background preloader

Jouer

Facebook Twitter

Analyse manette Xbox. Espaces pour voiture télecommander. Espace jeux vidéo. "B Go Beyond" the flying car, publicité. Un hybride télécommandé entre le quadricoptère et la voiture. Nous parlions la semaine dernière de la dernière campagne de publicité pour l’AR.Drone 2.0 de Parrot. Voici un nouveau produit qui pourrait bien entrer en compétition avec celui-ci puisqu’il s’agit d’un hybride quadricoptère/voiture tout terrain télécommandée qui attent patiemment son brevet. Imaginé par l’ingénieur et designer Don Vitenzo (de son véritable nom Witold Mielniczek) et proposé sur Kickstarter, ce véhicule dont les roues de 220 mm de diamètre ne s’inclinent pas au décollage (comme nous aurions pu le penser) peut à tout moment décoller (sans transformation particulière) pour franchir un obstacle grâce à quatre hélices situées au centre de celles-ci.

Côté résistance, le B a été pensé pour durer grâce à ses roues et ses hélices souples ainsi que son corps en polycarbonate. source 2. Affiche xbox gta designer : Stephen Bliss. Xbox affiche. Xbox designer Craig Harris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Xbox de Microsoft est une console de jeux vidéo sortie aux États-Unis le . Microsoft fait avec elle ses premiers pas dans ce secteur, après avoir collaboré avec Sega pour porter Windows CE sur Dreamcast, et après avoir développé depuis plusieurs années des jeux Microsoft Game Studios et des accessoires de jeux vidéo SideWinder pour les PC sous Windows.

La différence avec un PC est qu'une Xbox ne peut à l'origine exécuter que des programmes Xbox provenant d'un média au format propriétaire Microsoft sur DVD, format qui n'est lisible que par le lecteur DVD de la Xbox. La console, dont les principales concurrentes sont la PlayStation 2 et la Gamecube, fait partie de la sixième génération. Microsoft cherche à faire évoluer la Xbox, d'abord consacrée uniquement au jeu vidéo, vers une station multimédia interactive en ligne et lance fin 2002 le Xbox Live. Développement[modifier | modifier le code] Le matériel[modifier | modifier le code] Histoire du jeu vidéo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le début de l'histoire du jeu vidéo s'échelonne entre les années 1950, où l'idée du jeu vidéo naît, et les années 1970 où la commercialisation de bornes d'arcade, de jeux et de consoles commence.

L'industrie vidéoludique est marquée en 1983 par son unique krach. Prémices[modifier | modifier le code] En 1951, Ralph Baer, un ingénieur américain de la société Loral Electronics est chargé de concevoir « la meilleure télévision du monde ». Après réflexion, il propose d’y intégrer un module de jeu, mais cette idée est refusée par son employeur. En 1958, William Higinbotham crée un jeu appelé Tennis for Two pour distraire les visiteurs du laboratoire national de Brookhaven à New York. Un an plus tard, il adapte son jeu sur un écran cathodique 15 pouces. Années 1960[modifier | modifier le code] En 1962, un groupe d’étudiants du MIT mené par Steve Russell programme un jeu nommé Spacewar sur un PDP-1, le premier mini-ordinateur de la société DEC[2].

Farce (théâtre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Farce. La farce est un genre théâtral né au Moyen Âge, qui a comme but de faire rire et qui a souvent des caractéristiques grossières. Son origine remonte à l'antiquité gréco-romaine, et on en trouve déjà des traces chez Aristophane et Plaute, et surtout dans les atellanes latines. Farce du Moyen Âge C'est à la fin du Xe siècle qu'apparaît le mot « farce » pour la première fois. En France et en Angleterre, on employait le mot « farce » pour parler des phrases insérées entre kyrie et eleison dans les litanies et aussi pour parler des passages en français ajoutés entre les phrases en latin en chantant l’épître.

Avant l’invention de l’imprimerie par Gutenberg au XVe siècle, la plupart des informations, nouvelles, chansons et pièces de théâtre étaient communiquées oralement. La farce est satirique mais échappe à la censure car elle fait rire les gens. Farce au XVIIe siècle Principales farces Notes et références. Le théâtre du XVIIIe siècle. Ce texte est extrait du site www.theatrons.com Le théâtre de divertissement s'oppose au théatre "officiel" Salle de la Comédie française au XVIIIe Au début du xviiie siècle, peu d’auteurs parviennent à s’imposer dans le théâtre français, si ce n'est Jean-François Regnard et Alain René Lesage. Il n’existe que deux théâtres officiels en France : l’Opéra et la Comédie-Française. Le roi officialise la censure en 1701 afin de contrôler les productions. Le théâtre populaire qui se joue lors des foires parisiennes de Saint-Germain et Saint-Laurent ouvre cependant la voie à de nouvelles formes de théâtre de divertissement.

La professionnalisation des spectacles de la foire inquiéte la Comédie-Française, qui y voit une dangereuse concurrence. L'Opéra-Comique est toutefois rétabli en 1924. Les théâtres de province sont quant à eux relativement épargnés par la censure et jouent les répertoires des théâtres officiels parisiens. Le théâtre officiel devient une "tribune morale" La scène des Lumières.