Covoiturage

Facebook Twitter

Covoiturage, autopartage, libre-service : la mobilité facilitée. Date de publication : 04/01/2013 Format : Vu sur le web Cherchant à surfer sur la vague de la consommation collaborative, de nombreux services proposent de faciliter notre mobilité.

Covoiturage, autopartage, libre-service : la mobilité facilitée

Préférerez-vous prêter votre voiture, la partager ou la louer ? Quand on navigue en ville... Se déplacer plus mais se déplacer mieux.

Quand on navigue en ville...

Telle semble être la quête nouvelle de nombre d’entre nous, souvent urbains, presque tout le temps pressés, mais – réjouissance - de plus en plus responsables. Si la voiture a encore de l’avenir, puisqu’elle permet toujours de résoudre l’insoluble équation des lieux mal desservis, des formes de mobilité alternatives émergent désormais durablement. Aux Pays-Bas, le groupe cultive son expertise dans les transports à la demande. Les Français changent leur rapport au véhicule. L’industrie automobile ne subit pas seulement les effets de la crise, elle est aussi victime de la fin du XXe siècle, celui qui érigeait la bagnole en symbole absolu de la liberté individuelle.

Les Français changent leur rapport au véhicule

Désormais, dans bien des cas, celle-ci apparaît comme un boulet, voire comme une punition. Retards. «Dans le monde occidental, le marché de l’automobile va décroître, c’est inéluctable, affirme Ludovic Bu, auteur d’un ouvrage sur la question (1). Covoiturage : les magouilleurs prennent le volant. A l’origine, le covoiturage permet de faire des économies, mais certains conducteurs en ont fait un véritable business, enchaînant les navettes au noir. « Le Paris-Lille, c’est ici !

Covoiturage : les magouilleurs prennent le volant

– Ah bon… ? » Bilan de l’expérimentation Hirondo, covoiturage temps réel et intermodalité. Le Pays de la Haute Gironde et les 5 entreprises rassemblées pour expérimenter le service de mobilité Hirondo rendent public le bilan de l’opération menée de janvier à juin 2012.

Bilan de l’expérimentation Hirondo, covoiturage temps réel et intermodalité

Plus de 40 personnes sont venues participer à cette restitution, lundi 2 juillet 2012 à l’Hôtel de Région. Ouverte par Bernard Bournazeau, élu régional et Président du Pays Haute Gironde, la réunion et les échanges ont été précédés d’éléments de cadrage sur le covoiturage et les déplacements en Gironde. Eléments de cadrage Les déplacements en Gironde, avec un focus Haute Gironde Éléments de cadrage (doc PDF 1,9Mo) sur la congestion globale des grands réseaux, les pratiques automobiles et le faible taux de covoiturage, par l’agence d’urbanisme Bordeaux métropole Aquitaine A’urba.

Les efforts des départements en faveur du covoiturage portent leurs fruits. La France, futur pôle d’excellence mondial de l’écomobilité ? Il y a 10 ans, le marché de la mobilité se résumait à deux mondes distincts, celui de la voiture individuelle et celui du transport public.

La France, futur pôle d’excellence mondial de l’écomobilité ?

Deux environnements oligopolistiques, en concurrence, avec des règles du jeu différentes (économie de marché vs économie administrée) : Dans les esprits : la liberté d’un côté avec sa voiture, la contrainte de l’autre avec le transport public. Louer sa voiture à des particuliers via Internet. Des voitures qui dorment « En France, sept millions de voitures sortent deux fois par semaine.D'un autre côté, il y a des millions de gens qui n'ont pas de voiture.

Louer sa voiture à des particuliers via Internet

C'est trop cher ou pas assez utile au quotidien. Service de covoiturage du Groupe Adecco - Le site du covoiturage en Europe. De l’innovation dans les aires de covoiturage. Les nouveaux usages de l’automobile ont le vent en poupe : l’auto-partage se démocratise, les services de locations de voitures entre particuliers font parler d’eux et le covoiturage fait la une de la presse.

