confidentialité

paranoïa

Les applications Facebook: nouvelles menaces?
La fin de la vie privée sur facebook La fin de la vie privée sur facebook Enfin ! la vie privée devient sujets d’actualité et d’inquiétudes, dans un monde où chacun est suivi continuellement par des entreprises et par l’État. Avec une interconnexion croissante et l’échange d’information par les réseaux qui s’étend, nous pouvons potentiellement partager avec le monde entier, en toute transparence et instantanément, nos moindres faits et gestes.
Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laurent Checola Sur le site de socialisation Facebook, un message, apparu mercredi 9 décembre, invite les internautes à mettre à jour les options de confidentialité de leur profil. Censé simplifier la gestion de la vie privée des 350 millions d'usagers en ligne dans le monde, le système permet de paramétrer, pour chaque nouvel élément publié, qui en sera le destinataire : les amis, la famille, ou bien tout le monde. "En faisant des sélections dans le menu, les utilisateurs peuvent facilement adapter leurs publications, à des audiences spécifiques", assure Facebook, dans un communiqué. Facebook instaure de nouveaux paramètres de confidentialité - Le Facebook instaure de nouveaux paramètres de confidentialité - Le
Pour la 12e fois de l'année, Facebook vient de tuer Twitter Pour la 12e fois de l'année, Facebook vient de tuer Twitter Facebook s'inspire à nouveau de Twitter. Sous peu, il sera possible de "taguer" ses amis dans les statuts. Traduction pour les non-initiés : en écrivant le nom d'un de ses contacts dans ses messages, ces derniers sauront que vous les avez cités, comme c'est déjà le cas pour les "tags" de photos. Comme c'est aussi le cas sur Twitter. Immédiatement, Mashable a publié un billet listant tout ce que cela change : les conversations seront plus nombreuses, puisque vous saurez quand votre nom apparaîtra.
Facebook : un danger public Facebook, t’es sur Facebook, T’as un profil Facebook, J’ai un groupe sur Facebook, Viens sur Facebook…Voilà quelques expressions qu’on entend un peu partout maintenant, de plus en plus autour de nous, dans le métro, dans la rue, sur le net, dans la presse et depuis hier dans Envoyé Spécial sur France 2. La question qui se pose est Facebook constitue-t-il un danger ? Quels sont les risques (sociaux, d’image, techniques…) liés à l’usage d’une tel service dit « social ». La réponse, à mon avis, doit être modérée. C’est un outil parmi tant d’autres, il s’agit de bien comprendre son fonctionnement et sa logique, ses portées et limites, et donc d’optimiser son usage dans un cadre privé ou professionnel. Facebook n’est ni un danger dans l’absolu, ni une opportunité dans l’absolu. Facebook : un danger public