background preloader

Mérovingiens (481-751)

Facebook Twitter

Généalogie des Mérovingiens. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Généalogie des Mérovingiens

Les Mérovingiens sont la dynastie qui régna sur une très grande partie de la France et de la Belgique actuelles, ainsi que sur une partie de l'Allemagne et de la Suisse, du Ve siècle jusqu'au milieu du VIIIe siècle. Arbre généalogique des Mérovingiens[modifier | modifier le code] Seuls les rois apparaissent dans cet arbre généalogique. Les pointillés indiquent des filiations incertaines. Hypothèses généalogiques[modifier | modifier le code] De nombreuses tentatives de rattachement de divers grandes familles à l'arbre généalogique des Mérovingiens ont été proposées tout au long des siècles derniers.

Ces rapprochements ont parfois été obtenus par l'ajout de personnages non Mérovingiens ou même grâce à des personnages fictifs. Childéric Ier (457-481) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Childéric Ier (457-481)

Vous lisez un « bon article ». Childéric Ier, mort en 481, fut roi des Francs saliens à partir de 457 ou 458. Son nom, constitué des éléments franciques hild- « combat » et -rīk « puissant », est attesté sous la forme latinisée Childericus[6],[Note 2]. Il est le père de Clovis Ier. Childéric Ier est le premier roi de la dynastie des Mérovingiens dont la filiation est attestée[7]. La division de la Gaule en 481. Cancel Edit Delete Preview revert.

La division de la Gaule en 481

Clovis Ier (481-511) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Clovis Ier (481-511)

Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe. Brillant chef militaire, il accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérite à la mort de son père pour unifier une grande partie des royaumes francs, repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule. Clovis est considéré dans l'historiographie comme un des personnages historiques les plus importants de l'histoire de France ; la tradition républicaine reconnaît en lui le premier roi de ce qui devint la France, et la tradition royale voit en lui le premier roi chrétien du royaume des Francs[Note 2]. Généalogie simplifiée descendants Clovis Ier. Les conquêtes franques en Gaule (486 - 511)

Cancel Edit Delete Preview revert.

Les conquêtes franques en Gaule (486 - 511)

Campagnes franques en Aquitaine (507-509) Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem).

Campagnes franques en Aquitaine (507-509)

Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Le concile d'Orléans en 511. Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem).

Le concile d'Orléans en 511

Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Upon submitting the note will be published multi-licensed under the terms of the CC-BY-SA-3.0 license and of the GFDL, versions 1.2, 1.3, or any later version. See our terms of use for more details. Add a note Draw a rectangle onto the image above (press the left mouse button, then drag and release). Save To modify annotations, your browser needs to have the XMLHttpRequest object. La division de la Gaule en 511. Thierry Ier (511-534) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thierry Ier (511-534)

Thierry Ier, né entre 485 et 490 et mort en 534, est le fils aîné du roi des Francs Clovis. Lors du partage du royaume des Francs qui suit la mort de son père, en 511, il hérite du nord-est et de l'Auvergne, avec Reims pour capitale. Théodebert Ier (534-548) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théodebert Ier (534-548)

Pour les articles homonymes, voir Thibert. Thibert est l'un des plus prestigieux des rois mérovingiens[3]. Le royaume des Francs en 548. Théodebald (548-555) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théodebald (548-555)

Pour les articles homonymes, voir Thibaut. Il devient roi de Metz, en 548[5], alors qu'il est encore mineur[6], à la mort de son père[7]. Un gouverneur assure la direction du royaume[6]. Les Alamans qui étaient soumis au royaume de Metz depuis le règne de son père, lui restent fidèles[8]. Il épouse vers 552[réf. nécessaire] Vuldetrade[9] princesse lombarde, fille du roi Lombard Waccho et sœur de la reine Wisigarde, seconde épouse de Thibert Ier. Clodomir (511-523) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Clodomir ou Clodomer « Glorieux et grand », chlod (gloire) et mir, mer (grand)[1] en vieux francique, est roi des Francs du royaume d'Orléans de 511 à 524.

Il est né vers 495 et mort le 25 juin 524 à Vézeronce. Généalogie[modifier | modifier le code] Il épouse Gondioque (v.495-v. 532). Childebert Ier (511-558) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Après la mort de son frère Clodomir, roi d'Orléans, qui meurt lors de la bataille de Vézeronce, il invite à Paris Clotaire Ier, roi de Soissons, qui a épousé Gondioque, la veuve de Clodomir, pour élaborer un accord. Voulant récupérer le territoire de leur défunt frère, ils décident de tondre ou tuer leurs neveux.

