background preloader

Articles à lire

Facebook Twitter

Parcoursup : comment les universités vont classer les dossiers des candidats. Négociations du Brexit : Londres prêt à tout face à l’UE. Bruxelles et Londres sont enfin prêts à négocier la « relation future », post-Brexit, entre le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE).

Négociations du Brexit : Londres prêt à tout face à l’UE

Mardi 25 février, les Vingt-Sept ont finalisé leur « mandat », décrivant par le menu leurs lignes rouges et objectifs communs. Au même moment, Boris Johnson a fait approuver le sien par son cabinet, « sans encombres », a précisé un porte-parole de Downing Street. Le premier « round » de discussions commencera à Bruxelles le 3 mars, un autre devrait suivre trois semaines plus tard à Londres.

Les Britanniques espèrent aboutir à un accord pour le 31 décembre. Les Européens veulent continuer à croire qu’un « partenariat ambitieux » sera possible, mais ils n’ont pas caché leur inquiétude, mardi. De Perpignan à Orange : sur la route de l’extrême droite. Sandra Mehl / Sandra Mehl pour "Le Monde" Perpignan, Béziers, Beaucaire, Carpentras… Sur l’autoroute A9, les noms des sorties résonnent comme autant de terres de conquête pour la droite extrême.

De Perpignan à Orange : sur la route de l’extrême droite

Le long des 280 kilomètres qui relient la frontière espagnole à Orange, vignes et garrigues se relaient comme les scores de Marine Le Pen succèdent à ceux de son père. A l’exception, tout un symbole, de Montpellier la métropolitaine. « Vous êtes sur l’arc de crise ! », lance le politologue Jérôme Fourquet, pour qui l’axe de l’A9 est symbolique de cette France désarticulée sur laquelle le Rassemblement national fait son terreau : « Le vote RN n’est jamais un hasard, les territoires déstabilisés lui sont propices. »

Dans quelle mesure l’aide au développement est-elle captée par les élites locales ? Pour certains, notamment Jeffrey Sachs (2005) ou la Banque mondiale, l’aide au développement joue un rôle important pour amorcer le développement économiques des pays les plus pauvres [Martin, 2018].

Dans quelle mesure l’aide au développement est-elle captée par les élites locales ?

La littérature économique a en effet évoqué la possibilité qu’ils soient piégés dans une « trappe à sous-développement » (ou « trappe à pauvreté »). D’une part, la faiblesse des revenus empêche leurs résidents d’épargner ; or, sans épargne, l’économie manque de capitaux pour financer des projets d’investissement et ainsi produire et générer des revenus. D’autre part, la faiblesse des revenus empêche les ménages d’accroître leurs dépenses de consommation ; or, sans hausse de leurs débouchés, les entreprises n’ont pas d’incitations à produire plus, ce qui les désincite à investir.

Le ralentissement de la croissance est le signe d'un progrès. « Nous sommes habitués à observer le taux de croissance du PIB pour évaluer la santé d’une économie.

Le ralentissement de la croissance est le signe d'un progrès

C’est ce pour quoi le récent ralentissement de la croissance économique inquiète. Aux Etats-Unis, la croissance du PIB pour 2019 était de 2,3 % ; cela fait neuf ans que la croissance n’a pas atteint les 4 % et presque aussi longtemps qu’elle n’a pas atteint les 3 %. Petite révolution à l'Insee dans sa façon de calculer l'inflation. Étudiants : sept astuces pour mieux prendre des notes en cours. Lors de mes études de psychologie, en deuxième cycle à l’Université d’État de Floride, il y avait un professeur qui n’autorisait pas les étudiants à prendre des notes.

Étudiants : sept astuces pour mieux prendre des notes en cours

D’après lui, cette pratique les empêcherait de réfléchir en cours. Ceci dit, ce même professeur estimait aussi que nous aurions besoin d’un support pour revoir nos cours quand sonnerait l’heure des examens. "Avec 20 000 euros par mois, j'y arrive à peine" : la vie compliquée de Katy, multimillionnaire. Aujourd’hui, nous suivons Katy dans son emploi du temps de jeune retraitée multimillionnaire !

"Avec 20 000 euros par mois, j'y arrive à peine" : la vie compliquée de Katy, multimillionnaire

Les chausse-trappes de la retraite à points. La réforme à venir se précise.

Les chausse-trappes de la retraite à points

Le 18 juillet dernier, le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a présenté ses « préconisations pour un système universel de retraite ». Il avait été chargé en 2017 de mettre en musique cette promesse phare du candidat Macron. Un projet à hauts risques et les propositions présentées sont loin de lever les interrogations. Tour d’horizon en 10 points. L’insondable pessimisme français. En mêlant indicateurs objectifs – sur la mobilité sociale, le niveau de vie, l’espérance de vie – et indicateurs subjectifs à propos des opinions des Français sur ces même sujets, la dernière édition du Portrait social de la France et des Français de l’INSEE[1] livre un tableau saisissant du fossé qui sépare ces deux visions de la société française.

