background preloader

Boulange et dessert

Facebook Twitter

Faire son pain maison (GP) Si vous avez lu l’article Info Pain, vous vous êtes surement dit que ça allait être désormais très compliqué de manger du pain. Et ben pas du tout ! Mais il faudra faire du pain maison. Vous allez voir, c’est très facile, même un enfant peut le faire. Je vous livre la recette de base pour faire du pain GP au four traditionnel ou en machine à pain ; à vous de le personnaliser selon vos envies ! La bonne nouvelle avec ce pain, c’est que vous pouvez soit le cuire au four, soit le faire en machine à pain (MAP) ! Préparation : 10 minutes Si vous choisissez la cuisson au four :Levage : 30 minutes ou plus Cuisson : 45 minutes Ingrédients Le sucre et le sel jouent un rôle important dans les réactions chimiques lors de la fermentation et de la cuisson du pain. Proportions à respecter Quel que soit le pain, la farine doit représenter au moins 50% du poids total. Par exemple : Autre exemple : Pour cette recette, j’ai mis 40cL d’eau Préparation au four Préparation à la machine à pain.

Cuillère et saladier: Petits pains rapides à la farine de pois chiche. Ma première expérience avec la farine de pois chiche (ici) m'avait bien enthousiasmé et j'ai décidé de remettre ça avec ces petits pains presque entièrement à la farine de pois chiche. J'ai un peu hésité à faire du total pois chiche, l'avantage étant que dans ce cas, ces petits pains auraient été sans gluten.

Cependant, au dernier moment j'ai eu peur d'un goût un peu trop prononcé et d'une texture trop compacte. J'ai donc opté pour ce compromis en gardant la dominante pois chiche mais en l'adjoignant une autre farine (riz ou blé) pour calmer un peu le jeu. Pour 12 petits pains : 250 g de farine de pois chiche150 g de farine semi-complète (blé ou riz pour une version sans gluten)2 yaourts au lait entier à la vanille1 c. à c. de sel fin 5 c. à c. de levure chimique1 bonne c. à c. de vinaigre neutre (vin blanc, riz, cidre)eau ou petit lait (environ 15 cl) Dans un saladier, mélanger les farines avec le sel et la levure.

Pain suédois aux graines et fruits secsGreen me up ! – Cuisine bio végétale, écologie du quotidien. Certaines recettes deviennent rapidement des classiques à la maison. La recette de pain suédois sans gluten ni lait de la Belle au Blé Dormant est la dernière addition à mon répertoire. Malgré une longue liste d’ingrédients, elle est réalisée en un tournemain. C’est un pain délicieux, riche et parfumé, dense et humide, dans lequel les goûts et les textures se mêlent. C’est un pain ambigu, pas vraiment gâteau, mais plus tout à fait pain. Sa superbe couleur est due à l’utilisation de mélasse noire. N’utilisant jamais de poudre à lever, je l’ai remplacée par du vinaigre de cidre. Ces jours-ci, ce pain suédois est l’invité d’honneur de ma lunch-box. Cependant, comme tous les pains sans gluten, il est légèrement friable, surtout après 48 heures.

Pour 1 moule à cake 40 g de graines de lin2 cuillères à soupe d’eau275 g de yaourt de soja2 belles cuillères à soupe de mélasse noire2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre + 1 cuillère à café de bicarbonate de soude Ingrédients secs. Pain sans gluten à la MAP. Mon pain suédois , Bio & bon fait en 2 heures top chrono. Oui je sais , mon placard ne ressemble pas à celui de la cuisinière lambda française , il est divisé en plusieurs étagères : -l'étagère asiatique / suédoise-l'étagère Des farines , graines , sucres et légumineuse (Tout Bio ou presque!)

