background preloader

Blablacar

Facebook Twitter

Confiance prix convivialité écologie

Groupe Caisse d'épargne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Groupe Caisse d'épargne

Le ton de cet article ou de cette section est trop promotionnel ou publicitaire. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Modifiez l'article pour adopter un ton neutre (aide quant au style) ou discutez-en. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Le groupe Caisse d'épargne était jusqu'en un groupe bancaire français constitué autour des 17 Caisses d'Épargne régionales pour 4 200 agences réparties sur toute la France[1].

Ce groupe a fusionné avec celui des Banques populaires, opération entérinée le . Les caisses d'épargne françaises sont parfois désignées sous l'appellation l’Écureuil, d'après l'animal emblème des dix-sept caisses d'épargne. Start-up : comment ISAI déniche les BlaBlaCar de demain. En levant 200 millions de dollars, BlaBlaCar est devenu une "licorne" valorisée plus d’1 milliard.

Start-up : comment ISAI déniche les BlaBlaCar de demain

Que va-t-il se passer maintenant ? Sa trajectoire est exceptionnelle. ISAI a investi en 2010 en pensant que l’entreprise devait trouver un business model. Deux ans après, Accel Partners est entré au capital, et nous avons décidé d’attaquer le marché européen à l’ouest. Blablacar, une start-up à 1 milliard d'euros? - 22 avril 2015.

Ça l’amuse: «Lorsque j’ai investi en 2010 dans BlaBlaCar, qui s’appelait à l’époque Covoiturage.fr, des confrères m’ont écrit “tu fais des deals baba cools”, raconte Jean-David Chamboredon, président du fonds ISAI.

Blablacar, une start-up à 1 milliard d'euros? - 22 avril 2015

Ils y voyaient une sorte d’auto-stop numérique pour des gens avec des bandeaux dans les cheveux!». Cinq ans plus tard, beaucoup d’investisseurs aimeraient avoir eu son flair. La dernière levée de fonds de 73 millions d'euros, en juillet, laisse penser que la start-up vaudra bientôt 1 milliard d'euros. D’autant que BlaBlaCar, leader mondial du covoiturage de longue distance, a racheté mi-avril son seul véritable concurrent européen, l’allemand Carpooling, pour atteindre 20 millions de membres.

« La consommation collaborative, c’est avant tout des communautés de confiance » Générer un climat de confiance pour favoriser les échanges entre particuliers est l’une des clés pour les services de consommation collaborative.

« La consommation collaborative, c’est avant tout des communautés de confiance »

A l’occasion de la sortie d’une étude BlaBlaCar sur le sujet nous avons posé quelques questions à Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar (covoiturage.fr) et à l’origine de la création du personnage Trustman. Vous venez de publier une enquête sur la confiance au sein de votre communauté. Quels sont les résultats les plus remarquables ? Un membre avec un profil complet inspire davantage confiance qu’un voisin, et presque autant qu’un ami proche. Quand on y pense, c’est phénoménal. FRANCE : BlaBlaCar devient une « licorne », une start-up à plus d'1 milliard de $ ! Le pilote virtuose de BlaBlaCar. Frédéric Mazzella, 38 ans, fondateur du très populaire site de covoiturage BlablaCar, peut jubiler.

Le pilote virtuose de BlaBlaCar

L'entreprise qu'il a créée en 2004, à l'époque sous le nom de Covoiturage.fr, connaît un tel succès qu'elle a finalisé début juillet une levée de fonds record de 100 millions de dollars, soit 73 millions d'euros. Un montant rarissime dans le secteur de l'Internet français (le site de streaming musical Deezer l'avait atteint en 2012). C'est en tout cas le signe d'une impressionnante montée en puissance pour la PME, qui emploie une centaine de personnes et, au grand dam de la SNCF, en fait voyager un million par mois. Économie collaborative : dans le moteur de BlaBlaCar. Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar : « Définir un objectif précis pour chaque levée de fonds », Passer par un fonds d investissement pour financer son décollage. Accueil En trois ans, Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar, un site de covoiturage, a réalisé trois levées de fonds dont deux auprès de fonds d'investissement.(...)

