background preloader

Communs - économies

Facebook Twitter

Critiques de la Sharing Eco

Principes des Communs. Elinor Ostrom, the Commons and Anti-Capitalism. « Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché. La notion de « biens communs » attire de plus en plus l’attention et l’intérêt de divers acteurs du changement social.

« Les biens communs nous offrent davantage de liberté et de pouvoir que ne le font l’État et le marché

Qu’il s’agisse d’écologie, de défense des services publics, de culture ou de technologie, les biens communs – ou, plus simplement, les « communs » – ont pour principal attrait de dessiner une alternative pratique aux logiques de commerce et de contrôle, mettant l’accent sur la coopération et le partage, et redonnant du pouvoir et de l’autonomie aux simples citoyens. La notion de « biens communs » est invoquée à propos de choses très différentes entre elles, depuis la gestion collective des ressources naturelles jusqu’à Linux et Wikipedia, en passant par la préservation des traditions indigènes, les services et infrastructures publics, les coopératives et l’économie solidaire, les jardins partagés et les AMAP… Difficile parfois de trouver un fil conducteur.

Basta ! Pourquoi est-il utile de réfléchir à ce qu’il y a de commun entre les communs ? Encouraging individual sovereignty and a healthy commons (ar.al) – samuelbausson's highlights. Traduction de l'article sur la Commons Reciprocity Licence - Google Groupes.

échanges à partir des modèles écos. Julien trouve que déplace centre vers les contributeurs et délaisse ouverture aux utilisateurs. détriment de la valeur d'usage pas besoin de rendre moneyable. A mon sens le débat pourrait sortir de l'opposition en considérant de rendre "viable" (par modèle éco) les éléments d'une communauté contributives hors marché : techno, administration, suivi d'orga... On ferait juste assez d'économique pour soutenir ce qui n'a pas besoin de l'être parceque chacun y trouve son "compte" autrement (externalités positives) – samuelbausson

Les licences Creative Commons. Le paradigme économique des Tiers Lieux. Les Tiers Lieux se développent essentiellement au cœur des villes et recouvrent des réalités multiples comme des coworking spaces, des Living Labs ou des Fab Labs.

Le paradigme économique des Tiers Lieux

D’un point de vue théorique, les Tiers Lieux constituent des supports privilégiés de production et de valorisation d’innovations grâce à leur capacité à articuler les trois dimensions essentielles de l’innovation (spatiale, sociétale et productive), des dimensions a priori non directement marchandes ou monétaires. En cela, les Tiers Lieux préfigurent l’émergence d’un nouveau paradigme économique et remettent en cause une conception du marché associée à l’idée d’une sphère « hors sol » et autonome où s’établiraient uniquement des comportements calculateurs, impersonnels et égoïstes.