L’insondable pessimisme français

En effet, les indicateurs de mobilité sociale et de niveau de vie montrent (avec quelques nuances sur lesquelles je reviendrai) une forte amélioration de la situation des Français depuis la fin des années 1970. En termes de mobilité sociale, l’article de Portrait social confirme et précise les données que j’avais présentées dans Telos (« Non, l’ascenseur social n’est pas en panne - 2 », 8 mars 2019) tirées des mêmes enquêtes. L’immobilité sociale ne concerne qu’une minorité de Français.

En 2015, 65% des hommes et 71% des femmes occupent en effet une position sociale différente de celle de leur père ou de leur mère (pour les femmes). La mesure de l'inflation est-elle une affaire politique. Peut-on construire un indice des prix à la consommation qui soit neutre et transparent ?

La mesure de l'inflation est-elle une affaire politique

Les statisticiens peuvent-ils échapper aux biais idéologiques ? WeWork, start-up and down. De Wall Street à Tokyo et dans toutes les business school du monde, une même certitude : il y aura une leçon à tirer du cas WeWork, compagnie passée en un an de joyaux de la nouvelle économie à baudruche ruineuse, «licorne» (1) éviscérée par son fondateur mégalomane et disgracié, l’Israélo-Américain Adam Neumann, dont la geste progressiste sur les bienfaits de l’économie du partage et le potentiel des «communautés» cachait finalement mal la fragilité d’un modèle économique fumeux ainsi qu’une avidité sans limite.

WeWork, start-up and down

En somme, derrière le «We», il y avait surtout un «Me». Un mirage dissipé à quelques semaines de son entrée en Bourse avortée, et une parabole aux airs de farce ultracapitaliste (Neumann devrait sortir milliardaire du crash alors qu’un plan social massif se prépare), aux effets pourtant bien réels, faisant planer la menace de l’éclatement d’une nouvelle bulle spéculative. 500 sites dans 29 pays. Les aides sociales, des « trappes à inactivité » selon Gérald Darmanin.

Le ministre de l’action et des comptes publics a estimé mardi que le système social français doit être revu pour inciter davantage au retour à l’emploi. « Il y a trop d’aides sociales en France. » Le ministre de l’action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a estimé mardi 29 mai sur RTL que la France doit « revoir ce système social », pour une meilleure incitation au retour à l’emploi, « sans jamais diminuer les prestations individuelles des gens », a-t-il précisé. Interrogé sur les intentions du gouvernement sur ces aides, le ministre a tenu à distinguer deux types de prestations : celles, « légitimes », destinées aux « gens cassés par la vie », comme les allocations pour les handicapés et le minimum vieillesse, qui seront augmentées, et celles attribuées « entre deux périodes d’activité », qui sont des « trappes à inactivité », « pas assez incitatives ». « Un système qui fonctionne mal » Le gouvernement entretient le flou sur ses intentions concernant les aides sociales.

Les liens entre PIB et énergie dans une trajectoire +2°C. [Voir l’article en PDF] Que peut-on affirmer (et ne pas affirmer) sur les liens entre énergie et PIB ? La question est aiguë aujourd’hui car nous sommes face à de nombreux défis et de nombreuses interrogations. – On sait qu’il est impossible de rester « sous les deux degrés » sans baisse de la consommation d’énergie dans les pays développés[1]. Cette baisse est-elle possible au bon rythme ? – D’éventuelles contraintes sur l’approvisionnement énergétique sont-elles de nature à limiter le réchauffement climatique ? – La baisse actuelle du taux de croissance mondiale et de ses perspectives suscitent de nombreux débats : vivons-nous une période de stagnation séculaire ? – Le niveau d’endettement de l’ensemble des agents économiques publics et privés qui ne semble pas pouvoir être réduit sans croissance, est-il lié aux liens énergie-PIB ? Avant d’aller plus loin, situons par quelques chiffres les ordres de grandeur en matière de taux de croissance mondial du PIB par habitant.

Parcoursup : un fiasco qui était évitable. Sept conseils pour ne pas se faire avoir par les représentations graphiques. Le prix des noces : jamais assez cher et pourtant toujours trop cher. L’amour n’a pas de prix. Mais il y a un prix à payer à ne pas mettre de prix à l’amour. Les planificatrices de mariage et les directeurs de pompes funèbres le savent fort bien. Face à ces événements, joie et peine se confondent pour dépenser sans économie. Au Sénégal, la polygamie ne rebute plus les femmes instruites. La pratique, combattue autrefois par les féministes, attire une nouvelle génération de femmes.

