background preloader

Drones Surveillance de réseaux

Facebook Twitter

Des drones pour évaluer l'état de pylones. Comment évaluer la vétusté de pylônes de manière plus rapide, sûre et fiable ?

Des drones pour évaluer l'état de pylones

En utilisant un drone ! Evaluer l’état d’un pylône est une opération complexe. L’examen au sol était jusqu’à présent complété par celui d’un monteur qui ascensionnait l’ouvrage. A cette longue manœuvre qui nécessite le respect de procédures de sécurité très strictes peut s’ajouter la non accessibilité à certains pylônes pour les lignes sous tension. Aussi pour gagner en réactivité et en sécurité, Omexom, la marque de VINCI Energies dédiée au Power & Grid, utilise maintenant une méthode originale. Les drones ont un bel avenir dans la maintenance industrielle. L'intérêt pour les drones grandit chez l'ex-GDF Suez.

Les drones ont un bel avenir dans la maintenance industrielle

L'énergéticien, qui a organisé son premier hackathon sur ce sujet, emploie ces engins pour la pré-inspection de chaudières depuis un an. En avril dernier, Engie (ex-GDF Suez), organisait un hackathon sur le thème des drones, dans les locaux de l'École 42 à Paris. L'objectif du groupe : obtenir des réponses innovantes à certains de ses problèmes, comme la maintenance ou la surveillance de sites industriels. Engagé dans une démarche d'innovation ouverte, Engie a promis d'accompagner les projets vainqueurs. Mais en attendant, l'énergéticien exploite déjà des drones. À l'issue de son hackathon, Engie a décidé d'incuber les vainqueurs - Crédit : Engie. Dans le cadre du récent projet « Care », l'industriel a mis à profit ces engins volants pour l'inspection visuelle de ses chaudières.

Gain de temps et d'argent Les équipes ne se déplaceront que si une réparation est nécessaire. Les drones surveillent la Corse pour EDF. Fin juin, l’île de beauté était scrutée de loin par les drones DT-26 contrôlés par EDF.

Les drones surveillent la Corse pour EDF

La société Delair-Tech à l’origine de l’engin pourrait ainsi permettre de faciliter les interventions du premier électricien. En attendant les résultats de ces premiers essais, le groupe envisage déjà de généraliser leur usage à l’ensemble du réseau électrique qui s’étend actuellement sur plus de 1,3 millions de kilomètres en France… Un appareil à la pointe de la technologieCette pratique est de plus en plus répandue dans le monde des entreprises « grâce à une législation adéquate de nombreuses start-up se positionnent sur ce nouveau marché ». Comme le note Virginie de Rocquigny dansla partie Business de l’Express, on assiste au développement d’un marché B to B très concurrentiel. Ici, c’est le modèle de l’entreprise Delair-Tech qui a été sélectionné par EDF.

SNCF : les rails sous l'œil de drones. Article Transports VIDEO.

SNCF : les rails sous l'œil de drones

SNCF : les rails sous l'œil de drones Pas plus gros qu'un moineau, aussi silencieux qu'un rasoir électrique : voici la nouvelle arme antiintrusion de la SNCF. Ce drone, baptisé nanodrome, un concentré de technologie, met sa discrétion au service de la compagnie ferroviaire pour... Premières missions de surveillance de gazoduc par drone en France. Accueil > Aviation Générale > Premières missions de surveillance de gazoduc par drone en France En partenariat avec GRTgaz, Air Marine vient de réaliser les premières missions de surveillance de gazoduc (mai 2015), dans le Sud de Brive sur un terrain vallonné.

Premières missions de surveillance de gazoduc par drone en France

Elles ont permis de confirmer l’intérêt de cette technologie alternative dans des zones difficiles d’accès et fortement boisées. Elles complètent le dispositif de surveillance existant : centre de surveillance à distance, inspections terrestres et survols aériens, notamment avec un bimoteur léger Tecnam. Selon Air Marine, les drones permettent d’avoir une meilleure vision des installations. La SNCF prend un drone d'avance. Une équipe de 15 personnes composée de chercheurs, d’ingénieurs et de télépilotes, un partenariat R&D sur 5 ans avec le laboratoire aérospatial Onera, des contrats avec des prestataires comme Redbird, Air Marine et Technivue… La SNCF s’est positionnée en pointe dans l’exploitation des drones civils.

La SNCF prend un drone d'avance

La compagnie publique organisait, ce 8 septembre en présence du secrétaire d’État aux Transports Alain Vidalies, des vols de démonstration avec trois modèles destinés à la surveillance des 30 000 kilomètres de réseau ferré en France. Voilà une dizaine d’années que les équipes SNCF Infrastructure s’intéressent au potentiel de ces aéronefs qui leur permettent aujourd’hui d’inspecter les stations d’alimentation électrique, de vérifier les parois rocheuses pour prévenir les risques d’éboulement ou encore pour suivre la végétation aux abords des voies.

Les premières expérimentations se déroulent en 2013 avec le drone Helipse HE190 de la société Helipseen. Crédit photo : Enzojz – Shutterstock.com. Un test grandeur nature pour les drones de surveillance de la SNCF. A la SNCF, les drones ont à l'oeil les voies ferrées. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

A la SNCF, les drones ont à l'oeil les voies ferrées

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Paris Clôture veille : Ouverture : Replay Emissions.