background preloader

Demain

Facebook Twitter

Usine à légumes: quand l'agriculture débarque en ville. Le bâtiment pilote n'a rien d'impressionnant: il ne fait que 50 mètres carrés au sol et à peine 7 mètres de haut. Mais, à terme, c'est bien une usine de 1000 mètres carrés qui devrait voir le jour en pleine agglomération de Lyon. Une usine verticale de cinq étages entièrement dédiée... à la production de plantes et de légumes! "Ce n'est pas un canular ou un truc de baba cool.

C'est une ferme urbaine techno. Nous y recherchons la productivité, la pureté dans le végétal", prévient d'emblée Christophe Lachambre, l'un des trois cofondateurs de FUL (Ferme urbaine lyonnaise). Au sein de cette chaîne de production d'un nouveau genre, les légumes poussent sans toucher le sol, grâce à l'hydroponie, une technique qui permet de faire de l'agriculture partout, même dans des zones bétonnées. L'ensemencement du substrat se fait à l'abri des regards, dans de la tourbe, de la fibre de coco ou de la mousse synthétique. Produits haut de gamme et qualité sanitaire. Questions de classe(s) Cette charte, rédigée par l’Institut Paulo Freire au Brésil, avec l’appui de l’UNESCO, a été adoptée en 1999 lors d’une Première rencontre internationale d’écopédagogie. Pour défendre une pédagogie de la Terre 1. Notre Mère Terre est un organisme vivant et en évolution.

Ce qui lui est fait a une répercussion sur tous ses enfants. Elle requiert de notre part une conscience et une citoyenneté planétaire. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 2016.09.27 Kit de Mobilisation Transition Energetique ALTERNATIBA. "L’énergie citoyenne est notre avenir !" : sortie du Kit de mobilisation Alternatiba. Envie d’investir dans l’énergie ?

Voici une source d’inspiration 100% durable et renouvelable : le Kit de mobilisation de la transition énergétique et citoyenne d’Alternatiba ! Que vous soyez citoyen.ne, membre d’un collectif; ou de l’un des 110 groupes locaux Alternatiba, nous avons la joie de vous présenter un outil des plus utiles pour participer à la responsabilisation de nos comportements, sans réduire notre qualité de vie ! L’énergie est un enjeu crucial pour la construction de sociétés humaines viables, justes et équilibrées. Actuellement, au sein des pays les plus industrialisés, nous en consommons une quantité si importante qu’elle met en péril les conditions de vie sur Terre. L’utilisation d’énergie en France, par exemple – transports, chauffage, transformation de l’énergie, etc. – représente 70% des émissions de gaz à effet de serre*. Pour cela, le Kit de mobilisation propose différentes modalités d’action adaptées à tous les publics et réalisables localement. 3 avril 2016.

Tour à vélo des alternatives locales à Nantes. Alternatiba Nantes organisait samedi 24 septembre 2016, à l’occasion de la Journée de la Transition Citoyenne et de l’anniversaire de l’arrivée du Tour Alternatiba à Paris, son premier Tour à vélo des alternatives locales. Une trentaine de personnes ont pu sillonner la Loire-Atlantique et découvrir des alternatives concrètes au changement climatique : un verger conservatoire de variétés anciennes de pommes et de poires, un moulin réhabilité en éolienne, une maison écologique et son système de phytoépuration des eaux usées et enfin une micro-brasserie artisanale. 10 h 30. Une trentaine de personnes équipées de vélos et de bonne humeur se regroupent à la gare de Nort-sur-Erdre.

La plupart descendent du tram-train venu de Nantes, après avoir mis leur vélo dans le camion prévu par Alternatiba. Aujourd’hui, elles vont participer au premier Tour à vélo Alternatiba en Loire-Atlantique ! Verger de pommes locales Puis retour en selle pour pédaler jusqu’à Saint-Mars du Désert. De la bière locale !

