background preloader

Roxannegill

Facebook Twitter

Impardonnable : un court-métrage glaçant sur les violences conjugales. Lorsqu'on pense aux violences conjugales, on a tendance à avoir un sacré paquet de clichés dans la tête : ça n'arrive qu'aux autres, aux personnes "à problèmes", dans les milieux défavorisés, en présence d'alcool ou de substances illicites...

Impardonnable : un court-métrage glaçant sur les violences conjugales

Bref, ça semble assez lointain. Mais la réalité, c'est que ça peut tomber sur n'importe qui, à n'importe quel moment. Nous sommes toutes susceptibles d'y être confrontées un jour - et nombreuses sont celles qui ont la capacité d'infliger de tels traitements à leurs proches aussi, quoiqu'ils en disent aujourd'hui. Ce court-métrage, intitulé "Impardonnable" et réalisé par Nicolas Doretti, nous rappelle cette terrifiante réalité. Derrière toute histoire d'amour d'apparence banale et routinière peut se cacher un terrible secret.

Dans ce film, on découvre une histoire d'amour narrée par un homme, à travers ses yeux. Mais la vérité est toute autre, et la découverte fait mal. Violences faites aux femmes : « le problème majeur est la formation de tous les intervenants » Isabelle Steyer, avocate au barreau de Paris, spécialiste du droit des victimes et des violences conjugales, a répondu à vos questions.

Violences faites aux femmes : « le problème majeur est la formation de tous les intervenants »

Constance : Peut-on remarquer une évolution sur le nombre de crimes sexuels en France ces dernières années ? Si oui, quel genre d’évolution ? Isabelle Steyer : Il est très difficile de le chiffrer dans la mesure où le nombre de plaintes ne correspond en aucun cas au nombre de délits ou crimes commis. Le « chiffre noir » des agressions sexuelles est extrêmement lourd : entre 90 et 99 % des agressions ne sont pas dénoncées. On constate cependant une augmentation du nombre de plaintes concernant les crimes et agressions sexuelles. Par conséquent, le nombre de condamnations augmente. Le délai de prescription vient d’augmenter, le 27 février dernier. Il y a de nombreux non-lieux en fin d’instruction, relaxes devant les tribunaux correctionnels, et acquittements en cour d’assises. C’est une excellente remarque. Une femme sur sept a été victime de violence sexuelle dans sa vie. Parmi celles qui déclarent avoir subi des viols et tentatives de viol, 40 % les ont vécus dans l’enfance, soit avant 15 ans, 16 % entre 15 et 17 ans et 44 % à 18 ans ou plus.

Une femme sur sept a été victime de violence sexuelle dans sa vie

Une femme sur sept (14,5 %) et un homme sur 25 (3,9 %) déclarent avoir subi au moins une forme de violence sexuelle au cours de leur vie, selon une enquête publiée mercredi 23 novembre par l’INED (Institut national d’études démographiques). Cette enquête, intitulée « Violences et rapports de genre », a été réalisée en 2015 par l’INED auprès d’un échantillon représentatif de 27 268 personnes (15 556 femmes et 11 712 hommes) de 20 à 69 ans.

Elles ont été interrogées sur les viols, tentatives de viols et autres agressions sexuelles subies. Cette étude ne prend pas en compte les faits de harcèlement sexuel et d’exhibitionnisme, qui feront l’objet de travaux ultérieurs. Lire aussi : Un plan de lutte contre les violences faites aux femmes mieux doté 580 000 femmes victimes dans l’année Violences durant l’enfance. Les mots blessent autant que les coups. Au fond je sais qu'il m'aime. Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. Notre défi À l’échelle mondiale, la violence envers les femmes et les filles constitue un véritable fléau.

Lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles

Durant sa vie, une femme sur trois connaîtra au moins un épisode de violence, du simple fait d’être née femme. Pour près de 30 % des femmes, la première expérience sexuelle est forcée. Chaque année, les femmes et les filles comptent pour 80 % des victimes de trafic humain transfrontalier1, dont la plupart sont soumises à l’exploitation sexuelle. La situation La violence envers les femmes et les filles est présente partout sur la planète. Oxfam-Québec intervient pour changer les mentalités et briser le cycle de la violence, notamment en appuyant les organisations locales qui viennent en aide aux survivantes de la violence. Nos objectifs Votre engagement En appuyant Oxfam-Québec, vous permettez à des milliers de femmes de vivre à l’abri de la violence, de faire valoir leurs droits et de mener une vie productive.

Les effets positifs Pour plus d’information, téléchargez la fiche complète.