Par choix, mais aussi du fait de la pression sociale. D’immenses réserves de terres rares découvertes au large du Japon. L'ouverture du rail à la concurrence, un succès en Europe. Arsène Wenger, l’économiste-entraîneur. Une matinée avec les éboueurs : « Dégage, espèce de bon à rien ! » Des scientifiques créent par hasard une enzyme dévoreuse de plastique. Entrée à la fac : la France reste une exception mondiale.

«L’"effet islam" explique mieux la radicalité que des facteurs sociaux» Olivier Galland est sociologue, spécialiste de la jeunesse. L'interprétation sociologique des rêves : entretien avec Bernard Lahire. Le but de cette nouvelle recherche inédite est de comprendre la logique de fabrication des rêves et d'expliquer comment les rêves sont reliés aux expériences sociales des individus. Premier volet des travaux scientifiques de Bernard Lahire sur ce sujet, l'ouvrage L'interprétation sociologique des rêves, publié début 2018 aux éditions La Découverte (collection "Laboratoire des sciences sociales"), sera suivi d'un second volume en 2019 qui permettra d'approfondir la compréhension du rêve en s'appuyant sur des études de cas tirées d'une enquête en cours.

Angela Merkel lâche Emmanuel Macron sur son projet de budget de la zone euro. Blablacar, un malaise passager ? Blablacar, un malaise passager ? L’UE prête à riposter à la décision américaine sur l’acier et l’aluminium. Alors que Washington doit préciser ses taxes sur les importations américaines d’acier et d’aluminium, Bruxelles a établi une liste de produits d’exportation américains qu’elle pourrait viser en représailles. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Cécile Ducourtieux (Bruxelles, bureau européen) Une fois de plus, c’est Donald Tusk, le président du Conseil européen, qui avait trouvé la meilleure « punchline » pour répliquer à Donald Trump et à sa menace d’imposer les importations américaines d’acier à hauteur de 25 % (et d’aluminium à hauteur de 10 %). « Les guerres commerciales sont mauvaises et faciles à perdre », avait lancé mercredi 7 mars l’ex-premier ministre polonais, prenant l’exact contre-pied du président des Etats-Unis qui avait tweeté en fin de la semaine précédente : « Les guerres commerciales sont bonnes et faciles à gagner. » L’Union européenne (UE) reste en tout cas déterminée à répliquer avec des mesures de « rétorsion » particulièrement symboliques, si M.

Mercosur : Ricardo revient ! - Emmanuel Combe. La visite du président de la République au Salon de l’agriculture a mis en lumière les craintes que suscitait chez nos éleveurs de bovins la perspective d’un accord prochain entre l’Europe et le Mercosur. A la hausse ou à la baisse, 24 mesures qui affectent votre pouvoir d’achat. En finir avec les clichés sur les femmes au volant. Trésor-Éco n° 215 - Quels instruments économiques pour lutter contre la résistance aux antibiotiques ? - Trésor-Info. L’espérance de vie par niveau de vie : chez les hommes, 13 ans d’écart entre les plus aisés et les plus modestes - Insee Première - 1687. The world in 2118 – my forecasts for the century ahead. Dans les grandes surfaces, l’emploi des salariés est menacé. Hans Rosling et la fantastique machine à laver. Egalité des salaires hommes-femmes : la solution Islandaise?

4 problèmes que pose le contrôle des chômeurs. Note de lecture. Après l’euphorie immobilière de 2017, la décrue est amorcée. La courbe de "Gatsby le Magnifique" : inégalités et élasticité intergénérationnelle des revenus. Les robots vont-ils nous remplacer ? - Vidéo. SMIC : la vraie question. Pour le PDG de Total, le monde va bientôt manquer de pétrole. En France, les stéréotypes de genre persistent. Le Bitcoin est-il une bulle? Trump s’attaque à deux régions protégées de l’Utah. Xerfi Canal Economie. Flash Conjoncture Pays avancés - La conjoncture continue de s’améliorer en zone euro mais l’inflation reste modérée - Trésor-Info.

Alcool, cannabis, cocaïne… la prise de substances pour tenir au travail concerne tous les métiers. Plus de la moitié de la population mondiale vit sans protection sociale. Le déclin historique de la violence: une thèse crédible? 30 photos révélatrices de la pollution mondiale. Un grand brûlé survit grâce à une greffe de peau de son jumeau. Environnement : l’impossible équation décroissante. Faut-il limiter la population pour sauver la planète. « Made in France » : vingt ans de crise, un peu d’espoir. Les inégalités (1) : pourquoi s'en préoccuper ? Centrafrique : une nation en perdition. La Catalogne, moteur économique de l’Espagne. Incohérences fiscales. Désindustrialisation : de quoi avons nous vraiment besoin?

La « Sécu » poursuit le redressement lent et douloureux de ses comptes. Législatives allemandes : Merkel affaiblie face à un paysage politique en grande partie inédit. Alstom : l’Etat social contre l’Etat actionnaire. Note de lecture.