A la recherche des semences perdues - RFI. 2015 - Maraîchage biologique permaculturel et performance économique : rapport final. 2015 - Maraîchage biologique permaculturel et performance économique : rapport final Rapports/études/travaux (documents) La Ferme Biologique du Bec Hellouin développe depuis 2007 un modèle de maraîchage original, associant une organisation de l’espace inspirée de la permaculture et des techniques du maraîchage biointensif (E. Coleman, J. Jeavons, etc.). De décembre 2011 à mars 2015, les maraîchers ont noté systématiquement leurs interventions (nature de celles-ci, temps de travail, intrants, etc.) et quantifié les récoltes sur une surface de planches cultivées de 1000 m², hors allées et abords, dont 42 % sous serre.

Les hippies avaient (presque) tout compris - Le Temps. La fin du monde aurait pu être communiste: le camarade Leonid Brejnev aurait pu enclencher la procédure, envoyer une averse nucléaire, et on ne serait pas là aujourd’hui pour en gloser. Elle aurait pu consister en un manque de bol: astéroïdes, épidémies, ce genre de choses. Ces jours-ci, l’apocalypse qui nous pend au nez est néolibérale. C’est ce qu’avance Christian Arnsperger 1, économiste spécialisé dans la durabilité, transplanté en 2014 de Louvain à l’Université de Lausanne, dans une communication présentée en juin au colloque «Apocalypse Now»2 , consacrée à la manière d’éviter, si possible, l’effondrement écologique qui nous menace. Alors, comment? Par un changement sociétal, évidemment. Mais au lieu de détailler la société viable qui nous sauverait, l’auteur décrit les conditions qu’il faut réunir pour qu’elle advienne. Lire aussi: L’érotisme botanique contre la crise écologique «Résister, c’est créer» Lire aussi: La musique peut-elle assujettir mon esprit?

En effet. 1. Comment faire du compost. Services Abonnez-vousGratuit Se connecter Fermer Oublié votre mot de passe ou pseudo? S'abonner à l'édition intégrale Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Comment faire du compost ? Comment faire du compost ? Comment faire du compost ? Donner une seconde vie à ses déchets, voilà une promesse toujours intéressante. À tous ceux qui aimeraient composter leurs déchets mais qui n'ont jamais eu le courage de se lancer, rien de tel qu'un petit coup de pouce et les réponses à toutes vos questions pour enfin mettre la main à la pâte.

Présentée par le Green Action Centre, cette vidéo devrait vous offrir toutes les bases pour commencer votre propre compost. Durée : 2min41 How to Compost from Green Action Centre on Vimeo. Crédit photo : Pixabay Niveau : Populaire Sujets : Agriculture - Plantes Écologie - Recyclage Milieux naturels Éducation à l'environnement Développement durable Mots-clés : compostage , compost , Environnement , Recyclage D'où vient l'anglais? Se nourrir demain : les potagers urbains. Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Se nourrir demain : les potagers urbains Innover pour se nourrir mieux et lutter contre la faim grâce au potager urbain... Partout dans le monde, de nombreux citadins tentent de cultiver à nouveau une partie de ce qu’ils mangent. A New York, parmi les gratte-ciels, les potagers urbains voient grand, évidemment.

Sur les toits, dans les cours, un peu partout, les légumes de ville poussent joyeusement pour le plus grand plaisir des amateurs d’une consommation plus locale et de saison. Avec Joëlle Salomon Cavin de l'Université de Lausanne. Voir la vidéo Durée : 6min13 Niveau : Populaire Sujets : Aménag. territoire - Urbanisme Écologie - Recyclage Milieux naturels Éducation à l'environnement Développement durable Mots-clés : Urbanisme , UNIL , Alimentation , Potager Urbain. « Very Food Trip », un tour du monde des habitudes culinaires. Publié le mardi 06 septembre 2016 à 16:12. Amateurs de bons petits plats, deux jeunes aventuriers ont décidé de partir faire le tour du monde des habitudes alimentaires. Des rencontres et découvertes qu’ils partagent aujourd’hui dans une série télé intitulée « Very Food Trip ». Marine Mandrila et Louis Martin partagent deux passions, la cuisine et le voyage.