Frédéric Mazzella, fondateur de Blablacar : « Définir un objectif précis pour chaque levée de fonds », Passer par un fonds d investissement pour financer son décollage

Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une. FRANCE BlaBlaCar devient une « licorne », une start up à plus d'1 milliard de $ ! 5 startups qui ont l'ambition de changer notre quotidien. Etude Business Model société Comuto. Les actes déposés de la société COMUTO. Extrait Kbis L'extrait Kbis représente la véritable « carte d'identité » à jour d'une entreprise immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).

Les actes déposés de la société COMUTO

Ce document, qui peut être défini comme l'état civil à jour des entreprises immatriculées au RCS, regroupe l'ensemble des renseignements que l'entreprise doit déclarer, et fait état, le cas échéant, des mentions portées par le greffier chargé de la tenue de ce registre. La vocation fondamentale du RCS étant de porter à la connaissance du public les informations qui y figurent, toute personne a la faculté de demander et d'obtenir l'extrait Kbis d'une entreprise auprès du greffe concerné. 5 startups qui ont l'ambition de changer notre quotidien. COMUTO (PARIS 11) Chiffre d'affaires, résultat, bilans sur SOCIETE.COM - 491904546. BlaBlaCar.fr. Untitled. BlaBlaCar. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

BlaBlaCar

Logo de BlaBlaCar BlaBlaCar, anciennement Covoiturage.fr, est une entreprise proposant une plateforme communautaire payante de covoiturage. La mise en relation entre usagers, gratuite pendant de nombreuses années, est devenue payante en 2011, de l'ordre de 15 % du prix du covoiturage[3]. Qui sommes-nous ?

En quelques mots : Nous sommes nés en France et avons ouvert BlaBlaCar dans 19 pays Quelques chiffres : JEIC vous parle de BlaBlaCar, exemple de consommation collaborative. A quelques jours seulement de la conférence « Consommation Collaborative, un modèle économique alternatif ?

JEIC vous parle de BlaBlaCar, exemple de consommation collaborative

» qui réunira Antonin Léonard de OuiShare et Sophie Gandon de la Ruche qui dit Oui, JEIC a eu l’occasion de poser des questions à Diane Prébay, attachée de presse pour BlaBlaCar. Site de covoiturage lancé en 2006, BlaBlaCar est une « success-story made in France ». JEIC : Comment Frédéric Mazzella a-t-il eu l’idée de créer une communauté autour du covoiturage ? Diane Prébay : Frédéric Mazzella a décidé de créer covoiturage.fr (ancien nom de BlaBlaCar) suite à un besoin personnel, il souhaitait rentrer en Vendée pour les fêtes de fin d’année mais tous les trains étaient complets. CP Ikea Comuto. Notre croissance européenne en images ! Plus d’un million de places en voiture sont disponibles sur Covoiturage.fr aujourd’hui !

Notre croissance européenne en images !

Chaque trajet est proposé et partagé par les membres de notre communauté : c’est ce que nous appelons le « People Powered Travel » ! Petit tour d’horizon des chiffres marquants en images : Un record historique à 7 chiffres ! Il y a quelques jours, Covoiturage.fr a atteint un palier important : pour la première fois dans son histoire, le site a enregistré plus d’un million de places disponibles postées par la communauté des covoitureurs. BlablaCar : focus sur une réussite. Un concept simple et utile Le concept de BlablaCar, anciennement Covoiturage.fr (toujours disponible à cette URL en pour la version française), est simple.

