background preloader

Éducation nationale et théories du complot

Facebook Twitter

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves. Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ?

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves

Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire. Journée d'étude "Réagir face aux théories du complot". Édito Selon un sondage(1), plusieurs millions de citoyens américains penseraient que leur Gouvernement est composé de reptiliens.

Journée d'étude "Réagir face aux théories du complot"

Le chiffre pourrait faire sourire, s'il ne dévoilait la puissance et le pouvoir des théories du complot dans le monde d'aujourd'hui. Si une théorie aussi absurde rencontre une telle adhésion, des théories en apparence plus crédibles rencontrent un succès beaucoup plus conséquent, et beaucoup plus dangereux. Si la théorie du complot n'est pas une nouveauté, elle a pris, au fur et à mesure que se développait Internet, une ampleur nouvelle. Elle constitue un ennemi intime du savoir et de la connaissance parce que, tout en jouant en apparence sur des enjeux analogues, elle dévoie, simplifie et fascine justement par sa simplicité même, son "anticonformisme" et la "transgression" qu'elle incarnerait face aux "pouvoirs établis" nécessairement mensongers pour les adeptes de ces théories. Les valeurs de la République.

Pour que le complotisme se hausse à une vision globale de l’Histoire, il fallait que se produise un grand bouleversement qui paraisse inexplicable. Telle est la Révolution française : un événement qui en moins de trois ans balaie la plus ancienne monarchie d’Europe, dont personne n’arrive à freiner le cours ni à stopper la radicalisation, qui voit la France, réduite à ses seules forces, parvenir à tenir tête aux coalitions européennes, et bouleverse finalement presque toute l’Europe continentale.

Comment rendre compte de cet événement – de cette catastrophe, pensent les hommes qui lui sont hostiles ? Joseph de Maistre, dans ses Considérations sur la France (1796), estime que l’action de Dieu est derrière tout cela : la France était selon lui le pays le plus influent de la chrétienté, elle a « démoralisé » l’Europe en diffusant les Lumières, elle est donc punie afin qu’elle retrouve le chemin du catholicisme. L’abbé Barruel est un jésuite. Mais qui sont les fameux Illuminati ?

L'Éducation nationale cherche la parade contre les théories du complot. VIDÉO - Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l'Éducation nationale, organise ce mardi 9 février une journée d'étude sur le thème : «Réagir face aux théories du complot», qui réunit 300 chercheurs, professeurs, psychiatres et lycéens.

L'Éducation nationale cherche la parade contre les théories du complot

«Quelles réponses pédagogiques et éducatives face aux théories du complot?» C'est la table-ronde à laquelle Najat Vallaud-Belkacem devait participer ce mardi 9 février, au milieu d'enseignants. Pour toucher les plus jeunes, le gouvernement vient d'ouvrir son compte sur le sujet sur Snapchat. Cette application mobile est une messagerie instantanée qui permet d'échanger des photos et des vidéos, qui disparaissent au bout de 24 heures.

Le site internet Ontemanipule.fr vient aussi d'être lancé, pour contrer les discours complotistes. Un jeune sur cinq adhère à la théorie du complot Le 15 janvier dernier la ministre affirmait qu' «un jeune sur cinq adhère à la théorie du complot.» Comment Google participe involontairement à la diffusion des complots. Propositions pour une pédagogie anticonspirationniste. Rédactrice : Servanne Marzin Enjeux pédagogiques et politiques du dossier Comme une trainée de poudre…La théorie du complot s’est trouvée au cœur des multiples témoignages d’enseignants confrontés, avec les attentats de Paris en janvier 2015, à un bien difficile objet pédagogique.

Propositions pour une pédagogie anticonspirationniste

En même temps qu’elle gagnait les commentaires postés sur les sites des grands médias comme sur les réseaux sociaux, la tentation conspirationniste[1] envahissait les questions, les remarques et les prises de position dans les classes. De rétroviseurs en cartes d’identités, de « false flag[2] » en exécution sans trace de sang, tous les détails successivement relevés dans les débats de classe servaient d’autant de preuves de l’existence d’une vérité alternative, dédouanant les terroristes et impliquant, selon les lieux et les locuteurs, les services secrets, Israël, ou bien le gouvernement lui-même. Pour beaucoup d’enseignants, ce fut un choc. Mais alors, où se situe donc la limite ?

[2] Fausse revendication. [3]