircom” est donc bien plus qu’un fin stratège et un excellent créatif : il est aussi un meneur d’hommes. Ses compétences Décider, organiser, communiquer. Sa formation Une grande école de commerce (type HEC) ou de communication, IEP (institut d’études politiques), troisième cycle universitaire dans la communication (type CELSA)…

Directeur artistique. Logo d'une entreprise, emballage de chocolats, maquette d'un magazine ou spot TV sont autant de réalisations du DA (directeur artistique). Sous la direction d'un directeur de création et avec l'aide d'un concepteur-rédacteur, le DA encadre une équipe de créatifs. Après avoir analysé les besoins d'un client, il réfléchit à un concept et répartit le travail entre les graphistes, illustrateurs, photographes, et autres membres de son équipe.

Il supervise les étapes de la création, soumet des propositions au client, les retravaille si besoin et assure ensuite le suivi technique. Il exerce dans des agences de communication, de pub, des studios de création, des maisons d'édition, des sociétés de presse. Média-planner. Le média-panner élabore un plan média afin de monter et d’organiser les étapes d’une campagne publicitaire dans les différents médias: presse, affichage, télévision, radio et web.

Description métier Le média-planner prévoie et coordonne les passages des campagnes publicitaires dans les grands médias traditionnels et sur web. Il est chargé de l’élaboration du plan média. Il détermine, en tenant compte du produit à valoriser et du public cible, les meilleures stratégies à mettre en œuvre. Il doit maximiser l’image médiatique du produit et de l’entreprise qui a passé commande auprès de son agence. Le média-planner fait donc le lien entre les annonceurs et les agences de ventes d’espaces publicitaires. Il évalue aussi l’impact des campagnes publicitaires, en coût et en efficacité, en s’appuyant sur des outils statistiques et des études de marché. Le média-planner a une obligation de résultat. Études / Formation pour devenir Média-planner Évolutions Salaires Centres d'intérêts Synonymes En savoir plus.

Attachée de presse. Infographiste. A bac + 2, le BTS design graphique option communication et médias numériques et le DMA cinéma d'animation peuvent constituer une première étape pour accéder au métier d'infographiste. La sélection s'effectue sur dossier avec le bac sciences et technologies du design et des arts appliqués (STD2A), un brevet des métiers d'arts (BMA) ou un brevet de technicien (BT). Avec un bac d'une autre série, il est nécessaire de suivre une année de mise à niveau, (MANAA) très sélective.

Après ce BTS ou ce DMA, le DSAA arts et technique de la communication confère un niveau bac + 4. Il est proposé uniquement à l'Ecole Estienne. Les écoles nationales supérieures d'art (Beaux-Arts ou ENSBA, ENSAD...) délivrent leurs propres diplômes d'un niveau bac + 5. Par ailleurs, au niveau du master (bac + 5), on peut citer le master pro arts visuels - multimédia (Strasbourg 3), le master pro jeux et médias interactifs numériques (Poitiers et Angoulême). Chef de projet événementiel | Communication. Conventions, assemblées annuelles, colloques, inaugurations… C’est la responsabilité du chef de projet évènementiel d’imaginer, puis d’organiser une manifestation de bout en bout. Selon le cahier des charges défini avec son client, il cherche d’abord un concept original pour marquer les esprits.

S’il s’agit d’une entreprise, le chef de projet devra intégrer parfaitement les objectifs de son client et sa culture d’entreprise. Et lui faire une proposition compatible avec son budget. Zéro défaut En lien constant avec le client, le chef de projet alterne réunions de préparation, de suivi, rétro- planning et validation pour chaque animation. Compétences nécessaires Sens de l’organisation, rigueur Capacités relationnelles, animation d’équipe Imagination, créativité Réactivité, sens pratique Cursus / formations “A l’ISEFAC Bachelor, j’ai acquis les réflexes professionnels qui me manquaient pour devenir Chef de Projet Événementiel. De bac+3 à bac+5, les profils de ces professionnels sont très variés. Chargée des relations publiques. Que faire après un BTS Communication ?

Chaque étudiant en BTS Communication se pose au cours de sa formation cette question cruciale : Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire après mon BTS ? La réponse n’est pas simple. Elle est loin d’être aisée car il n’y a pas qu’une seule réponse. En effet différents choix s’offrent au titulaire d’un BTS Communication. Les compétences acquises Tout d’abord faisons le point sur l’ensemble des compétences acquises durant ces deux ans de formations. Trois pôles de compétence prédominent : L’élaboration, la création et la gestion de projet de communication.L’achat et la vente de supports ou de prestations de communication (aspect Commercial).La recherche d’informations, réalisation d’études, mise en place de veille informationnelle ou concurrentielle. De nombreuses compétences sont rattachées à ces 3 grands domaines. Les compétences manquantes Le métier de chargé de communication a considérablement évolué ces dernières années.

Les suites d’études possibles En conclusion.