background preloader

Sabrrrina

Facebook Twitter

Contrats didactiques et contrats sociaux du travail hors la classe. 1Notre intérêt pour les inégalités d’apprentissage nous incite à étudier des situations qui mettent en évidence les processus mêmes de leur développement.

Contrats didactiques et contrats sociaux du travail hors la classe

Le travail hors la classe des élèves, parce qu’il est relativement peu cadré par l’institution scolaire, parce qu’il suppose de la part des élèves une autonomie que tous n’ont pas nécessairement acquise ou encore parce qu’il fait intervenir une pluralité d’acteurs aux intérêts divergents nous semble, de ce point de vue, un analyseur particulièrement pertinent de leur construction au quotidien (Rayou, 2009). Se déroulant dans un espace sécant entre l’école et la société. Il constitue également une invitation à faire dialoguer des approches qui mènent souvent une existence indépendante. 2Les recherches dont cet article livre des résultats ont voulu éclairer quelques zones d’ombre d’une pratique banale et pourtant encore assez mystérieuse. Glasman, Le travail des élèves pour l’école en dehors de l’école.

P. Rayou, Faire ses devoirs Enjeux cognitifs et sociaux d’une pratique ordinaire. Harris Cooper. Séverine Kakpo. Leçons sur les devoirs – Normand Baillargeon. 19 février 2014 11h00 · Normand Baillargeon [Ce texte est d'abord paru dans la revue À Bâbord] À l’automne 2013, la revue The Atlantic a publié un savoureux article qui faisait tout à la fois sourire et méditer.

Leçons sur les devoirs – Normand Baillargeon

L’auteur, Karl Taro Greenfield, y racontait l’expérience qu’il avait tentée et péniblement menée à terme: faire, pendant toute une semaine, les devoirs qui étaient assignés à sa fille de 13 ans, qui fréquente une école sélective. Vous vous rappelez peut-être ces vers de Renaud, dans lesquels il donne la parole à sa fille : Avec les d’voirs à la maison J’fais ma s’maine de soixante heures, Non seul’ment pour pas un rond Mais en plus pour finir chômeur !

L’expérience de Greenfield va un peu dans le même sens : soirées interminables (trois heures par soir en moyenne, sans compter les fins de semaine) ; travaux souvent ardus et complexes; exigences très, trop élevées. En finir avec les devoirs. Septembre sonne le retour des devoirs, sources de conflits et de stress pour bien des familles.

En finir avec les devoirs

Leur pertinence suscite un débat récurrent, au point où des écoles mettent en place des expériences pilotes pour les abolir. C’est une option à envisager pour les élèves du primaire. Chez les plus jeunes, les devoirs n’ont pratiquement aucun impact sur l’apprentissage et la réussite scolaire, conclut l’ouvrage de référence . Le chercheur John Hattie a réalisé une synthèse exhaustive de 50 000 études, réalisées dans plusieurs pays, sur les facteurs favorisant l’apprentissage. La rétroaction de l’enseignant et le lien de confiance qu’il développe avec un élève sont les plus déterminants.

Abolir les devoirs pour mieux réussir. Chaque soir, plutôt que de noircir des pages de cahiers d'exercices, Olivier passe une vingtaine de minutes à lire des bandes dessinées.

Abolir les devoirs pour mieux réussir

Comme la plupart de ses camarades de classe, il est bien heureux de repartir à la maison avec un sac d'école qui n'est pas plein à craquer. «C'est une bonne chose, parce qu'on travaille toujours à l'école, alors ça nous donne plus de temps pour faire d'autres choses», lance cet élève de cinquième année.

En décidant d'éliminer les traditionnels devoirs et leçons il y a quatre ans, l'équipe de l'école de la Passerelle à Asbestos a aussi décidé d'accorder une plus grande place à la lecture, un élément-clé de la réussite scolaire selon plusieurs recherches. Plutôt que d'apprendre des leçons par coeur, tous les élèves doivent se plonger le nez dans un livre chaque soir. En classe, des cercles de lecture sont organisés pour que les jeunes discutent de ce qu'ils ont lu, une façon de s'assurer qu'ils ont bel et bien feuilleté quelques pages. «Moins de conflits»

Les devoirs en 10 leçons. Photo : Istock 1.

Les devoirs en 10 leçons

Établissez une routine Alors, ce sera au retour de l’école, après le souper, en soirée? N’aidez pas vos enfants à faire leurs devoirs ! L’implication des parents dans les études de leur enfant n’a pas d’incidence sur sa réussite, rapporte The Atlantic.

N’aidez pas vos enfants à faire leurs devoirs !

Au contraire, révèle une méta-étude américaine menée par les professeurs de sociologie Keith Robinson et Angel Harris et publiée dans un livre intitulé « La boussole cassée ». La plupart des formes mesurables de la participation des parents (aider les enfants à faire leur devoir, parler avec eux, faire du bénévolat à l’école…) ne semble pas apporter les résultats escomptés. Les devoirs et les inégalités scolaires. Les devoirs donnés à la maison sont bien un facteur d'accroissement des inégalités sociales de réussite scolaire, souligne l'OCDE dans un Pisa à la loupe.

Les devoirs et les inégalités scolaires

" Les devoirs représentent une possibilité supplémentaire d’apprentissage ; toutefois, ils sont susceptibles de creuser les inégalités socio-économiques dans les résultats des élèves. Les établissements d’enseignement et les enseignants devraient trouver les moyens d’encourager les élèves en difficulté et défavorisés à faire leurs devoirs. Ils pourraient, par exemple, proposer d’aider les parents à motiver leurs enfants pour qu’ils fassent leurs devoirs et offrir aux élèves défavorisés la possibilité de faire leurs devoirs dans un endroit calme lorsqu’ils n’y ont pas accès à la maison", déclare l'OCDE.

Les devoirs entretiennent-ils les inégalités en matière d'éducation ? Circulaire du 29 décembre 1956 : Suppression des devoirs à la maison. Suppression des devoirs à la maison Circulaire du 29 décembre 1956 Abrogée par la circulaire n° 94-226 du 6 septembre 1994.

Circulaire du 29 décembre 1956 : Suppression des devoirs à la maison

Objet : Application de l’arrêté du 23 novembre 1956 relatif à la modification des horaires dans les cours élémentaire, moyen et supérieur des Écoles primaires élémentaires.B.O.E.N. n° 1 du 7 janvier 1956Aux Recteurs (pour information) ; aux Inspecteurs d’Académie (pour exécution) L’arrêté du 23 novembre 1956 (B.O. n° 42 du 29-11-56, p. 3005 ; 100-Pr-& II a, p. 9) aménage les horaires des cours élémentaires et moyens des écoles primaires de façon à dégager cinq heures par semaine pour la rédaction des devoirs.

Principes Des études récentes sur les problèmes relatifs à l’efficacité du travail scolaire dans ses rapports avec la santé des enfants ont mis en évidence l’excès du travail écrit généralement exigé des élèves. En conséquence, aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe. Primaire : Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ? Mis sous le boisseau depuis 2008, le rapport de l'Inspection générale sur "le travail des élèves en dehors de la classe" à l'école primaire refait surface.

Primaire : Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ?

Ce rapport piloté par Viviane Bouysse, avec C Saint-Marc, H-G. Richon et P. Claus, pose de bonnes questions.