background preloader

Plantes dépolluantes

Facebook Twitter

NASA Clean Air Study. The NASA Clean Air Study[1] has been led by the National Aeronautics and Space Administration (NASA) in association with the Associated Landscape Contractors of America (ALCA).

NASA Clean Air Study

Its results suggest that certain common indoor plants may provide a natural way of removing toxic agents such as benzene, formaldehyde and trichloroethylene from the air, helping neutralize the effects of sick building syndrome. The first list of air-filtering plants was compiled by NASA as part of a clean air study published in 1989,[2][3][4] which researched ways to clean air in space stations. As well as absorbing carbon dioxide and releasing oxygen, as all plants do, these plants also eliminate significant amounts of benzene, formaldehyde and trichloroethylene. The second and third list are from B. C. NASA researchers suggest efficient air cleaning is accomplished with at least one plant per 100 square feet of home or office space.

Ionisation air

Listing des plantes dépolluantes. Plant'airpur.

Listing des plantes dépolluantes

Les travaux de la NASA. Accueil En 1973 pendant la mission du Skylab III, la NASA a identifié 107 produits composés organiques volatils, COV à l'intérieur du vaisseau spatial.

Les travaux de la NASA

En conséquence, la NASA s'est rendue compte que la pollution de l’air intérieur dans n'importe quel espace fermé pourrait présenter des problèmes relatifs à la santé. Microbactair - étude scientifique sur les plantes dépolluantes. Accueil Programme MICROBACTAIR®FOCUS SUR LA RECHERCHE DES PLANTES DEPOLLUANTES Le programme de recherche MICROBACTAIR® initié en début 2011 par plant'airpur est en place.

Microbactair - étude scientifique sur les plantes dépolluantes

Il est axé sur le rôle des micro-organismes du sol face à la pollution de l’air intérieur (compréhension des mécanismes physiologiques et identification des micro-organismes efficaces), les travaux sont menés par l’AREXHOR Pays de la Loire. En France: le programme Phytair. Accueil Phase I (2005 à 2007) Faculté de pharmacie de Lille, CSTB de Nantes, Plant’air pur d’Angers.

En France: le programme Phytair

Elle a pour premier objectif, la mise au point d’un protocole d’analyse permettant de qualifier des plantes au regard de leurs capacités à surveiller ou à épurer l’air ambiant. Plantes dépolluantes, on y croyait... Le Parisien | Le verdict vient de tomber : les plantes dites dépolluantes, pourtant très en vogue dans les jardineries, n'améliorent en rien l'air de nos maisons.

Plantes dépolluantes, on y croyait...

C'est ce qu'affirment plusieurs études menées au sein du très sérieux Observatoire de la qualité de l'air intérieur, qui viennent d'être rendues publiques*. Pire : certaines plantes miracles, comme le très répandu ficus, pourraient même être toxiques! « Les analyses qui ont été réalisées démontrent que les plantes en pot ont un rendement très insuffisant, affirme Andrée Buchmann, la présidente de l'Observatoire. Les étiquetages qui font référence à leurs capacités sont donc largement prématurés. » Les végétaux captent certains polluants mais en quantités négligeables.

. * Le pouvoir purificateur des plantes d'intérieur. Rue89.nouvelobs. Plantes depolluantes : celles qui depolluent vraiment. Il existe des plantes dépolluantes capables d’assainir l’air de nos intérieurs.

Plantes depolluantes : celles qui depolluent vraiment

Bien plus pollué qu’il n’y parait, l’intérieur de nos maisons et appartements est chargé de composants chimiques invisibles que la plupart des plantes sont capables d’absorber ! Cet article est composé de 2 parties, la seconde est consacré aux principales plantes dépolluantes et leurs vertus. A savoir sur l’air de nos intérieurs : L’air de nos intérieurs est chargé de substances toxiques invisibles et nocives pour nos organismes. La majorité des matériaux qui composent notre maison ainsi que les produits d’entretien contiennent une grande quantité de substances nocives pour notre santé.Peintures, détergents, désodorisants, insecticides, solvants, etc… sont autant de concentration de benzène, de xylène , de formaldéhyde ou encore de toluène qui participent à la pollution. Plantes Dépolluantes - Dépollution de l´air intérieur par les plantes. Les études historiques de la NASA menées par le docteur Wolverton.

Plantes Dépolluantes - Dépollution de l´air intérieur par les plantes

Lorsqu'en 1973, les équipes de la NASA (Agence spatiale américaine) récupérèrent le Skylab 3, ils identifièrent, à l'intérieur même de la capsule, plus d'une centaine de produits composés organiques volatils, plus connus sous le trigramme COV. Ces constatations menèrent les chercheurs à pousser plus avant leurs recherches sur la pollution de l'air et notamment de l'air à l'intérieur de lieux clos. Ces derniers pressentaient les effets néfastes des COV sur la santé.C'est à cette époque qu'est né le "BioHome". Depuis la fin des années soixante, le Docteur Wolverton était un chercheur environnemental au service de l'armée américaine, chargé de nettoyer les désordres environnementaux créés par les armes biologiques. Les plantes dépolluantes : arnaques des "listes de plantes dépolluantes" et arguments scientifiques dévoyés - in NATURE(S) Paul Keirn.

Depuis avril 2010, j'ai passé un temps non négligeable à étudier cette vogue des plantes dites "dépolluantes", notamment en lisant page à page sur le site de la NASA, la célèbre agence spatiale américaine, la totalité des travaux de M.

Les plantes dépolluantes : arnaques des "listes de plantes dépolluantes" et arguments scientifiques dévoyés - in NATURE(S) Paul Keirn

Wolverton, sur lesquels s'appuient de certains marchands de plantes, beaucoup plus soucieux d'aérer votre porte-monnaie que d'épurer votre atmosphère... Dr Bill Wolverton. Un honnête scientifique dont les travaux ont été dévoyés à des fins mercantiles.