Après des études commerciales pour l’un, et en communication pour l’autre, ces deux Parisiens de 27 ans ont décidé de tout lâcher pour partir à la découverte des spécialités culinaires du monde entier. « Nous adorons la cuisine. Nous sommes tous les deux très gourmands et parlons souvent de nourriture » . « La nourriture est quelque chose d’universel » Caméra à la main et sac sur le dos, Marine et Louis n’en sont pas à leur premier périple. « Au travers de nos voyages, lors de nos études, nous nous sommes rendus compte que les meilleurs moments que nous avions passés avec les locaux étaient toujours autour de l’alimentation. Revégétaliser l'urbain. En ville, les espaces verts sont très prisés. Et pour cause : calme et air pur ne font plus partie de notre quotidien. Revégétaliser l’urbain, c’est remettre la nature au cœur de la ville. Cours, bords de fenêtre, murs et toits, terre-pleins, sont autant d’espaces dans lesquels nous pouvons réintroduire une biodiversité qui nous reconnecte au mouvement naturel des saisons et nous permet d’apprécier la beauté et la richesse du vivant.

Que signifie "revégétaliser l'urbain" ? Ces espaces peuvent devenir de véritables terrains d’expérience et de sensibilisation aux questions d’environnement, mais également des lieux d’expression, d’apprentissage, de production alimentaire, etc. Quel impact sur le territoire ? En revégétalisant l'urbain, vous : Favorisez les échanges au sein de votre quartier notamment en créant un jardin partagé qui est un lieu propice aux liens sociaux. Comment revégétaliser son quartier ? Sachez d'abord que les endroits les plus improbables peuvent être revégétalisés. « Tout s’accélère » : quand un enseignant, ex-trader, prône de ralentir… "Tout s'accélère", réalisé par Gilles Vernet, un ex-trader devenu enseignant, est une ode à un ralentissement, à la fois humain et environnemental. Et si l’on ralentissait pour donner un nouveau sens à nos vies ? C’est la question que se pose Gilles Vernet, ex-trader devenu enseignant, qui s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde.

Impressionné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer, puis de rencontrer des experts du sujet. De ce projet naît un film : « Tout s’accélère« , qui sort en salles le 20 avril. Rencontre avec ce maître d’école atypique, pour qui l’enseignement a redonné un sens à sa vie. Pouvez-vous présenter votre parcours ? J’ai débuté mes études au lycée Louis Le Grand, où il y avait un fort esprit de compétition, qui s’est poursuivi après le bac à l’EDHEC de Lille. Quel a été l’élément déclencheur qui vous a fait quitter ce métier ? Comment en êtes-vous arrivé à devenir enseignant ? Tout s'accélère, un film de Gilles Vernet.

Et maintenant nos terres ! Edition 2016 - Programme. Les guerrières du babassu Le film Les guerrières de babassu raconte l’histoire de ces femmes qui vivent de la collecte de noix de babassu au nord-est du Brésil. Face aux grands propriétaires agricoles qui leur refusent l’accès aux palmiers de babassu, elles s’organisent pour faire valoir leur droit, vivre dignement et préserver la forêt. Une production Handcrafted film ltd. - 7' Film réalisé par Paul REDMAN en 2015 Liberté Liberté raconte l’histoire des Quilombolas, communauté afro-brésilienne descendant des esclaves. The Change Au Mozambique, une communauté vit au rythme des saisons. Pleine d’inventivité, la population locale s’adapte, innove et redonne vie à la terre. Une production Zabache Films et ONUHABITAT - 15' Film réalisé par Fabian Ribezzo en 2011 Pérou : La nouvelle loi de la jungle Riche d’une grande biodiversité, le Pérou se bat pour un accès équitable et une gestion durable de ses ressources naturelles.