Les cheveux longs, symbole de royauté chez les francs, finissant toujours par repousser, Thibaut, Gunthar et Clodoald auraient pu revendiquer le trône un jour ou l'autre. Clotaire Ier (511-561) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le royaume des Francs en 556-560. Cancel Edit Delete Preview revert. Le royaume des Francs en 561. Cancel Edit Delete Preview revert.

Caribert Ier (561-567) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Le conflit pour la succession : l'expédition contre Chramn (558)[modifier | modifier le code] Clotaire Ier avait réunifié le royaume franc de Clovis Ier avec peine mais n'avait pas partagé le royaume avant sa mort[5].

Le royaume des Francs en 567. Cancel Edit Delete Preview revert Text of the note (may include Wiki markup) Could not save your note (edit conflict or other problem). Please copy the text in the edit box below and insert it manually by editing this page. Chilpéric Ier (561-584) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Chilpéric Ier[2], né entre 525 et 527[1], ou en 534, mort entre les 20 et 28 septembre 584 à Chelles[3], est un roi franc de la dynastie des Mérovingiens, petit-fils de Clovis, roi des Francs, fils de Clotaire Ier, roi de Soissons de 561 à 584. Surnommé par Grégoire de Tours "Le Néron et l'Hérode de notre temps" Chilpéric a été l'un des derniers rois mérovingiens à régner en monarque absolu sur ses sujets[4], avant que le pouvoir ne s'effrite, capté par une noblesse ambitieuse.

Son règne est connu principalement grâce aux Dix livres d'Histoire (ou Histoire des Francs), chronique universelle[5] écrite par l'évêque Grégoire de Tours. Les six derniers livres sont consacrés aux rois mérovingiens, présentés du point de vue d'un évêque comme des « bons » ou des « mauvais » rois, selon leur relation avec l'Église. Chilpéric apparaît aussi dans l'œuvre d'un contemporain de Grégoire de Tours, Venance Fortunat, évêque de Poitiers. Le royaume des Francs en 577. Le royaume des Francs en 581. Clotaire II (584-629) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Clotaire II, dit le Jeune, né en mai[1] 584, mort le 18 octobre 629, est roi de Neustrie de 584 à 613 et roi des Francs de 613 à 629, après la conquête du royaume d'Austrasie et du royaume de Bourgogne. Introduction[modifier | modifier le code] Le contexte historique : les territoires francs au VIe siècle[modifier | modifier le code] Le règne de Clotaire II se situe dans le cadre territorial et politique issu du partage du royaume franc effectué en 561 à la mort de Clotaire, fils de Clovis et grand-père de Clotaire II.

À la mort de Clovis, en 511, quatre royaumes avaient été créés avec pour capitales : Reims, Soissons, Paris et Orléans, l'Aquitaine étant répartie séparément. Très vite, Sigebert déplace sa capitale de Reims à Metz ; Gontran déplace la sienne d'Orléans à Chalon. Le royaume des Francs en 628. Cancel Edit Delete Preview revert. Dagobert Ier (622-639) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Dagobert. Sigebert III (639-656) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sigebert. Sigebert III, également connu sous le nom de saint Sigisbert, roi d'Austrasie, (630- 1er février 656), est le fils aîné de Dagobert Ier et de Ragnétrude.

Biographie[modifier | modifier le code] Le royaume d'Austrasie avait été conquis en 613 par son grand-père Clotaire II avec le soutien des aristocrates austrasiens, et ces derniers avaient ensuite exigé un roi particulier, qui avait été Dagobert Ier, nommé roi dès sa majorité en 623. À la mort de Clotaire, Dagobert était devenu roi de Neustrie et de Bourgogne, réunifiant le royaume francs, et les nobles austrasiens demandèrent à nouveau un roi particulier, qui fut Sigebert III, nommé en 633. Radulf, un duc de Thuringe nommé par Dagobert en 633 se révolte et bat l'armée royale en 640 et se rend indépendant. Il épouse Chimnechilde en 647. Sigebert est assassiné le 1er février 656, à l'âge de 26 ans, dans un complot. Childebert III (656-662) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Childebert III dit l'Adopté, né vers 650 et mort en 662, fut roi des Francs d'Austrasie de 656 à 662.

Il succéda à son père (peut-être adoptif) Sigebert III. Il fut déposé au bout de six ans de règne au profit de Childéric II. Dagobert II (676-679) Clovis II (639-657) Clotaire III (657-673) Clovis III (675-676) Childéric II (662-675) Chilpéric II (715-721) Childéric III (743-751) Thierry III (673, 675 - 691) Clovis IV (691-695) Childebert IV (695-711) Dagobert III (711-715) Thierry IV (721-737)

Clotaire IV (717-719) Caribert II (629-632) Gontran (561-592) Sigebert Ier (561-575) Childebert II (575-596) Théodebert II (595-612) Thierry II (595-613) Sigebert II (613-613)