background preloader

Typographie

Facebook Twitter

Ne laissez pas les négociateurs d’ACTA vous rouler dans la farin. Par Philippe Aigrain (English version), CC BY-SA Faisant face à la montée d’un débat critique, les négociateurs de l’accord international commercial ACTA, et, en Europe les gouvernements qui leur donnent un mandat de négociation construisent un rideau de fumée.

Ne laissez pas les négociateurs d’ACTA vous rouler dans la farin

Ils répètent aux critiques venant de divers segments de la société civile (défenseurs des libertés et des droits, mouvement d’accès aux médicaments et aux connaissances) de ne pas se faire de souci. Tout est pour le mieux, le processus n’est pas moins démocratique que d’habitude, les droits et libertés ne seront pas plus mis en danger qu’ils ne le sont déjà, rien n’allant au-delà de l’acquis communautaire en matière d’exécution des droits ne sera inclus dans le traité, l’accès aux connaissances et à la santé ne quitte jamais leurs pensées, Internet restera ouvert, etc. Ne vous laissez pas rouler dans la farine. Des éléments précis ont été dévoilés montrant que :

Logo Hadopi – La conclusion. Accusée de piratage de police, l'Hadopi retouche son logo. Le visuel utilisait une fonte réservée à France Télécom. « Erreur de manipulation », explique l'agence qui l'a créé. C'est un cas de piratage que la loi Hadopi n'avait pas prévu. Le logo dévoilé vendredi par l'institution utilisait une police de caractère réservée à France Télécom. Un brouillon diffusé par erreur, selon l'agence travaillant pour l'Hadopi. Ce logo avait pourtant été déposé dès novembre, et il aurait été retouché en urgence ce lundi.

L'Hadopi avait confié la conception de son logo à Plan créatif. . « A la suite d'une erreur de manipulation informatique, une esquisse de logotype qui avait été écartée lors des phases traditionnelles de vérification de similitude, a été malencontreusement présentée comme solution graphique définitive. La Haute Autorité a-t-elle violé les droits d'auteur avec s. Mise à jour - dans un communiqué publié en début d'après-midi, l'agence Plan Créatif a cherché à expliquer que la polémique autour de la fonte utilisé pour le logo de la Haute Autorité prend sa source dans une banale "erreur de manipulation informatique".

La Haute Autorité a-t-elle violé les droits d'auteur avec s

"Cette erreur vient d'être réparée" ont-ils ajouté. "À la suite d'une erreur de manipulation informatique, une esquisse de logotype qui avait été écartée lors des phases traditionnelles de vérification de similitude, a été malencontreusement présentée comme solution graphique définitive". L'agence a diffusé le nouveau logo, et un oeil attentif pourra effectivement déceler quelques nuances entre les deux typographies, notamment au niveau de la boucle du "a". Le nouveau logotype est celui au-dessus. Le nom des polices utilisées sont FS Lola et Bliss. Article du samedi 9 janvier - Ce matin, nous vous présentions le logo de la toute nouvelle Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet. Le logo de l’Hadopi est ILLEGAL ? J'étais peinard en train de faire un petit article sur Hadopi dans lequel j'aborde en autre le fameux logo magnifique de la Haute Autorité quand j'ai eu une grosse info de mon frère !

Le logo de l’Hadopi est ILLEGAL ?

Il est d'ailleurs plutôt évocateur : Mais pas que, car c'est surtout que la typo utilisée c'est une typo copyrightée et utilisée et utilisable uniquement par France Telecom ! C'est mon frère qui le fait remarquer sur son site. Petite info également (relevée par Jean-Baptiste Levée) , ce logo utilise la typographie “Bienvenue”, spécialement dessinée en 2000 par Jean-François Porchez pour France Télécom.

Son utilisation pour un autre usage est donc illégal. Je précise que la typo Wanadoo n'est pas faite avec la typo Bienvenue mais par contre, Bienvenue est bien la police officielle de FT. Voici la typo BIENVENUE officielle : H, A, P, I sont identiques et le D est un P retourné. AAAAAAAAH LES PIRATES !!! En tout cas, ce joli O rouge fait penser à tout le monde à un joli oeil qui vous regarde... Les chiffres bien choisis du rapport Hadopi. En avril dernier, la CNIL reprochait au gouvernement de ne pas assez expliquer les motifs qui justifieraient «la création du mécanisme confié à l’HADOPI» .

Les chiffres bien choisis du rapport Hadopi

Elle est désormais servie. Annoncée la semaine dernière à coup de dépêches et de chiffres chocs (10000 emplois perdus à cause de la copie illégale) massivement repris, la fameuse étude (pdf) des cabinets de conseil Equancy et Tera Consultants a été remise aujourd'hui au cabinet de Christine Albanel. Intitulée Rapport Hadopi - Impact économique de la copie illégale des biens numérisés en France , l'étude multiplie schémas et démonstrations sur les conséquences du piratage. Mais aussi les vérités toute faites et les chiffres tout prêts à être repris dans les discours et autres communiqués. En France, on parlait déjà d' un milliard de fichiers téléchargés en 2007, on pourra maintenant citer les 10000 emplois (directs et indirects) et 1,2 milliards d’euros de chiffre d'affaires à imputer à la copie illégale.

Sur le même sujet :