background preloader

1

Facebook Twitter

Les médiateurs de l’inflammation. La présence de signaux de danger (DAMP) ou de motifs pathogéniques (PAMP) est perçue par les cellules immunitaires via leurs PRR.

Les médiateurs de l’inflammation

Les cellules présentes dans le tissu infecté ou lésé, telles que les phagocytes mononucléés résidents (macrophages et cellules dendritiques) et les mastocytes, sont les premières cellules activées par des signaux de dangers. En réponse à cette activation, elles libèrent de l’histamine, des cytokines pro-inflammatoires et d'autres composés actifs que nous regrouperons ici sous le terme général de médiateurs de l’inflammation. Les conséquences fonctionnelles de cette activation sont l’élimination du pathogène (par ex. par phagocytose) et/ou la réparation de la lésion (remodelage de la matrice extracellulaire). Mise en place d’une réponse inflammatoire. Planche cellules immunitaires. SYSTEME IMMUNITAIRE. L'immunité désignait initialement la résistance d'un organisme vis-à-vis d'un agent infectieux.

SYSTEME IMMUNITAIRE

Cette définition s'est ensuite élargie à l'ensemble des réactions tendant à éliminer des substances étrangères. L'immunité peut être définie comme l'ensemble des mécanismes biologiques permettant à un organisme de reconnaître et de tolérer ce qui lui appartient en propre (le soi) et de reconnaître et de rejeter ce qui lui est étranger (le non soi) : les substances étrangères ou les agents infectieux auxquels il est exposé, mais aussi ses propres constituants altérés (comme des cellules tumorales). L'immunité met en jeu deux processus apparus successivement au cours de l'évolution des espèces : l'immunité non spécifique, d'action immédiate, qui fait intervenir des cellules responsables de la phagocytose,l'immunité spécifique, qui se développe en quelques jours et dépend de la reconnaissance spécifique de la substance étrangère, prélude à sa destruction ; elle garde le souvenir de la rencontre. Immunité et vaccination. L'équipe ACCES et le Département de Biologie de l'ENS de Lyon travaillent ensemble sur le thème « Immunité et vaccination », en partenariat avec l'Association des enseignants d'Immunologie (ASSIM).

Immunité et vaccination

Le groupe de travail constitué d'enseignants du second degré, d'enseignants-chercheurs et de chercheurs en immunologie vous propose des ressources pour accompagner les nouveaux programmes de Terminale et les programmes actuels de Troisième. Le dernier stage de formation s'est déroulé les jeudi 5 et 6 février 2015. Le programme, les résumés et les documents des ateliers sont accessibles en ligne Cliquez sur le schéma ci-dessous pour commencer la navigation, ou référez-vous au plan du site en bas de page. SN%20chap3%20transmission%20synaptique. SN%20chap2 message%20nerveux. SN%20chap1supports%20anatomiques. CNRS Images - Les Sciences de la Vie au Lycée. Dans l’espèce humaine, la fonction de reproduction est sous le contrôle du complexe hypothalamo-hypophysaire et des gonades qui exercent un rétrocontrôle sur ce complexe.

CNRS Images - Les Sciences de la Vie au Lycée

La régulation hormonale permet le maintien des caractères sexuels primaires et secondaires, c'est-à-dire du phénotype sexuel, et assure, chaque mois, chez la femme, les conditions favorables à la fécondation et à la nidation dans l’utérus d’un embryon éventuel. Le système de régulation ou homéostat de la fonction de reproduction tend à maintenir stable la concentration plasmatique de la testostérone, hormone sexuelle chez l’homme, et à fixer les variations de la concentration plasmatique des oestrogènes et de la progestérone, hormones sexuelles chez la femme. Ces hormones sont sécrétées par les gonades. Ce complexe, situé dans l’encéphale, comprend des neurones dont les corps cellulaires sont situés dans l’hypothalamus et une glande endocrine, l’hypophyse antérieure. Chez l’homme. 11. Introduction à la signalisation cellulaire [biologie cellulaire] - Objectifs. [Dans l'ensemble du module de biologie cellulaire nous traiterons principalement de la cellule animale.]

11. Introduction à la signalisation cellulaire [biologie cellulaire] - Objectifs

Cette ressource a été réalisée par IJsbrand Kramer et Gérard Tramu, Professeurs de l'Université Bordeaux 1. Elle a bénéficié de la participation active de : Pascal Branchereau, Professeur Université Bordeaux 1 Centre de Neurosciences Intégratives et Cognitives, Université Bordeaux 1 (auteur de l'excursion « Rhodopsine et phototransduction »). Jean Dessolin et Michel Laguerre, IECB-UMR 5248 . Pelletier laurent p03. Histologie : les tissus - Niveau PAES. Sections Sous-sections Sous-sous-sections La vie d’un organisme pluricellulaire repose de façon incontournable sur la communication et les interactions entre les cellules qui le composent.

Histologie : les tissus - Niveau PAES

Il existe deux grands types de communication : 1) la communication verticale, qui n’est autre que l’hérédité, c’est à dire la transmission de parents à enfants des caractères de l’espèce et des spécificités individuelles liées à la recombinaison et à la redistribution des gènes qui s’opèrent pendant la gamétogénèse (méiose) et la fécondation ; 2) les communications horizontales, qui s’effectuent à l’intérieur d’un même individu et qui, pour l’essentiel, correspondent soit aux contacts directs entre cellules (molécules d’adhérence et systèmes de jonction cellule-cellule), soit à l’action de molécules de signalisation. 2.1.1 Les principaux polysaccharides de la MEC sont des glycosaminoglycanes et protéoglycanes 2.1.2 La superfamille des collagènes comprend des dizaines de types différents Voir chapitre 5.

Communications intercellulaires. Un très grand nombre de médicaments agissent en modifiant les communications intercellulaires.

Communications intercellulaires