Il permet de faire se rencontrer les personnes désireuses de se rendre à un endroit avec d’autres personnes se rendant aussi au même endroit avec un véhicule. C’est le principe du covoiturage. Une pratique qui permet un bénéfice à la fois pour le conducteur (puisque son trajet sera amorti en partie ou en totalité par la contribution des covoitureurs), mais aussi pour les covoiturés, puisque ceux-ci économisent souvent de l’argent comparativement à des trajets qui auraient pu être effectués par des moyens classiques comme le train ou l’avion. Son fondateur, Frédéric Mazzella, imagine le concept à partir d’un constat auquel il fut lui-même confronté. Le boom du covoiturage en trois chiffres-clés. Depuis la crise mondiale de 2008, l'économie collaborative a connu un développement exponentiel. De nombreuses entreprises ont surfé sur ce nouveau mode de consommation qui met en avant le partage, à l'image d'Airbnb qui fait un tabac sur le marché de la location de vacances entre particuliers.

Aujourd'hui, l'un des exemples les plus répandus d'économie collaborative est le covoiturage, qui consiste à partager une voiture avec de parfaits inconnus le temps d'un trajet. Il répond notamment au problème de l'augmentation constante du coût des transports, mais également aux préoccupations écologiques liées aux transports individuels.

Le marché du covoiturage a déjà séduit de nombreux publics, et les acteurs se multiplient sur ce nouveau créneau. Allemagne/Blablacar : Une équipe dédiée sur place, International : ces PME qui n ont pas peur du grand large ! Social Retraite complémentaire : employés et cadres appelés à... Le Medef a décroché ce vendredi un « accord de principe » de la part de trois syndicats - la CFDT, la CFE-CGC et la CFTC - afin de renflouer les retraites... Retraites complémentaires : pourquoi FO et la CGT ont quitté la... Blablacar absorbe l'Allemand Carpooling, son principal concurrent - Economie. Blablacar dominait déjà le marché français, l'entreprise s'impose désormais comme le leader européen du covoiturage après l'annonce du rachat de son principale concurrent, l'Allemand Carpooling.com, et de la société hongroise AutoHop.

Après seulement neuf ans d'existence, Ces deux acquisitions, dont les montants n'ont pas été précisés, permettent à la start-up française de renforcer son maillage et sa domination en Europe. Blablacar, une start-up à 1 milliard d'euros? Articles de la catégorie BlaBla Community. Untitled. Voyagez moins cher en covoiturage. La consommation collaborative vue par un étudiant. Autopartage_La consommation collaborative séduit. Les 7 clés de l’économie collaborative. Le philosophe français Bernard Stiegler l’appelle l’économie contributive.

Le prospectiviste américain Jeremy Rifkin l’a successivement désignée comme étant l’âge de l’accès, la troisième révolution industrielle et plus récemment la société du coût marginal zéro. L’essayiste et consultante australienne Rachel Botsman défend depuis cinq ans le terme de consommation collaborative et depuis peu celui, plus global, d’économie collaborative, rejoignant en cela le chercheur belge Michel Bauwens, qui parle aussi parfois d’une économie de partage de la connaissance. Tous ces concepts fleurissent d’autant plus facilement que les habitants des pays occidentaux se sentent en situation de crise, en particulier depuis 2008 et l’explosion des désormais fameuses subprimes… L’économie collaborative bouscule la vieille économie. Les gouvernements sont obligés d’inventer en urgence de nouvelles règles pour organiser la cohabitation entre l’ancienne et la nouvelle économie. Les taxis parisiens sont à nouveau en émoi.

BlablaCar, licorne emblématique d'une French Tech décomplexée. Les licornes, ces startups valorisées plus d'un milliard de dollars. Le Wall Street Journal recense aujourd’hui 122 startups membres du « Billion Dollar Startup Club », de jeunes entreprises financées par des sociétés privées de capital-risque. Depuis le début du projet mené par le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource en janvier 2014, le « club » est passé de 43 membres à 122 aujourd’hui. Au début de l’année 2015, on comptait 80 sociétés. Si la majeure partie du classement est représentée par des startups américaines (79 au total), les compagnies asiatiques (28) et notamment chinoises sont bien présentes.

