background preloader

Génocide des Arméniens

Facebook Twitter

Temoin du genocide Arménien Armin Wegner. Le génocide arménien en BD : dialogue avec Laurent Mélikian. 100 ans après le déclenchement de l’extermination des Arméniens dans l’empire ottoman, il convenait de réfléchir à sa représentation dans la bande dessinée. La publication récente de deux albums sur le sujet est l’occasion pour Laurent Mélikian, qui a dirigé l’un de ces livres, de répondre à nos questions. Journaliste et critique de bandes dessinées, il a collaboré à L’Événement du Jeudi, BoDoï, L’Écho des Savanes. Français d’origine arménienne par son grand-père paternel, il est cofondateur d’un festival de bande dessinée en Arménie.

Cases d’Histoire : On apprend beaucoup de choses dans Varto (que vous avez dirigé) et Le fantôme arménien, deux albums qui ne parlent pas que du déroulement du génocide. Laurent Mélikian : Je pense que cette conjonction thématique est révélatrice du regard actuel sur 1915. CdH : On a presque l’impression que ces BD sont en quelque sorte écrites pour le public turc, pour que la parole se libère là bas. Ce qu'il faut savoir du génocide des Arméniens. Le génocide des Arméniens de l'empire ottoman.

Loi sur le génocide arménien : les députés votent pour, Ankara coupe les ponts. Les députés français ont adopté jeudi la proposition de loi sur la négation des génocides, dont celui des Arméniens en 1915, malgré les menaces et l’indignation de la Turquie et la présence de plusieurs milliers de manifestants à l’extérieur de l’Assemblée nationale. Le texte, voté à main levée, a été adopté par une très large majorité de la cinquantaine de députés présents, une demi-douzaine votant contre. En sortant de l’hémicycle, le président des députés UMP, Christian Jacob, s’est félicité d’un «bon travail parlementaire».

La proposition de loi prévoit un an d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende pour toute négation publique d’un génocide reconnu par la loi. La France reconnaît deux génocides, celui des Juifs pendant la seconde guerre mondiale et celui des Arméniens, mais ne punit jusqu’à présent que la négation du premier. Le texte doit maintenant passer devant le Sénat. «Ce n’est pas une loi contre la Turquie» Ecolos et radicaux critiques La Turquie suspend toute coopération M. Axes de déportation des populations arméniennes et camps de concentration en 1915-1916. Le Cahier à fleurs - Cycle 1 Tome 1/2.