background preloader

ROME

Facebook Twitter

Essai

Bus Fiumicino Airport - Rome Terravision. Le Ghetto de Rome. Le ghetto romain se situe sur la rive gauche du Tibre, entre l'île Tibérine et le Campidoglio.

Le Ghetto de Rome

Il est délimité par la via delle Botteghe Oscure au nord, la via Arenula à l'ouest, le Tibre à l'est et le théâtre de Marcellus à l'ouest. Il est le lieu d'une vieille implantation juive. Le ghetto à proprement parler remonte à 1556, sous le pape Paul IV : les Juifs étaient contraints tous les soirs de rentrer dans l'enceinte du ghetto, avec couvre-feu. En 1603. Les cinq portes du ghetto fermaient au coucher du soleil et rouvraient à l'aube. Aujourd'hui, la présence juive demeure, avec une synagogue près du Tibre. Photo ci dessus : A droite, la grande synagogue de Rome – il Tempio – est érigée entre 1901 et 1904. La communauté juive retrace ses origines à 161 avant l’ère vulgaire, lorsque Judah et Simon Maccabe, ambassadeurs de leur père Mattatia, vinrent demander au Sénat romain une alliance contre Antiochus Epiphane des Seleucides de Syrie qui avait profané le Temple.

Quartier du Trastevere. Depuis quelque temps déja, le Trastevere est le quartier à la mode.

Quartier du Trastevere

Son nom vient du latin Trans Tiberim, au delà du Tibre. Ses nombreuses ruelles colorées et typiques, agréables à parcourir, se prêtent bien à la flânerie. Le quartier a gardé de son charme malgré une "boboïsation" certaine. Il y reste encore beaucoup d'artisans, de petits commerçants, et quelques trattorias de cuisine tradtionelle. Beaucoup d'artistes étrangers s'y plaisent aussi. Le quartier a toujours cultivé une identité particulière qui a plus ou moins subsisté. Historiquement, sous la République Romaine, il fut longtemps peuplé par les juifs et les Syriens avant d'être rattaché à Rome par Auguste (-44, 14) qui en fit la 14e région. Vers le fleuve, on peut distinguer deux "sous quartiers", séparés par le Viale Trastevere. Une visite du Trastevere Palais et musées. Quartier de la Place Navone et Champ de Mars à Rome. Désigné comme le centre historique, c'est un des plus anciens quartiers de Rome, d'une richesse artistique unique, y siègent de nombreux établissements publics.

Quartier de la Place Navone et Champ de Mars à Rome

Il est devenu le cœur touristique de la ville. Au milieu de ses belles ruelles, aujourd'hui fréquentées, mais qui ont beaucoup de charme, la splendide Place Navone a gardé la forme d'un stade antique. Sous la République romaine, dans cette zone plane le long du Tibre, il se tenait une partie de l'antique Champ de Mars – le Dieu de la guerre - où s'entraînaient les soldats romains et où se tenaient des manifestations politiques. Une ancienne aire sacrée y fut bâtie, l''Area Sacra di Largo Argentina dont les temples remontent aux IIIe et IIe siècle avant notre ère. La physionomie changea sous l'empire, les constructions s'accélérèrent avec des thermes, des théâtres et d'autres monuments. Campo de' Fiori. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Campo de' Fiori

Son nom viendrait du fait qu'à cet endroit même, au Moyen Âge, existait une vaste prairie dominée par les forteresses de la puissante famille Orsini. Cette place très achalandée est située entre la Piazza Navona et le Palais Farnese. Le Campo de' Fiori s'étendait jadis jusqu'au terrain devant le théâtre de Pompée. Au centre du Campo de' Fiori, se trouve la statue de Giordano Bruno, qui rappelle que ce moine dominicain y fut brûlé vif en 1600.

Le Campo de' Fiori est renommé pour son architecture et ses nombreuses églises. Tous les jours de la semaine sauf le dimanche se tient un marché de fruits et légumes ; on y trouve également des marchands de poisson et des restaurants. On y trouve : Fori. Fontaine de Trevi. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fontaine de Trevi

Fontaine de TreviFontana di Trevi La fontaine de Trevi. La fontaine de Trevi (fontana di Trevi) est un monument du XVIIIe siècle, un des sites touristiques les plus célèbres de Rome. Elle est adossée au Palais Poli. Origine[modifier | modifier le code] Commandée à Niccolò Salvi en 1732 par le pape Clément XII Corsini[1] pour remplacer le modeste bassin installé à cet endroit par Nicolas V, la fontaine de Trevi fut achevée trente ans plus tard en 1762 par Niccolo Pannini. L’origine de son nom peut être légendaire ; d'aucuns affirment qu’elle fut nommée Trevi à cause des bas-reliefs de la fontaine, en référence à la légende selon laquelle une dénommée « Trevi » aurait sauvé sa virginité en indiquant l’emplacement de cette source.

Description[modifier | modifier le code] À droite se situe un rocher surnommé l'Œuf. Coutume[modifier | modifier le code] Restauration[modifier | modifier le code] Sites touristiques à Rome. Le tourisme à Rome n'est pas en reste, il y a d'innombrables sites, monuments et lieux à découvrir.

Sites touristiques à Rome

Cette liste n'est pas exhaustive. (voir aussi la carte des sites touristiques) La Rome antique Forum romain Arc de Constantin Forum de Trajan Forums impériaux (Nerva, César, Auguste, Paix) Colonne Trajane Marchés de Trajan Panthéon Colisée Palatin Capitole Mausolée d'Hadrien Muraille d'Aurélien et portes Voie Appienne Cirque Maxime - Circus Maximus Pyramide de Caius Cestius Thermes de Caracalla Aventin Catacombes Forum Boarium Largo Argentina Théâtre de Marcellus Aqueducs antiques Voir davantage : Monuments antiques Dans les environs : villa d'Hadrien à Tivoli Nécropoles étrusques de Tarquinia et Cerveteri Rues et Places Voir davantage : Places de Rome Via Giulia Via del Corso Ponts Pont Sisto Pont Saint-Ange Pont Vittorio Emanuele II Ponte Ruoto (Pont cassé) Pont Cestio Pont Fabrizio Pont Milvius Basiliques et églises.

Google Maps - Italie - Rome - Colisée. Colisée. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Colisée

Le Colisée, à l'origine amphithéâtre Flavien (Colosseo en italien), est un immense amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, entre l'Esquilin et le Cælius, le plus grand jamais construit dans l'empire romain.