-l'étagère à épices , huiles et Condiments et ainsi de suite .... C'est un apprentissage certain mais une fois adopté on ne change plus de rythme et on se rend compte de la qualité des produits et des coûts amoindries en faisant son budget ...J'achète mes courses de la manière suivante : -Le Vendredi mon panier Légumes Bio de mon Amap (tout est frais du jour , bio et de Saison)-Le Mardi je fais un Panier chez mon Boucher pour la semaine (et je congèle en portions toute prête pour la semaine )-Une ou 2 fois par mois j'achète , eau , produits ménagers , papier toilette etc...à La biocoop ou en grande surface au rayon BIO si nécessaire ...et parfois un marché le Mercredi (ou Samedi) en saison pour des fruits, poissons et fromages par exemple .

Pain de seigle (ou pain noir de campagne) MaBulle. Manger son pain noir, une expression qui habituellement signifie, une période difficile à passer. J'ai oui dire que cette expression serait peut-être due aux disettes du moyen-âge. Les paysans utilisaient des farines complètes et rustiques (dont le gland et le seigle) alors que les seigneurs, eux, se goinfraient de farine blanche et fine. Aujourd'hui, on pourrait presque dire que manger du pain noir est un luxe. Le tendance s'est inversée et le seigle est un aliment très prisé. Dans les boulangeries, on en trouve pas toujours ou alors de mauvaise qualité. Pain noir de campagne ou pain de seigle Mettre le pain émietté sur un papier sulfurisé et faites le griller au four (à 200°C). Dissoudre le café soluble dans l'eau bouillante (45cl). Délayer la levure et le sucre avec un peu d'eau tiède.

Incorporer le beurre fondu. Reprendre alors la boule de pâte, la poser face huilée sur la table et la pétrir 7 mn sur la table. Couper la pâte en trois portions d'environ 600 g. Pita Moelleuse à la Poêle » Dans la famille des pains levés plats comprenant entre autres les pains du Maghreb, naan indiennes, pides turcs, piadine italiennes, tortilla mexicaine, pain polaire suédois etc…, la Pita orientale est probablement le plus connu et le plus insolite avec sa fameuse petite poche interne naturelle qui la transforme instantanément en sandwich gourmand. Si pour un certain nombre de personnes, la pita est un pain traditionnel pour accompagner houmous et autres mezze libanais ou pour envelopper gyros grecs ou kebabs turcs, elle est pour moi indissociable du falafel, sandwich emblématique aux nombreuses crudités et boulettes de pois chiches devenu plat national israélien.

Dans un grand saladier, mélanger la farine (en réserver environ 50g pour pétrir) avec le sel puis ajouter la levure. Creuser un puits, y verser l’huile d’olive et l’eau puis commencer à mélanger à partir du centre avec la main (ma méthode) ou une cuillère en bois en faisant tomber la farine au fur et à mesure. Petit précis pour un bon pain au levain - CORNEBIDOUILLE ! Celà fait un moment que je voulais résumer ici mes différentes méthodes pour un bon pain au levain. Tout d'abord, mon levain ; il a maintenant 3 ans ; se porte à merveille et nous fait des pains délicieux ; avis aux amateurs voisins ; je peux le dupliquer sans problème ! Une nouveauté aussi, c'est que depuis quelques temps, ça m'arrive de faire mon pain au levain de A à Z dans ma MAP (machine à pain) ; tous les jours depuis 3 semaines (bien plus simple en vacances, et puis ça évite de chauffer le four, alors qu'il fait déjà 3O ° C dans la cuisine) ; et ça fonctionne !

(J'avais essayé sans succès au tout début , il faut croire que mon levain a atteint la maturité nécessaire) Je préfère toutefois le pain cuit au four, mais que c'est pratique avec la MAP ; il ne faut pas s'en priver ; le pain est excellent et se conserve à merveille ! J'en arrive donc à 3 méthodes : 1) le pain en MAP de A à Z 2) le pain en MAP + cuisson au four sans phase de réfrigération C'est parti : Matériel : - le levain. Vollkornbrot (pain noir) Méthode traditionnelle : Diluez la levure dans l'eau tiède avec la mélasse et laissez reposer 10 minutes environ.

