background preloader

Document

Facebook Twitter

Le document est un ensemble constitué d'un support matériel sur lequel sont inscrites des informations.


Il résulte d'une intention de communication > il formalise et fixe, de façon plus ou moins stable, des informations dont il permet la transmission, le stockage, la reproduction et le traitement.
Tout objet peut potentiellement devenir un document s'il est considéré du point de vue des informations dont il est porteur.
L'info-doc s'intéresse essentiellement au "document formel", c'est-à-dire celui ayant été conçu dans une intention de communication.
Le document connaît plusieurs définitions, variables selon les époques, et selon les disciplines et les domaines. La « fabrique du document » à l’assaut des métiers. UDPN - Usages Des Patrimoines Numérisés. Le document à la lumière du numérique. À la manière de Nicolas Bourbaki, Roger T. Pédauque publie, en deux volumes distincts, les résultats d’un travail collaboratif de fondation conceptuelle et de clarification terminologique.

Prenant pour thème le document numérique et pour objectif la constitution du document comme objet scientifique, l’auteur collectif Pédauque dégage une méthodologie d’analyse en trois dimensions : anthropologique (le document/forme comme objet à voir), cognitif (le document/texte comme objet à penser) et social (le document/relation comme objet à transmettre). Cette approche tridimensionnelle structure différemment les deux volumes. Dans le premier volume, Le document à la lumière du numérique, elle inaugure une série de trois articles « manifestes ». Les noms des rédacteurs et des contributeurs figurent clairement dans le prologue, Roger T. Undocumented Men. "Undocumented Men" littéralement ce sont les "sans-papiers". Par extension ou par euphémisme l'expression sert également à désigner les (im)migrants sans papiers. Couverture de Time, 25 Juin 2012. Souvenirs, souvenirs ... Il y a longtemps de cela (2009) je murmurais à vos oreilles pourquoi l'homme était un document comme les autres.

En 2010 je vous racontais l'histoire de ce médecin, candidat au Congrès américain sous l'étiquette républicaine, qui voulait "pucer" les immigrés comme autant de bétail. En Juin 2016 le gouvernement américain (celui de Barak Obama) ouvrait une porte dangereuse en donnant la possibilité (à l'époque et pour l'instant toujours) optionnelle d'ajouter au formulaire ESTA (que doit remplir chaque immigrant souhaitant obtenir un visa pour venir aux Etats-Unis) des informations sur nos comptes sociaux (Facebook, Twitter, etc...) et j'imaginais à quoi pourrait ressembler un Passeport Facebook.

"Passport Password please". Mais ne nous y trompons pas. Undocumented Mankind. L’homme est un document comme les autres Olivier Ertzscheid. Pourquoi le document importe / E-dossier de l'audiovisuel : sciences humaines et sociales et patrimoine numérique. Chercheur en sciences de l’information, Jean-Michel Salaün est professeur à l’École normale supérieure de Lyon où il est en charge du premier master francophone sur l’architecture de l’information. De 2005 à 2010, il était directeur de l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information de Montréal (Ebsi). Il a été auparavant professeur à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques en France, où il a pris pendant une quinzaine d'années diverses responsabilités, dont l'animation du réseau du CNRS RTP-Document.

Ses travaux portent sur l’économie du document, les développements du document numérique et le management des bibliothèques, la pertinence d'une théorie du document pour analyser la structuration du Web. Il est l’auteur ou le co-auteur de nombreux ouvrages et articles sur ces questions. Il anime un blog proposant un repérage de données sur l'économie des documents dans un environnement numérique. Vu : forme Lu : texte Su : médium 1. 2. 3. Qu’est-ce qu’un document numérique au 21è siècle ? Exercice de repérages.

