Facebook

Facebook Twitter

Confidentialité

Paranoïa. Jeux Vidéo Info Parents. Les applications Facebook: nouvelles menaces? La fin de la vie privée sur facebook. Enfin !

La fin de la vie privée sur facebook

La vie privée devient sujets d’actualité et d’inquiétudes, dans un monde où chacun est suivi continuellement par des entreprises et par l’État. Avec une interconnexion croissante et l’échange d’information par les réseaux qui s’étend, nous pouvons potentiellement partager avec le monde entier, en toute transparence et instantanément, nos moindres faits et gestes. Internet étire désormais sa toile jusque dans nos téléphones portables. Alors, forcément, ça crée des ruptures. Les conséquences se font sentir au-delà de la technologie, ce sont nos comportements qui changent.

Est-ce vraiment le cas ? Peut être pas, car en dépit de ces nouvelles pratiques sociales sur le Web, la vie privée reste au centre des préoccupations. Ainsi, beaucoup s’insurgent contre la nouvelle politique de Facebook concernant la confidentialité. The Age of Privacy is OverReadWriteWeb Alors, sur Facebook, point de vie privée. Remettons-nous donc un peu dans le contexte. Alors comment en est-on arrivé là ?

Facebook instaure de nouveaux paramètres de confidentialité - Le. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurent Checola Sur le site de socialisation Facebook, un message, apparu mercredi 9 décembre, invite les internautes à mettre à jour les options de confidentialité de leur profil.

Facebook instaure de nouveaux paramètres de confidentialité - Le

Censé simplifier la gestion de la vie privée des 350 millions d'usagers en ligne dans le monde, le système permet de paramétrer, pour chaque nouvel élément publié, qui en sera le destinataire : les amis, la famille, ou bien tout le monde. "En faisant des sélections dans le menu, les utilisateurs peuvent facilement adapter leurs publications, à des audiences spécifiques", assure Facebook, dans un communiqué. Plusieurs associations de protection de la vie privée américaines ont toutefois souligné les limites de ces changements, déjà annoncés au mois de juillet. Lors de la migration vers le nouveau système, la case "tout le monde", et non "anciens réglages", est parfois cochée par défaut. Pour la 12e fois de l'année, Facebook vient de tuer Twitter. Facebook s'inspire à nouveau de Twitter.

Pour la 12e fois de l'année, Facebook vient de tuer Twitter

Sous peu, il sera possible de "taguer" ses amis dans les statuts. Traduction pour les non-initiés : en écrivant le nom d'un de ses contacts dans ses messages, ces derniers sauront que vous les avez cités, comme c'est déjà le cas pour les "tags" de photos. Comme c'est aussi le cas sur Twitter. Immédiatement, Mashable a publié un billet listant tout ce que cela change : les conversations seront plus nombreuses, puisque vous saurez quand votre nom apparaîtra. Les marques pourront s'adresser directement aux internautes, tandis que les développeurs intègreront ces outils dans leurs applications. Bref, ce coup semble bien dirigé contre Twitter, dont Facebook va jusqu'à reprendre la syntaxe @pseudo pour formuler les citations. Voici la liste de tous les changements observés ces derniers mois : Facebook Lite. Rien ne permet cependant de dire, dans le même temps, que cette "twitterification" a tué ou est en passe de tuer Twitter.

Réaction à Facebook sur Envoyé spécial. Facebook : un danger public. Facebook, t’es sur Facebook, T’as un profil Facebook, J’ai un groupe sur Facebook, Viens sur Facebook…Voilà quelques expressions qu’on entend un peu partout maintenant, de plus en plus autour de nous, dans le métro, dans la rue, sur le net, dans la presse et depuis hier dans Envoyé Spécial sur France 2.

Facebook : un danger public

La question qui se pose est Facebook constitue-t-il un danger ? Quels sont les risques (sociaux, d’image, techniques…) liés à l’usage d’une tel service dit « social ». La réponse, à mon avis, doit être modérée. C’est un outil parmi tant d’autres, il s’agit de bien comprendre son fonctionnement et sa logique, ses portées et limites, et donc d’optimiser son usage dans un cadre privé ou professionnel. Facebook n’est ni un danger dans l’absolu, ni une opportunité dans l’absolu.