background preloader

Sites Chili

Facebook Twitter

Parc national de Rapa Nui. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parc national de Rapa Nui

Le parc national de Rapa Nui est un parc national situé sur l'île de Pâques (Chili). Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995. Le parc national et les Moaïs[modifier | modifier le code] L'île de Rapa Nui (« le nombril du monde ») ou île de Pâques se situe à 3 700 km à l'ouest de la côte chilienne, dans l'océan Pacifique. Elle mesure 23 km de long sur 12 km de large. Il s'y trouve plus de 800 statues, les Moaïs faites d'une pierre volcanique. 300 d'entre elles sont dans le parc national. Liens externes[modifier | modifier le code] Valparaíso. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valparaíso

Valparaiso, (en espagnol Valparaíso, issu de Valle paraíso « Vallée Paradis » et aussi nommée « Valpo » par ses résidents) est un port et une ville du Chili, capitale de la région et de la province homonymes. Elle est le premier port et la deuxième ville du Chili. La ville fait partie de la conurbation du Grand Valparaíso et est délimitée par l'océan Pacifique à l'ouest et par les communes de Casablanca au sud, Quilpué à l'est et Viña del Mar au nord.

Valparaiso joua un rôle géopolitique très important dans la seconde moitié du XIXe siècle, lorsque la ville servit d'escale pour les bateaux voyageant entre les océans Atlantique et Pacifique et traversant le détroit de Magellan. Toujours un aimant pour les immigrants européens, Valparaiso se développa fortement durant l'age d'or, lorsque la ville était connue par les marins étrangers comme la « Petite San Fransisco » et le « Joyau du Pacifique ». Géographie[modifier | modifier le code] Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura

Les usines de salpêtre de Humberstone et de Santa Laura sont deux anciens sites de traitement de nitrate de potassium situés dans la Région de Tarapacá au nord du Chili. Elles ont été classées au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2005. Histoire[modifier | modifier le code] L'usine de salpêtre de Santa Laura a été fondée en 1872 par Abraham Guillermo Wendell Tizon. La même année, James Thomas Humberstone crée la Compañía de Nitratos del Perú qui fonde la Oficina La Palma. Toutefois, La Palma devient l'un des principaux producteurs de salpêtre de la région de Tarapacá tandis que Santa Laura connait une baisse d'activité au cours des vingt premières années du XXe siècle. Liens externes[modifier | modifier le code] (es) Oficina Salitrera Humberstone.

Sewell (Chili) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sewell (Chili)

Pour les articles homonymes, voir Sewell. La ville est située à plus de 2 000 m dans la cordillère des Andes[1], dans une partie reculée du pays. Elle a été construite par l'entreprise Braden Copper en 1905, afin d'héberger les travailleurs[1], et doit son nom au président de celle-ci, le financier américain Barton Sewell. La ville bâtie sur des pentes abruptes n'est pas très praticable par des engins à roues[1].

Les maisons et bâtiments sont en bois et peints avec des tons vifs[1]. Églises de Chiloé. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Églises de Chiloé

Les églises de Chiloé sont un ensemble d'églises en bois situées dans l'archipel de Chiloé, au Chili. Construites aux XVIIe et XVIIIe siècles alors que l'archipel fait partie des possessions espagnoles, ces églises sont une fusion de la culture jésuite européenne et des traditions et techniques des peuples locaux, un exemple d'architecture mestizo.

Les églises de Chiloé au Chili. Les églises de Chiloé, au Chili, constituent un exemple d’architecture religieuse en bois unique en Amérique latine.

Les églises de Chiloé au Chili

Issue d’une tradition introduite aux XVIIe et XVIIIe siècles par des prêtres jésuites itinérants, enrichie au XIXe siècle par les Franciscains, l’architecture de ces églises est bien intégrée au paysage et à l’environnement rural de l’archipel de Chiloé. Les églises de Chiloé ont été inscrites sur la Liste du patrimoine mondial en l’an 2000, pour deux raisons : d’abord, elles témoignent d’un échange d’influences considérable sur l’évolution de l’architecture, car elles sont des exemples exceptionnels de la fusion des traditions culturelles européennes et indigènes, qui produit une forme unique d’architecture en bois. Deuxièmement, elles apportent un témoignage exceptionnel sur une tradition culturelle vivante.

La culture métisse résultant des activités des missionnaires catholiques a survécu, intacte, sur l’archipel de Chiloé. Églises de Chiloé. Churches of Chiloé The Churches of Chiloé represent a unique example in Latin America of an outstanding form of ecclesiastical wooden architecture.

Églises de Chiloé

They represent a tradition initiated by the Jesuit Peripatetic Mission in the 17th and 18th centuries, continued and enriched by the Franciscans during the 19th century and still prevailing today. These churches embody the intangible richness of the Chiloé Archipelago, and bear witness to a successful fusion of indigenous and European culture, the full integration of its architecture in the landscape and environment, as well as to the spiritual values of the communities. Eglises de Chiloé au Chili, Patrimoine mondial de l'Unesco. Marble Cathedral, Patagonia, Chile.