Station-biologique-CNRS

Facebook Twitter

Station biologique roscoff. Sexe, mort et vie : la drôle de danse d’«Emiliana» Roscoff, village finistérien à 30 km de Morlaix, offre au biologiste marin l’une des plus réputées stations de recherche au monde (Université Pierre et Marie Curie et CNRS).

Sexe, mort et vie : la drôle de danse d’«Emiliana»

Parmi ses spécialités, le plancton océanique - premier maillon de la chaîne alimentaire marine. En cherchant à y démêler les relations qu’y entretiennent les virus avec leurs victimes, des biologistes viennent de tomber sur une histoire de sexe, de mort et de stratégie évolutionniste (1). Bestiole. Dans «un millilitre d’eau de mer», explique Colomban De Vargas (CNRS), on trouve «entre 10 et 100 millions de particules virales, 1 million de bactéries et archéobactéries, et 100 000 protistes [organismes unicellulaires, ndlr]».

Cette soupe de micro-organismes, est «un enfer» très darwinien. Jusqu’à présent, les biologistes analysaient cette lutte entre virus et protistes avec l’analogie du glaive et du bouclier. L influence des algues sur le climat cotier. DORIS - FFESSM - Biologie et plongee - Faune et flore sous-marin. Robert BELLEsur FR, le 7 mai 2008 parle du Round Up. L'iodure accumule dans les grandes algues brunes influence. L'iodure accumulé dans les grandes algues brunes influence le climat côtier Une étude internationale(1) à laquelle a participé Philippe Potin, chercheur au laboratoire végétaux marins et biomolécules (CNRS/Université Paris 6), a révélé par l'utilisation de rayonnements synchrotron la forme chimique de l'iodure, utilisé par les grandes algues brunes laminaires pour stocker l'iode(2).

Une fois libéré, en cas de stress, l'iodure, un simple ion chargé négativement, agit comme un agent anti-oxydant(3) (le premier agent inorganique connu dans les organismes vivants) protégeant l'algue de dommages cellulaires. Cet élément, oxydé sous forme d'iode moléculaire gazeux participerait à la formation des nuages et influencerait le climat côtier. Ces travaux éclairent les mécanismes de défense au stress des algues et sont publiés sur le site de la revue Proceedings of the National Academy of Science of the USA (PNAS). Photo 2 – laminaires émergées à marée basse dans les environs de Roscoff. Frithjof C. Les medicaments venus de la mer a l assaut des maladies terrestr. Station biologique by Roscoff Quotidien. Menu - Site Internet officiel de la Station Biologique Quelques articles historiques : La Station biologique par Delicious.

Station biologique by Roscoff Quotidien

Arenicole, un ver qui nous veut du bien. Une molécule tirée de l’arénicole, un ver marin présent en abondance sur les côtes, est riche de possibilités en matière de transport d’oxygène au sein de l’organisme... humain.

Arenicole, un ver qui nous veut du bien

Hemarina, une start-up de la mer, s’est créée pour l’exploiter commercialement. Rechauffement, la fin des coquillages ? - CNRS. Sang humain et ver marin. Pour pallier la pénurie croissante de dons de sang, des biologistes basés à Roscoff (Finistère, France) espèrent pouvoir bientôt exploiter l'hémoglobine d'un ver marin ayant les mêmes propriétés fonctionnelles que l'hémoglobine humaine.La molécule d'hémoglobine de l'arénicole, un ver des sables originaire des plages européennes de l'Atlantique Nord, possède de nombreux atouts, selon Franck Zal, directeur scientifique de la société de biotechnologie Hemarina.

Sang humain et ver marin

Notamment la propriété de ne "pas être enfermée dans un globule rouge, ce qui la rend compatible avec tous les groupes sanguins".AtoutsEn outre, injectée sur des rongeurs, cette molécule, la HbAm, transporte l'oxygène "sans poser de problème d'hypertension" et sans autres effets secondaires, contrairement à d'autres molécules chimiques ou biologiques déjà testées sur l'humain.

Michel Glemarec - Grandes dates de l'oceanographie. Ecouter un extrait de l'interview diffusée sur RCF Rivages (le naufrage de l'Amoco Cadiz en 1978) : Michel Glémarec a publié voici quelques semaines un ouvrage grand public dans lequel il retrace les grandes dates de l'océanographie marine jusqu'en 1975. Ce scientifique retraité du CNRS à Brest a contribué au lancement d'Océanopolis.

Il s'est aussi fortement impliqué lors des marées noires de l'Amoco Cadiz et de l'Erika. Michel Glémarec appartient à cette catégorie de scientifiques qui a la communication dans la peau. Il enthousiasme à coup sûr son public quand il relate son parcours, glissant ça et là des anecdotes savoureuses. Modeste, Jean-Paul Hellequin avoue avoir compris 50% du livre du scientifique sur la biologie marine.

Michel Glémarec met les pieds très tôt dans cet univers fait de cuvettes et de microscopes. Station biologique - Le bateau Le Cachalot. Station biologique de Roscoff. Station Biologique - l'Inventaire général. Station Meteo. ManRos Therapeutics. De la molecule au medicament. Laurent Meijer laureat 2008 du Prix Jean Valade. Brève.

Laurent Meijer laureat 2008 du Prix Jean Valade

Station Biologique dans un journal de New York - DECEMBER 19, 18. The Project Gutenberg EBook of Scientific American Supplement, No. 520, December 19, 1885, by Various This eBook is for the use of anyone anywhere at no cost and with almost no restrictions whatsoever.

Station Biologique dans un journal de New York - DECEMBER 19, 18

You may copy it, give it away or re-use it under the terms of the Project Gutenberg License included with this eBook or online at www.gutenberg.net Title: Scientific American Supplement, No. 520, December 19, 1885 Author: Various Release Date: September 8, 2004 [EBook #13401] Language: English Character set encoding: ISO-8859-1 *** START OF THIS PROJECT GUTENBERG EBOOK SCIENTIFIC AMERICAN *** Produced by Juliet Sutherland, Don Kretz, and the Online Distributed Proofreading Team. Scientific American Supplement. Vol. XX, No. 520. Scientific American established 1845 Scientific American Supplement, $5 a year.

Scientific American and Supplement, $7 a year. The class of ventures of which these instances are but the more conspicuous examples has peculiar characteristics.