Mélanger la farine, ajouter le sel et les graines. Pétrir bien la pâte, jusqu'à ce qu'elle se décolle toute seule des parois du plan de travail. Laissez doubler de volume au chaud. Effectuer le rabattage en applatissant bien le pâton et moulez le dans un moule à cake ou bien formez un boule. Laissez lever une seconde fois. Préchauffez le four à 240°C. Incisier le pain, enfournez et donnez le coup de buée. Méthode "machine à pain" : Verser l'eau tiède dans la cuve, ajoutez la levure et laissez reposer 10 minutes environ.

Pain vapeur au blé & à la farine de chanvre. Recette de cookies chocolat - cacahuète sans gluten. En ce début de printemps, il est temps de faire le tri des denrées alimentaires qui s'accumulent dans mes placards. Cette recette de cookies sans gluten chocolat - cacahuète - caramel est le résultat de mes découvertes du jour. D'autres recettes suivront, guidées par mes trouvailles. Ces cookies sont bien moelleux malgré l'absence de gomme de guar ou de xanthane. Cette recette marque le début d'une nouvelle ère sans gomme (de xanthane ou de guar). Ingrédients : Pour environ 10-12 gros cookies 135 g de farine de riz90 g de fécule de pomme de terre95 g de purée de cacahuètes25 g + 20 g d'eau1 cuillère à café de jus de citron100 g + 50 g de sucre en poudre1 œuf1 cuillère à soupe de téguments de psyllium ou graines de lin mixées2 pincées de sel5 g de poudre à lever100 g de pépites de chocolat Préparation : Mettre dans une casserole 20 g d'eau et 50 g de sucre.

Retrouvez d'autres recettes inédites dans mon premier livre "Secrets de gourmandises" ici: Ajouter un commentaire : Utiliser la purée d’amande dans les gâteaux. On me pose souvent les questions suivantes : Dans un gâteau, comment faire pour remplacer le beurre par de la purée d’amande ? Quelle quantité utiliser ? Quelle purée d’amande choisir : blanche ou complète ? Et à tout cela, je réponds généralement : cela dépend de la recette ! Voilà comment je procède : – Si ma recette de base nécessite du beurre pommade ou crémeux, je le remplace par le même poids de purée d’amande car la consistance est identique. – Si ma recette requiert du beurre fondu, j’utilise alors un mélange 50/50 de purée d’amande et d’huile d’olive ou bien de purée d’amande et de lait végétal, sinon la consistance est trop compacte. – Si le résultat que je veux obtenir est fin, doux et léger, j’opte pour la purée d’amande blanche, par exemple pour un gâteau aux fruits.

. – Si le résultat que je veux obtenir est davantage « roots », avec des saveurs complètes, par exemple dans un gâteau à base de noix ou de noisettes, j’opte pour la purée d’amande complète. Petite leçon de cheesecake. Petite leçon de cheesecake Aujourd’hui, point de recette mais un concept. Vous avez noté que je frôle l’obsession avec les cheesecake… Parfois je me demande s’il ne faudrait pas que je me fasse soigner ! ;) Mais c’est comme ça : j’ai toujours de nouvelles idées, de nouvelles envies… et comme mes amis sont généralement d’excellents cobayes en matière de cheesecake, qu’ils vont jusqu’à m’en demander « Encore ! » ou « Un autre! » et bien… je n’ai pas de mal à m’exécuter… En fait, le truc, c’est que le cheesecake, une fois que l’on a compris le concept, c’est déclinable à l’infini.

Ce que je veux dire c’est que l’on n’a pas besoin de recette en tant que tel pour faire un cheesecake : il faut juste les notions de base et l’imagination du moment… Ce post sera sans doute inutile pour les personnes qui ont déjà fait un cheesecake et qui maîtrisent la recette, mais comme je reçois régulièrement des mails-questions au sujet des cheesecake... ça servira peut-être à ceux qui souhaitent se lancer...