De l’innovation dans les aires de covoiturage

Ce dernier usage intéresse de près les autorités publiques, qui tentent de le développer. Les objectifs quantitatifs sont finalement assez flous mais c’est un ensemble de mesures, une vision systémique qui permettront de faire évoluer les pratiques. Dans ce domaine, les aires de covoiturage pourraient constituer un territoire favorable à l’innovation. Et devenir des aires « à haut niveau de service ». Covoiturage Pilat, le site de covoiturage du Parc du Pilat. É.covoiturage, le mode de transport innovant, écologique et économique en isère - Conseil Général Isère. Depuis 2002, le Département de l’Isère mène une politique de développement des transports publics interurbains très ambitieuse et innovante qui poursuit trois objectifs : • Combattre l'engorgement des grandes agglomérations, • Donner à tous les Isérois, quels que soient leurs revenus, leurs éventuels handicaps et leur localisation géographique, un véritable accès à la mobilité, • Préserver l’environnement.​

é.covoiturage, le mode de transport innovant, écologique et économique en isère - Conseil Général Isère

La mise à disposition d'un service de covoiturage le plus complet possible et intégrant des outils mobiles participe au développement de ce mode de déplacement. Le covoiturage peut ainsi s'appuyer sur des outils efficaces permettant de s'organiser entre covoitureurs, très à l'avance, quelques heures avant le départ, ou directement en temps réel. Le covoiturage dynamique sort de l’impasse. Partager Le covoiturage, victime de préjugés tenaces ?

Le covoiturage dynamique sort de l’impasse

Ses vertus en matière de réductions des nuisances sont connues de longue date, mais l’auto-soliste s’accroche encore à sa voiture individuelle. Avec l’essor des nouvelles technologies, les acteurs du domaine sont techniquement prêts à passer la seconde et développent des solutions dites de covoiturage dynamique. Les entreprises et les collectivités, plus dubitatives, expérimentent ce nouveau service avec des résultats parfois mitigés. Êtes-vous prêts à payer pour un service de covoiturage ? « Eco-mobilite.tv. Crédit photo : Darren131/Flickr Les sites et applications mobiles qui mettent en relation les conducteurs avec les passagers ont de plus en plus de succès en Europe.

Dans la plupart des cas, les utilisateurs des services de covoiturage ne payent pas pour trouver des partenaires de voyage et le seul argent déboursé concerne les frais d’essence et de péage, à partager entre les voyageurs. Pourtant, créer et entretenir les plateformes de covoiturage a un coût, ces plateformes doivent donc trouver des sources de revenus. En tant qu’utilisateur, êtes -vous prêt à payer une petite somme pour contribuer à financer ces services ? Quelles sont les prestations et services pour lesquels vous êtes prêts à payer ? 1 500 000 membres sur Covoiturage.fr ! Chers covoitureurs, Depuis 2004, vous êtes toujours plus nombreux à vous inscrire sur BlaBlaCar et à participer à l’expansion du covoiturage en France, mais aussi à l’étranger !

Notre communauté compte désormais 1.500.000 covoitureurs ! Qui est le 1 500 000ème covoitureur ? Notre 1 500 000ème membre est UNE covoitureuse qui se prénomme Marie-Cerise et qui s’est inscrite via notre application iPhone Comuto ! Covoiturage. Aires, sites internet : le point en Bretagne - Bretagne. / David Cormier / > A lire également, des projets d'extension dans le Finistère > Le principal site en ligne joue la fiablilité > Un site brestois veut développer de nouvelles formes de covoiturage > Un focus sur le covoiturage en pays de Quimperlé.

Des innovations non technologiques : Le service covoiturage du Grand Lyon Quelles implications en termes de décision publique et de conduite du changement ? Avec Hirondo, la Haute-Gironde teste le covoiturage grâce aux téléphones mobiles. Le Pays de la Haute-Gironde, territoire rural, veut faciliter le covoiturage et l’utilisation des transports publics par les habitants grâce à leurs téléphones mobiles. Il lance le projet Hirondo qui associe cinq entreprises réunies en consortium. Présentation. Hirondo prend son envol. Le covoiturage reste timide au démarrage. « C'est une expérience très concluante. Je la recommande à tout le monde ! » Aire de covoiturage des Longs Champs, à la sortie de Rennes: derrière son volant, Patrick attend patiemment sa collègue. Tous deux font la route ensemble depuis six mois pour se rendre à Poilley, à 60km, sur leur lieu de travail. Dans leur entreprise, ils font figure d'exception: « Autour de moi, personne d'autre n'utilise le covoiturage.

Le covoiturage devient l’auto-stop du XXIe siècle.