La guerre des graines Manger, c'est pas sorcier ! Food Chains. APPROXIMITE - carte particulier. Les déchets alimentaires des Français, un gisement vert inexploité. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Guillaume Krempp Il y a fort à parier que vos épluchures de tomates ou vos restes alimentaires finissent à la poubelle. En France, chaque individu produit en moyenne 270 kg de déchets non recyclés par an, dont un tiers de déchets organiques – issus de la table ou du jardin. Avec aujourd’hui seulement 10 % de la population française concernée par les mesures de collecte des biodéchets, l’Hexagone figure parmi les plus mauvais élèves de la classe européenne, bien loin derrière l’Autriche (80 %) ou l’Allemagne (plus de 60 %). Les objectifs fixés dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée il y a un an jour pour jour, visent donc à rattraper ce retard considérable. . « Pas de solution miracle » Dans les zones plus densément peuplées, la collecte des déchets en porte-à-porte est souvent préférée.

. « Changer de comportement » « Le nerf de la guerre est financier » Implication des citoyens. Comment se déplacer sans polluer. Mieux produire avec la permaculture | Futuremag. Lauren Fletcher : l’homme qui plantait 3 milliards d’arbres | Futuremag. Oubliez vos pelles et vos pioches. Nous sommes désormais dans l’ère des drones ! Sur le site de sa start-up BioCarbon Engineering qu’il a fondé en 2013, Lauren Fletcher annonce la couleur : “Nous allons lutter contre la déforestation industrielle à grande échelle par un reboisement industriel à grande échelle”. Son idée : utiliser des drones afin d’accéder à des zones déboisées et inaccessibles pour y planter plus de 36 000 graines germées par jour.

Pour atteindre son objectif - planter 1 milliard d’arbres par an -, Lauren a pensé à tout et a entièrement automatisé le processus. “Un élément central de notre technologie est la cartographie détaillée de l’écosystème et de la biodiversité, explique-t-il à Futura- Sciences. Et la mission de la start-up ne s’arrête pas là. Michel Pari-Bonfils. Tomates sans arrosage ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes. (De nos archives) Ici, le terrain est si caillouteux et le climat si aride que les chênes vieux de 50 ans sont plus petits que les hommes. Pourtant, à l’entrée de la ferme de Pascal Poot, sur les hauteurs de Lodève (Hérault), trône une vieille pancarte en carton : « Conservatoire de la tomate ». Les tomates poussent, sans eau et sans tuteur, dans la ferme de Pascal Poot en 2014 - DR Pourtant, chaque été, les tomates Poire jaune et autres Noires de Crimée poussent ici dans une abondance folle.

Sans arrosage malgré la sécheresse, sans tuteur, sans entretien et bien sûr sans pesticide ni engrais, ses milliers de plants produisent jusqu’à 25 kg de tomates chacun. Son secret ? C’est le début de la fin de l’hiver dans la région, le temps est venu pour lui de confier ses graines à la terre. L’homme a 52 ans mais semble sans âge. Pascal Poot et sa couche chaude dans sa serre, à Lodève le 26 février 2015 - Thibaut Schepman/Rue89 La technique, appelée couche chaude, est très ancienne. L’utopie, ici et maintenant. Jade Lindgaard : l’écologie qui marche - Oui. Tout réparer, pour ne plus jeter : le pari gagné des Repair cafés. Au Local, le client rencontre les producteurs. Info. En 50 ans, le « jour de dépassement » des réserves naturelles a avancé de 4 mois. Depuis cette nuit, la Terre vit sur ses réserves. Le « jour du dépassement de la Terre » en infographies.

Sols, forêts, poissons... A partir de lundi, l’humanité vivra à crédit. Les indicateurs clés du changement climatique ont atteint des niveaux record en 2015. Une autre façon de faire de la politique. Carte des alternatives écologiques en France. À Paris, une ferme maraîchère participative : "Chaque citoyen a une responsabilité" Cyril Dion, missionnaire de l'écologie de "Demain" Une grainothèque au CDI : un projet pluridisciplinaire entre info-documentation et biens communs.