En entrant dans l’ère du numérique, le document a connu un grand nombre de mutations qui se sont traduites au cours de ces trente dernières années par une transformation de son rapport à la technique, l’apparition d’enjeux de société inédits et l’explosion de nouveaux métiers sur le marché de l’emploi. En passant d’une logique de stock à une logique de flux, Les technologies de gestion documentaire traitent le document dans un ensemble où il est en relation avec d’autres documents : l’information dont il est porteur en termes de métadonnées sur lui-même devient centrale et indispensable à la navigation sur le Web, au-delà ou indépendamment de l’intérêt de son contenu.

La dimension sociale du document est devenue prépondérante à l’heure de la sociabilité connectée et de la recommandation sociale. Pour finir, toutes ces mutations ont eu des répercussions considérables sur le marché des métiers documentaires. Exercice de repérages en trois boucles. Qu’est-ce qu’un document numérique ?

Fiche Document. Le document : leçon d'histoire, leçon de méthode. Le document : leçon d'histoire, leçon de méthode Inscrit dans un ensemble d'investigations initiées en 1998 \ prolongeant la réflexion conduite sur des approches liées à d'autres disciplines, cet article se propose de répondre aux questions posées par un retour sur les travaux des sciences de l'information et de la communication et sur l'évolution des méthodes en histoire. Ce travail s'appuie également sur l'analyse d'un corpus de commentaires de documents.

Il tire ensuite de son analyse des enseignements sur les possibilités de transferts méthodologiques dans notre discipline. La notion de document a été posée comme notion fondamentale par les pionniers de la documentation2. Par ailleurs d'autres sciences, l'histoire, l'histoire de l'art ou l'ethnologie, par exemple, fondent leurs recherches principalement sur des analyses de documents. 1.

Communication & langages - n° 140- Juin 2004. Pour une théorie du document : entretien avec André Tricot. Propos recueilli par Jonathan David La plupart d’entre nous manipulent chaque jour des documents en s’intéressant au contenu sans véritablement se questionner sur les différentes significations du format. La médiation n’est pas neutre, et les règles qui entourent la constitution d’un type de document sont riches en histoire.

Disons d’abord que sa production est toujours située dans un contexte, culturel et organisationnel. Un excellent livre vient de paraitre sur le sujet : Le document : communication et mémoire aux éditions de Boeck. J-D. A-T. . « Un document est un objet qui porte des inscriptions ou non, qui a été conçu comme un document et qui est perçu comme tel : il porte une intention communicative et une intention mnésique qui sont reconnues comme telles par les usagers du document (p.17) ».

Il constitue donc un outil pour communiquer et pour mémoriser, qui réduit les contraintes temporelles et spatiales pesant habituellement sur la communication et la mémoire humaines. J-D. A-T. Le document: communication et mémoire. Plutôt que de considérer le document comme support d’information, selon une conception d’usage en documentation, les auteurs proposent une entrée fonctionnaliste, afin de refonder une théorie du document.

C’est alors un travail passionnant qui nous permet d’envisager la notion de document sous des angles nouveaux, vers des réflexions importantes à mener ensuite en matière de didactique, vers une pédagogie du document qui demande à être révisée régulièrement, en engageant la réflexion logique sur d’autres notions majeures du domaine. Cette approche fonctionnaliste conçoit le document avant tout comme « un outil de mémoire et de communication », amenant à questionner la fiabilité du document, la situation de consultation, ou encore les biais de communication. Le compte rendu développé ici reprend le fil de la démonstration, à travers les cinq chapitres de l’ouvrage, en proposant quelques éléments complémentaires d’un point de vue pédagogique de professeur documentaliste.

Je me connecte. André TRICOT, Julie LEMARIÉ et Gilles SAHUT (2016), Le document : communication et mémoire. 1Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ne sont pas nouvelles. Cela fait plusieurs milliers d’années que les hommes utilisent des artefacts pour stocker certaines des informations qu’ils ont dans leur tête et qu’ils souhaitent pouvoir communiquer dans l’espace ou dans le temps (Tricot, Lemarié et Sahut, 2016). Par exemple, les ornements des grottes de Lascaux ou les tablettes cunéiformes de la période paléobabylonienne peuvent être considérés comme des TIC dans la mesure où ils permettent à ceux qui les ont conçus de diffuser une partie de leurs représentations mentales auprès de tous ceux qui y ont porté et qui y porteront un intérêt.

