Revue-de-blog 6

Facebook Twitter
politique 1

culture-idee

ecologie

politique,

politique 2

Difficile de comprendre quel est ce web 2.0 dont tout le monde parle, tant les définitions semblent s'opposer. Comme le souligne l'animateur d'Homo-Numéricus : “On voit bien qu'il s'agit d'un même phénomène, mais aux multiples dimensions. Certains insistent sur la dimension technique, d'autre sur les pratiques éditoriales, d'autre encore sur la dimension sociologique.” D'un côté, il est vu comme le basculement des techniques vers des services, de l'autre il représente un nouveau réseau d'interaction sociale. Dans les deux cas pourtant, il replace l'utilisateur et ses relations avec les autres, plutôt qu'avec des contenus ou des machines, au centre de l'internet. Le web 2.0 est résolument relationnel. Internet 2, le Web de demain Internet 2, le Web de demain
Dans un commentaire, Patrick a écrit : "Un jour, Luc, tu ouvriras les yeux à la réalité...". Le concept de "réalité" a toujours été un problème fondamental pour la science et la philosophie. Dans un autre commentaire à propos d'une très belle image de la supernova 1987A, Patrick allait même jusqu'à affirmer, je cite : "ces belles images, c’est juste nous qui les fabriquons dans notre œil, elle n’existent pas en dehors de nous…" A propos de la realite A propos de la realite
Roscoff - Winch Pub - 22 mars 2007 - Photographic'Café
2007: La France qui se lève tôt 2007: La France qui se lève tôt Daniel Scheidermann m'a demandé de réfléchir à quelques expressions clés de la campagne, pour Arrêt sur images de dimanche (ce sera d'ailleurs plutôt Arrêt sur paroles, puisqu'on va y décortiquer les mots...). Parmi les expressions qui ont émaillé cette campagne, il en est une qui m'a frappé : « la France qui se lève tôt ». Elle apparaît dans le discours de Nicolas Sarkozy début mars 2005 au Conseil national de l’UMP.
Le sous-titre anti-Sarko
Un enfant qui meurt de faim est un enfant assassine : le marché La campagne électorale, qui se poursuit avant le 2ème tour, c'est bien. Mais les arguments des uns et des autres, on peut aussi considérer que ça commence à bien faire, simplement parce qu'on sait depuis longtemps comment on va voter. Pas besoin, par conséquent, que guignol continue. Au demeurant, il existe des sujets infiniment plus sérieux que les coups de bâtons que se donnent les uns et les autres sous les applaudissements ou les cris : la faim dans le monde, tous ces gosses qui crêvent de faim, tous ces morts par millions et toute cette misère dont nous avons l'entière et pleine responsabilité. Le 25 avril dernier, Libération a publié sur ce thème un entretien magistral avec Jean Ziegler, rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l'alimentation. Un enfant qui meurt de faim est un enfant assassine : le marché
Emmanuel Todd invité de Bourdin &Co RMC
Diabolisation !, s'offusquent-ils Diabolisation !, s'offusquent-ils "Diabolisation !", s'offusquent-ils Feu François Mitterrand trempe sa plume dans le vitriol dans son billet post-premier tour : "J’entends parler depuis hier soir de «valeurs», de «projets» et autres fadaises dénuées de sens.
Un petit Berlusconi français "Si on lit les discours de Sarkozy, on s'apercevra que de nombreux points sont tirés de mes livres", se vante Silvio Berlusconi, l'ancien président du Conseil magouilleur, véreux et allié à l'extrême droite italienne, dans une interview accordée à la chaîne RAI 2. "Si c’est Sarkozy qui gagne, sa présidence s’unira à celle d’Angela Merkel pour faire une Europe plus occidentale et plus atlantique", se réjouit d'avance Sua Emittenza, ajoutant : "naturellement nous sommes des supporters de Sarkozy". Plus atlantique, on voit bien, c'est la fameuse "Bush Cie" prônée désormais par Eric Besson-le-félon. Un petit Berlusconi français Un petit Berlusconi français
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
R.Kirsch-Blog - Il est vraiment bon !!!
On fait ce que l'on veut avec les chiffres
23 avril 2007 Besson-la-honte "Ce «sarko-show» est une arme de dissimulation massive, car celui qui ne cesse de prétendre vouloir «être jugé sur ses résultats» n’a pas son pareil pour masquer les piètres bilans de son action. Retourner sa veste - Besson-la-honte par Plume de presse Retourner sa veste - Besson-la-honte par Plume de presse
Les voix de Jean Marie Le Pen sont passées ou ?
Mike Horn