background preloader

Revue de presse

Facebook Twitter

Voici le programme qu’a annoncé Donald Trump: un mur avec le Mexique, la fin du conflit israélo-palestinien en deux semaines et la vente libre des armes d’assaut. L’immigration.

Voici le programme qu’a annoncé Donald Trump: un mur avec le Mexique, la fin du conflit israélo-palestinien en deux semaines et la vente libre des armes d’assaut

Donald Trump a dit vouloir faire construire un mur entre les États-Unis et le Mexique et faire payer la construction au gouvernement mexicain. « Le Mexique nous envoie des gens qui ont beaucoup de problèmes. Ils ramènent de la drogue, du crime, ils envoient leurs violeurs », a-t-il expliqué. Il revendique aussi « l'arrêt total et complet de l'entrée des musulmans aux États-Unis ». Une mesure qu’il veut appliquer aux immigrés comme aux touriste. Seuls les soldats américains de confession musulmane seront autorisés à pénétrer sur le territoire mais ils seront surveillés. La politique étrangère. « L'armée américaine sera si puissante que je ne pense pas que nous aurons besoin de l'utiliser.

Il a annoncé qu’il qu’il réglerait le conflit israélo-palestinien en deux semaines. Il semble qu’il entretienne de bonnes relations avec Vladimir Poutine. L’économie. Une réforme fiscale est à son programme. EN IMAGES. Donald Trump à la «une» de la presse mondiale - le Parisien. Présidentielle américaine : « Jamais les Mexicains n’avaient suivi d’aussi près une élection aux Etats-Unis » Pour Jorge Castañeda, ancien chef de la diplomatie mexicaine, « ni le gouvernement ni la société mexicaine n’ont su répondre au danger représenté par Trump ».

Présidentielle américaine : « Jamais les Mexicains n’avaient suivi d’aussi près une élection aux Etats-Unis »

LE MONDE | | Propos recueillis par Paulo A. Paranagua Ancien ministre mexicain des relations extérieures (2000-2003), Jorge Castañeda, 63 ans, enseigne à l’Université de New York. Politologue et intellectuel réputé, il écrit souvent dans la presse, aussi bien aux Etats-Unis qu’en Amérique latine. Parmi sa quinzaine d’ouvrages, deux ont été traduits en français aux éditions Grasset : L’Utopie désarmée - L’Amérique latine après la guerre froide (1996) et Compañero, vie et mort de Che Guevara (1998).

Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ? Donald Trump pourrait ainsi mettre en place des propositions parfois surréalistes, avec des conséquences incertaines pour les Etats-Unis et le monde.

Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ?

Alors que des élus démocrates ont remis en cause sa santé mentale, à quoi pourrait ressembler le premier mandat du président Donald Trump ? Voici ses principales propositions à l'épreuve de la réalité. A lire aussi : Suivre la présidentielle américaine en direct : Trump probable vainqueur. Donald Trump et le Mexique se renvoient la facture du mur à la frontière. Le candidat républicain à l’élection présidentielle américaine s’est déplacé mercredi au Mexique pour rencontrer son président et défendre son programme anti-immigration.

Donald Trump et le Mexique se renvoient la facture du mur à la frontière

Le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump, a déclaré mercredi 31 août que les Etats-Unis avaient le droit « de construire un mur » à leur frontière, lors d’une conférence de presse avec le président mexicain, Enrique Peña Nieto, à l’issue de leur rencontre à Mexico. Le magnat de l’immobilier a expliqué qu’un mur pouvait servir « à stopper les mouvements illégaux de personnes, la drogue et les armes » et ajouté qu’« une frontière sécurisée (était) un droit souverain et d’intérêt mutuel ». Qui va payer ? Il n’a pas évoqué le point le plus crucial durant cette rencontre, sa volonté de faire payer le mur par le Mexique, mais s’est exprimé sur le sujet plus tard dans la soirée lors d’un meeting dans l’Arizona : « Le Mexique paiera pour le mur, croyez-moi, à 100 %.

Annonce la veille Si M. Critiques. Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide. Douze millions de Mexicains vivent aux Etats-Unis, dont plus de la moitié sont clandestins.

Au Mexique, la victoire de Donald Trump reçue comme une douche froide

Selon certains économistes, la baisse du peso pourrait atteindre 25 %. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) Sur la chaîne télévisée mexicaine Forotv, les visages des commentateurs politiques se sont peu à peu figés, mardi 8 novembre au soir, à l’annonce des Etats américains remportés par Donald Trump. Le matin même, le quotidien de gauche La Jornada titrait pourtant en « une » sur « Le triomphe d’Hillary presque assuré ». La surprise d’une possible victoire du candidat républicain représente une douche froide pour les Mexicains, qui craignent des conséquences migratoires et économiques dramatiques. « C’est un cauchemar », réagit Ernesto Lopez, épicier dans le centre de Mexico, qui s’inquiète pour son fils, maçon sans papiers aux Etats-Unis.