background preloader

Google : facteurs de motivation

Facebook Twitter

La fin du stress au travail : l'exemple de Google. Une révolution du management : le modèle Google - Les bonnes feuilles. Les psychologues qui s'intéressent au comportement des salariés distinguent les motivations externes ou extrinsèques (on fait des efforts pour obtenir une meilleure rémunération, une récompense…) et les motivations internes ou intrinsèques (c'est la satisfaction d'avoir accompli correctement sa tâche, d'avoir réussi un exploit particulier qui amène à faire des efforts…).

Une révolution du management : le modèle Google - Les bonnes feuilles

Google ne néglige pas plus que d'autres les motivations externes, il n'hésite pas à verser des salaires élevés comme en témoignent les voitures de luxe qui encombrent son parking, mais il fait une large confiance à la motivation intrinsèque. Ce faisant, il suit des exemples célèbres, dont celui de Bill Gates qui disait au début de sa carrière : "Aucun grand programmeur ne peut s'asseoir à sa table et se dire : "Je vais me faire du fric" ou "Je vais en vendre des centaines de milliers". Tout simplement parce que ce genre de réflexion ne vous aide pas à résoudre les problèmes.

" Travailler chez Google2011. Les employés de Google sont les mieux payés au monde - Mode(s) d’emploi. Le site Glassdoor vient de publier son classement des 25 entreprises les mieux notées par leurs employés.

Les employés de Google sont les mieux payés au monde - Mode(s) d’emploi

Google apparaît comme le meilleur employeur au monde sur les critères de la rémunération et des avantages salariaux. Avec un salaire moyen de 128.000 dollars annuels (94.000 euros environ), les employés de Google ont de quoi être satisfaits. La firme de Mountain View est en tête du classement du site Glassdoor basé sur les évaluations des employés. Dans ce Top 25 des employeurs qui payent le mieux, on trouve également d’autres géants du web et de l’informatique comme Facebook (sur le podium à la 3ème place), Microsoft (18ème) ou encore eBay (25ème). Pas de trace en revanche d’Apple dans le haut du classement en raison des salaires plus faibles des employés de la firme à la pomme dans les Apple Store.

Google: les secrets de son département des ressources humaines. Comment l'entreprise américaine est devenue un endroit où il fait si bon travailler.

Google: les secrets de son département des ressources humaines

Voici quelques années, le département des ressources humaines de Google a fait une étrange découverte: les femmes quittaient l’entreprise en grand nombre. Comme c’est le cas pour la majorité des entreprises informatiques de la Silicon Valley, Google emploie essentiellement des hommes, et la féminisation de la force de travail est depuis un certain temps une des priorités de l’encadrement. Le fait que les femmes désertent l’entreprise n’était pas uniquement un problème de parité, mais surtout un souci pour le bénéfice net de l’entreprise.

Contrairement à beaucoup de secteurs de l’économie, dans les hautes technologies, le marché du travail est extrêmement tendu, et encore plus sur le segment des employés de qualité. Pour recruter des salariés, Google doit affronter Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, et des hordes de start-ups. Puis, venait le problème de la qualité de la vie. Les conditions de travail au sein de Google ! » Il faut tout d’abord maîtriser au minimum 3 langues couramment.

Les conditions de travail au sein de Google ! »

Les 400 employés cadres chargés du recrutement n’opèrent en tout qu’une dizaine d’entretiens d’embauche, une vingtaine s’il s’agit d’un poste plus important Suite aux 3500 CV reçus quotidiennement par l’entreprise en 2006, Google a décidé de créer et de développer un logiciel entièrement consacré à la gestion des CV ! On compte aujourd’hui 54 604 employés chez Google et 3 des 10 directeurs du conseil d’administration font partie de l’entreprise (Sergey Brin, Eric Schmidt et Larry Page). Depuis que Google a rejoint le monde de la bourse, 1200 de ses employés sont devenus millionnaires. 500 d’entre eux ont plusieurs dizaines de millions et 80 d’entre eux ont quelques centaines de millions de dollars par an !

Ca donne envie, non ? Sachant qu’ un programmeur travaillant pour Google gagne la modique somme de 85 000 dollars par an, soit environ 7 083 dollars par mois. On peut dire que le géant n’économise pas sur ce point !