Les sociétés européennes figurent elles aussi dans ce club très fermé des licornes, qui sont au nombre de 13. Untitled. BlaBlaCar Business Case. Untitled. Untitled. Ces boîtes françaises qui n'ont plus rien à vendre. Du temps de nos parents, on mesurait sa richesse à la taille d’une maison, au nombre d’objets entassés dans les placards, exposés dans des vitrines. Les pratiques "co" ont le vent en poupe ! Se mettre en contact directement entre particuliers pour acheter, vendre, louer, échanger… sans passer pas les intermédiaires traditionnels, c’est ce qu’on appelle des pratiques « collaboratives ».

Entre la colocation, le covoiturage, l’achat de biens, la location de logements via des plateformes en ligne, le succès des pratiques « co » est croissant. Ce succès, c’est notamment parce que ces pratiques se trouvent à l’intersection de plusieurs tendances de la société française qui émergent depuis plusieurs années : le désir de réduire ses dépenses dans un contexte de crise, la volonté de se recentrer sur des produits et des services vraiment utiles, le besoin croissant de contact humain et enfin, la démultiplication des possibilités liées aux nouvelles technologies. Aujourd’hui, la plupart des pratiques collaboratives sont avant tout portées par un certain type de population, dont le profil est assez homogène d’une activité à l’autre. Les 10 chiffres de l’année Internet 2014.

Comme chaque année, Médiamétrie livre son bilan de l’année Internet écoulée. Autopartage : La consommation collaborative séduit. Chiffre d'affaires de l'économie collaborative. De l'économie du partage à la transition écologique : encore faut-il le vouloir! Cet article se penche sur une étude de l’IDDRI conduite par Anne-Sophie Novel et Damien Demailly: Economie du partage: enjeux et opportunités pour la transition écologique (Studies N°03/14, IDDRI, Paris, France, 32 p., 2014). Partager sa voiture : une tendance mondiale ? Le covoiturage & blablacar.fr - Docs.school. 2013 : l'année du covoiturage. Untitled. Les pratiques CO étude Ipsos pour Ademe. L’e-commerce à l’heure de la consommation collaborative. Maif etude covoiturage 12 2009.

Les modes de transport les moins polluants. Les effets pervers de l'économie partagée : Blablacar, Autolib, Uber ou Airbnb des joujoux pour bobos ou l’avenir… Le covoiturage serait-il interdit au Québec? Airbnb, BlaBlaCar, Drivy : partager, c'est gagner. Covoiturage : Le vrai visage du PDG de Blablacar décrypté dans une interview. Blablacar risque d'être suspendu en Espagne. Los tribunales pueden dejar sin BlaBlaCar a 125.000 usuarios gallegos. Pour Philippe Moati, l'économie collaborative se consolide. BlaBlaCar avale le covoiturage local, c’est grave ? - L'Express L'Expansion.

Économie collaborative : alternative, ou mutation du capitalisme. [ARDES économie solidaire en Basse Normandie] BLABLACAR, UNE ENTREPRISE SANS SCRUPULE. Autopartage : La consommation collaborative séduit. Blablacar, le covoiturage tué par la finance et l’appât du gain. L’ économie du partage, nouvel eldorado du capitalisme? Blablacar : comment ils nous ont volé le covoiturage. Untitled. Trains, car ou covoiturage, quel est le plus avantageux ? Trains, car ou covoiturage, quel est le plus avantageux ? Economie : blablacar au pays des licornes. BLABLACAR, la startup française à 100 millions de dollars ! Covoiturage.fr : mode d'emploi. BlaBlaCar: une success-story à la française - Vidéos - A la Une.

Bpifrance Inno Génération : économie collaborative, l’exemple de Blablacar. BlaBlaCar: une success-story à la française. Le covoiturage : une question de confiance. Pub BlaBlaCar à la TV. Pub TV BlaBlaCar Conducteur Avr 2015. Pub - BlaBlaCar.fr. Reportage sur BlaBlaCar dans 7 à 8 - 26 octobre 2014. Blablacar, de la start-up au géant mondial du covoiturage. [FR] : le covoiturage : une question de confiance #cerleTM.