Aujourd’hui, avec le développement concomitant de l’informatique et d’Internet, les TIC ont pris une forme nouvelle : elles sont devenues numériques. Ces vingt dernières années, le développement de ces technologies numériques a imprégné l’ensemble des sphères constitutives de la société (Boullier, 2016). JM Salaün Une approche documentaire du web 2011. Vu, lu, su et consolidation du nouvel ordre documentaire – Introduction à l'architecture de l'information.

Mon cheminement personnel arrive à la fin d’une étape, bornée par mon départ en retraite. Pour marquer ce moment et tirer ma révérence, j’ai pensé vous faire deux cadeaux. Le livre Le livre Vu, lu, su. architectes de l’information face à l’oligopole du web est paru il y a un peu plus de cinq années et, en accord avec son éditeur que je remercie, je le rends accessible en ligne. Accès au livre ePub, Pdf. Table des matières du livre Introduction. Une approche documentaire du Web 1. 2. Petite histoire du mot Petite histoire de la notion Les trois dimensions 3.

Renouveau Le document au XXIe siècle D’une modernité à l’autre 4. Les trois modèles de valorisation du document Articulation des modèles L’économie du document 5. Les paradoxes du néodocument L’élaboration d’un modèle commercial Conclusion. Le résumé Les trois dimensions du document et leurs conséquences sur la bibliothéconomie/les sciences de l’information Sommaire : La postface Pdf ePub Sommaire de la postface.

Jean-Michel Salaün, Vu, lu, su. Les architectes de l'information face à l'oligopole du Web. 1Le dernier ouvrage de Jean-Michel Salaün, professeur à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon, anciennement directeur de l’Ecole de bibliothéconomie et des sciences de l’information à l’université de Montréal (2005-2010), est divisé en cinq grandes parties et présente une approche originale, dans la mesure où le réseau des réseaux, Internet ou le Web, est analysé comme un document. En effet, Jean-Michel Salaün se base sur les travaux de la théorie du document1 qui nous intéressent au premier chef en tant que professeur documentaliste.

Les documents sont tellement omniprésents dans nos vies que nous ne les voyons plus… Dans le premier chapitre consacré à la bibliothèque, Jean-Michel Salaün la considère comme un média à l’instar de la radio, la télévision, la presse et l’édition. 3 Paul Otlet, Traité de documentation : le livre sur le livre. Théorie et pratique, Editiones Mundan (...) 4 Roger T. Pedauque, Le document à la lumière du numérique. Olivier Le Deuff, La documentation dans le numérique. 1 Moatti, Alexandre, « Le numérique, adjectif substantivé », Le Débat, n° 170, mai-août 2012. 2 Nous renvoyons à la cartographie des métiers proposé par l’Association des professionnels de l’info (...) 3 Le Deuff Olivier, La formation aux cultures numérique. Une nouvelle pédagogie pour une culture de l (...) 1Appréhender l’interaction entre documentation et numérique suppose d’aller au-delà de l’idée reçue d’un déclin du livre, du texte, au profit du web. La réflexion qui est proposée interroge les représentations répandues de ces deux notions.

La notion de documentation est bivalente, elle représente un ensemble de documents regroupés sur un thème particulier mais aussi l’ensemble des activités de gestion et de diffusion de ces mêmes documents ; c’est ce deuxième point qu’exploite l’ouvrage. 2L’ouvrage se propose de brosser une image globale, mais néanmoins tributaire des orientations de l’auteur, du secteur de la documentation. La documentation dans le numerique. Le deuff intro.