Chauray reçoit ses premiers coworkers dès septembre – Economie, social – Actualité – Deux-Sèvres Fin 2010, un espace de coworking, baptisé « Bureau 21 », a été fondé sous l'impulsion de David et Élisabeth Bakanyi. Le tarif à la journée est de 10 €. Pour la demi-journée, c'est 7,50 €. Pouvez-vous nous expliquer le concept de coworking ? Chauray reçoit ses premiers coworkers dès septembre – Economie, social – Actualité – Deux-Sèvres
@ Brest - Plouarzel, une commune qui utilise Openstreetmap La commune de Plouarzel, [1] (3150 habitants) est l’une des premières communes en France à avoir fait le choix d’utiliser une cartographie basée sur "Openstreetmap". Marie Catherine Mouchot, adjointe au Maire en charge de l’urbanisme explique cette démarche et les usages permis par les cartes ouvertes. Voir une carte plus grande @ Brest - Plouarzel, une commune qui utilise Openstreetmap
Rennes ouvre ses données publiques et lance un concours d’idées Le concours, ouvert à tous, est doté d’un prix de 50 000 euros. Les données, issues des services de transports, du cadastre, etc., constituent une matière première inédite pour, par exemple, fournir de nouveaux services géolocalisés accessibles par mobiles. « Nous sommes persuadés qu’il est possible d’encourager une dynamique entrepreneuriale autour de la création de services à valeur ajoutée à partir de la libération des données », explique Xavier Crouan, directeur de l’information et de l’innovation numérique de Rennes et Rennes métropole. Très concrètement, les développeurs intéressés par la démarche vont pouvoir s’emparer des données (les horaires du réseau de transport, la disponibilité des bornes de vélos en libre-service, etc.) pour imaginer des services inédits, auxquels la collectivité elle-même n’a pas forcément pensé. Pour s’inscrire et participer, il suffit de se connecter sur le site créé à cette occasion : www.data.rennes-metropole.fr. Rennes ouvre ses données publiques et lance un concours d’idées
Peu de collectivités se sont à ce jour lancées dans l’open data. Pourtant, la réutilisation des données publiques, qui est un droit depuis 2005, est riche de potentiels pour l’enrichissement des services rendus aux usagers. Mais elle peut bousculer certaines pratiques des administrations. La réutilisation des données culturelles soulève ses propres questions.

R?utilisation des donn?es publiques : des promesses vertigineuses

R?utilisation des donn?es publiques : des promesses vertigineuses
Animateur nimérique des territoires Tourisme mopa Mission des Offices de Tourisme et Pays Touristiques d'Aquitaine La région Aquitaine possède depuis le début de l’année 2011 son premier contingent d’animateurs numériques de territoire. Un nouveau rôle pour les offices de tourisme de la Région... En effet, on a tous en tête l’image sympathique de l’office de tourisme traditionnel dont le rôle se limitait à la distribution estivale de brochures colorées. Mais depuis quelques années le travail de l’office de tourisme a fondamentalement changé : Internet est passé par là ! Aujourd’hui, ce sont près de huit touristes sur dix qui préparent leurs vacances sur la toile. Animateur nimérique des territoires Tourisme
Le point sur... le Schéma Directeur Territorial d'Aménagement Numérique (SDTAN) | Connected places Cities and regions which have developed powerful destination brand strategies: * Have clarity on the market audiences for their different assets and attractions * Develop powerful tailored messages for individual audiences on their offers and experiences * Tell their target audiences compelling and powerful stories about their offer and about who is already operating successfully there Le point sur... le Schéma Directeur Territorial d'Aménagement Numérique (SDTAN) | Connected places
Très haut débit : « Il y a d’autres voies que celles de l’Etat français » Quelque 300 participants ont bravé les grèves des transports à Paris pour assister les 18 et 19 octobre à la 6ème édition du colloque « Trip 2010 (Territoires et réseaux d’initiatives publiques) organisé par l’Avicca (Association des Villes et collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel). Pourquoi avoir invité le premier secrétaire de l’ambassade d’Australie en France à présenter le projet de son pays en matière de déploiement du très haut débit ? Nous voulons montrer qu’il y a d’autres voies que celle choisie par l’Etat français. En investissant dans une infrastructure en fibre optique le gouvernement australien a fait un choix politique ambitieux qui a même été un enjeu des dernières élections dans ce pays. Notre pays a décidé de privilégier la concurrence par les infrastructures et non par les services comme en Australie. Très haut débit : « Il y a d’autres voies que celles de l’Etat français »
Numérique et territoires Dans la concurrence que se livrent États et régions, les territoires gagnants sont les territoires en mouvement. Pour gagner en attractivité et en compétitivité, des réseaux de communications électroniques performants constituent aujourd’hui un appui de premier plan. Les technologies de l’information et de la communication, les TIC, sont facteurs de cohésion sociale et de désenclavement, à travers l’accès aux services et au commerce en ligne, la possibilité du télé-travail, la recherche d’emploi, la e-administration et la télé formation, par exemple. Or les enjeux de couverture, de concurrence et d’innovation s’inscrivent avant tout dans une problématique d’aménagement du territoire. Atelier Aménagement Numérique des Territoires - Le point sur... L’aménagement numérique dans les SCoT Atelier Aménagement Numérique des Territoires - Le point sur... L’aménagement numérique dans les SCoT
UE finance le HD 1,8MEuros A l'occasion des 4èmes Assises du Très Haut Débit en juin dernier, le sénateur Maurey, en charge de trouver les moyens de financer le déploiement des réseaux FTTH a fait un point sur les solutions envisageables. Il faut dire que le compte n'y est pas. 30 milliards d'euros, c'est au bas mot ce que coutera ce déploiement afin de tenir les objectifs hautement ambitieux du gouvernement : 75% de la population couverte en 2020 et 100% en 2025... Inutile donc de préciser que l'apport de l'Etat (2 milliards d'euros tirés du grand emprunt et 8 à 10 milliards supplémentaires sur 15 ans) sera nettement insuffisant pour financer le projet. Déjà, le sénateur plaidait pour une solution pas vraiment populaire. UE finance le HD 1,8MEuros
« Le Haut débit c’est la force de l‘Ariège » ! Tels sont les propos de l’un des membres du Comité de pilotage constitué pour développer une filière ariégeoise sur les « Technologies d’Information et de Communication (TIC) pour l’autonomie ou le maintien à domicile des personnes âgées ou en situation de handicap ». Un sujet sur lequel s’est penché Ariège Expansion, qui s’intéresse depuis plusieurs années aux usages à développer en lien avec les TIC (E-commerce,télétravail, E-éducation …). De nombreux services restent à développer pour faciliter l’autonomie des personnes en situation de fragilité : équipement et amélioration des logements, développement de bio-capteurs, téléalarme, habitats dédiés … autant de pistes potentielles pour des entreprises déjà positionnées sur le développement d’applications spécifiques. Gérontechnologies #ariege Gérontechnologies #ariege
Centre Départemental de Documentation Pédagogique des Deux-Sèvres