background preloader

Dossier : Les mémoires de la guerre d'Algérie

Facebook Twitter

Les mémoires de la guerre d'Algérie en France. Les mémoires de la guerre d'Algérie en Algérie. Pierre Vidal-Naquet et son engagement contre la torture pendant la guerre d’Algérie. Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Pierre Vidal-Naquet et son engagement contre la torture pendant la guerre d’Algérie

Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Services visant à afficher du contenu web. Services visant à afficher du contenu web. Benjamin Stora, historien de la mémoire de la guerre d'Algérie. Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Benjamin Stora, historien de la mémoire de la guerre d'Algérie

Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Services visant à afficher du contenu web. Services visant à afficher du contenu web. Interview du général Aussaresses à propos de la torture pendant la guerre d’Algérie. Contexte historique Publication : 29 mai 2018 La torture a été utilisée pendant la guerre d’Algérie par l’armée française comme une « arme de guerre, une violence employée à dessein, pour gagner » (Raphaëlle Branche, La Torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie, Gallimard, 2001).

Interview du général Aussaresses à propos de la torture pendant la guerre d’Algérie

Bien que couverte par les autorités militaires et politiques, elle est révélée à l’opinion française dès l’époque même du conflit. Des témoignages accablants sur le recours à la torture sont en effet publiés, dont La Question du militant communiste Henri Alleg et L’Affaire Audin de l’historien Pierre Vidal-Naquet, tous deux publiés en 1958 (voir Pierre Vidal-Naquet et son engagement contre la torture pendant la guerre d’Algérie).Pourtant de 1962 au début des années 2000 la torture disparaît du débat public.

Éclairage média Cet entretien de Claude Sérillon avec le général Paul Aussaresses a été diffusé en direct le 23 novembre 2000 dans le journal télévisé de vingt heures de France 2. Témoignages de victimes de la torture pendant la guerre d'Algérie. Pendant la guerre d’Algérie, l’armée française a recouru de façon quasi systématique à la torture contre les suspects de soutenir la cause du FLN.

Témoignages de victimes de la torture pendant la guerre d'Algérie

Raphaëlle Branche montre que dès la bataille d’Alger en 1957 la torture est devenue « l’arme reine du conflit », « une violence employée à dessein, pour gagner » (La Torture et l’armée pendant la guerre d’Algérie). Pratiquée pendant toute la guerre, elle a été impulsée ou couverte par les autorités militaires et politiques. Pourtant, dès 1955, des témoignages parus dans France Observateur ou L’Express révèlent son usage.

Mais c’est avec l’affaire Maurice Audin que la torture « apparaît au grand jour » (B. La mémoire divisée des pieds-noirs. Les « pieds-noirs », terme à l’origine incertaine désignant les Européens d’Algérie, formaient une communauté nombreuse.

La mémoire divisée des pieds-noirs

Quelque 984 000 Européens vivaient sur le sol algérien en 1954 lorsque la guerre a éclaté, représentant 10 % de la population totale. À partir du 19 mars 1962, ils quittent en masse l’Algérie (voir Les rapatriés d'Algérie). Cet exode pour la métropole concerne un million de personnes.Devenus « les rapatriés d’Afrique du Nord », ils s’installent un peu partout en France mais leur choix se porte principalement sur les régions méditerranéennes. Selon Jean-Jacques Jordi, 400 000 rapatriés se sont établis dans le Sud-Est.

Leur installation en France est difficile. Qui sont les harkis ? Un harki, c'est un soldat.

Qui sont les harkis ?

Enfin... c'était un soldat, pendant la guerre d'Algérie. Elle commence en 1954. À l'époque, l'Algérie est une colonie, occupée et dirigée par la France. Les Algériens sont divisés : ceux qui veulent l'indépendance se battent contre l'armée française. Pas les harkis. La reconnaissance de la guerre d'Algérie par la loi (1999) La guerre d’Algérie a longtemps été une « guerre sans nom », selon le titre du documentaire réalisé par Bertrand Tavernier (1992).

La reconnaissance de la guerre d'Algérie par la loi (1999)

Dès son début en 1954, les autorités françaises ont en effet refusé d’employer le mot « guerre » pour la désigner, choisissant à la place « des mots censés démilitariser le conflit » (R. Dalisson, Guerre d’Algérie. L’impossible commémoration, p. 98). La guerre d’Algérie n’a ainsi été désignée que par différentes périphrases et litotes : « les événements d’Algérie », « les opérations de police », « les actions de maintien de l’ordre », « les opérations en Afrique du Nord » ou « la pacification ».

De même, les nationalistes algériens n’étaient pas nommés : ils étaient qualifiés de « suspects », « terroristes », « hors-la-loi » ou « rebelles ».Le refus des gouvernements français de parler de « guerre » trouve sa source dans le refus de la sécession de l’Algérie. L’inauguration du Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats. Le 5 décembre 2002, le président de la République Jacques Chirac inaugure un Mémorial national de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, à Paris.

L’inauguration du Mémorial national de la guerre d'Algérie et des combats

Jusque-là aucun site n’avait été spécifiquement dédié à la commémoration nationale de ce conflit. Certes le 16 octobre 1977 un soldat inconnu d’Algérie avait été inhumé, en présence du président de la République Valéry Giscard d’Estaing, dans la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette, mais sa tombe n’était pas pour autant devenue un lieu de mémoire national. Le 19 mars, date contestée de la commémoration de la guerre d’Algérie. Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ...

Le 19 mars, date contestée de la commémoration de la guerre d’Algérie

Les APIs permettent de charger des scripts : géolocalisation, moteurs de recherche, traductions, ... Services visant à afficher du contenu web. Services visant à afficher du contenu web. Les services de mesure d'audience permettent de générer des statistiques de fréquentation utiles à l'amélioration du site. Les services de mesure d'audience permettent de générer des statistiques de fréquentation utiles à l'amélioration du site.

Quand l'histoire fait dates - 17 octobre 1961, un massacre colonial. Rapport Stora 2021 : Comment réconcilier les mémoires française et algérienne ?