background preloader

Vers une autre Allemagne

Facebook Twitter

Europe: Angela Merkel face à l'histoire. C'était il y a dix ans.

Europe: Angela Merkel face à l'histoire

Joschka Fischer, alors leader des Verts allemands et ministre des Affaires étrangères, prononçait un discours sur les finalités de l'Europe à l'université Humboldt de Berlin. Fischer proposait l'adoption d'une constitution afin de créer une Fédération européenne. C'est le dernier grand discours «européen» d'un dirigeant allemand. Pourquoi Merkel s'écarte de l'esprit européen. Angela Merkel - Flickr - cc Du même auteur Quelles qu’en soient les conclusions et les répercussions, il est indéniablement trop tôt pour tirer les leçons de la crise grecque.

Pourquoi Merkel s'écarte de l'esprit européen

Toutefois, aura-t-elle marqué un tournant de la politique européenne de l’Allemagne. Naguère aux avant-postes du projet politique de l’UE, initiatrice en 2000 avec Joschka Fischer du projet constitutionnel et défenseur en 2004 de l’élargissement de l’Union aux PECO (pays d’Europe centrale et orientale), la RFA d’Angela Merkel privilégie désormais l’Europe économique à l’Europe politique. L’attitude de la chancelière est moins surprenante qu’il n’y paraît. Angela Merkel, la « dame de plomb »

Depuis le début de la crise, en 2007-2008, Angela Merkel ne cesse d’administrer la preuve qu’elle n’a pas l’étoffe dont on fait les grands dirigeants.

Angela Merkel, la « dame de plomb »

Sans doute bon capitaine par temps calme, la chancelière allemande se révèle incapable d’affronter les mers démontées. En d’autres mots, elle navigue à vue, sans vision politique, sans autorité. On peut se demander si cette chancelière aurait été capable d’imposer l’euro à ses citoyens comme l’a fait Helmut Kohl en son temps, bravant une opinion très majoritairement hostile. Angela Merkel est désormais devenue le principal problème de l’Europe.

Allemagne forte, gouvernement faible. La crise après la crise (4/5): la nouvelle question allemande. Cet article est le quatrième d'une série de cinq écrits par Eric Le Boucher pour décrire le nouveau monde issu de la crise financière et économique des années 2007, 2008 et 2009. publicité.

La crise après la crise (4/5): la nouvelle question allemande

Cohn-Bendit: "Il y a un repli sur soi d'une partie de l'élite al. Daniel Cohn-Bendit est coprésident du groupe des Verts au Parlement européen.

Cohn-Bendit: "Il y a un repli sur soi d'une partie de l'élite al

De nationalité allemande, il a été élu alternativement en France et en Allemagne. Il analyse les réticences de Berlin à venir en aide à la Grèce. On a assisté à une campagne xénophobe dans une partie de la presse allemande à l’égard des Grecs, ceux-ci se voyant qualifiés de «menteurs», de «voleurs», de «fainéants». A-t-elle trouvé un fort écho dans la classe politique ? Cette campagne folle, qui a même vu des députés suggérer aux Grecs de vendre leurs îles pour combler leur déficit budgétaire, montre qu’il y a un repli sur soi d’une partie de l’élite politique, intellectuelle et économique, qu’elle soit de droite ou de gauche d’ailleurs.

Non à l'Allemagne du repli, par Ulrich Beck. La loi numéro un de la société du risque mondialisée pourrait s'énoncer comme suit : il ne faut jamais laisser passer un risque global sans en profiter, il est l'occasion de faire de grandes choses.

Non à l'Allemagne du repli, par Ulrich Beck

C'est là un libellé que l'on n'est toutefois pas tenu d'interpréter dans une perspective multilatérale et "cosmopolitique" ; on peut aussi y voir l'occasion d'une réponse politique unilatérale et nationale. Lorsque la chancelière fédérale allemande Angela Merkel profite de la crise monétaire européenne pour redéfinir la politique budgétaire de la zone euro dans l'optique d'une Europe allemande, elle nous en donne un clair exemple. Alors que le risque financier mondial tenait la planète en haleine, les gouvernements furent encensés pour avoir, contre toute attente, pris l'initiative politique de sauver l'économie mondiale par leurs propres moyens. L'an dernier, les banques étaient le problème ; cette année, ce sont les gouvernements. Angela Merkel n'est pas Angela Kohl ou Angela Brandt. Le Grèce, les Allemands, et Dany. Daniel Cohn-Bendit s’est exprimé sur la crise grecque et la réaction allemand.

Le Grèce, les Allemands, et Dany.

Des propos intéressants, et au diapason des critiques formulées en France sur la formule financière retenue pour aider la Grèce. 1. La solidarité européenne vis-à-vis de la Grèce est d’abord une affaire d’intérêts bien compris : la faillite d’un Etat membre de la zone euro eut été une catastrophe pour ses collègues européens. L’Euro, une union inachevée. Jardinier.net : Jardinier, jardin et jardinage Notre site vous permettra de vous informer sur les métiers liés au jardinage, les villes fleuries ainsi qu'une rubrique sur les différents types de jardins et des conseils ...

Jardinerie en ligne : achat/vente de plantes pour le jardin & le ... Vente en ligne de plantes, fleurs, graines & accessoires pour le jardin. Fiches conseils & astuces pour réussir votre jardinage. Demandez gratuitement le catalogue ! Guide jardinage Guide jardin et jardinage : des trucs et des astuces, les effets positifs du jardin sur notre bien être Au jardin, conseils en jardinage Au jardin, un site consacre au jardinage avec des fiches de conseils sur la culture des plantes, l'entretien et l'amenagement des jardins, potagers, vergers et bassins, un ...

L'unification allemande bute sur les inégalités. Flickr - Daniel Kruczynski - cc Du même auteur En a-t-on enfin fini avec les commémorations successives qui ont marqué le vingtième anniversaire de la chute du Mur de Berlin et de l’unification allemande ?

L'unification allemande bute sur les inégalités

Cela paraît d’autant plus souhaitable que les célébrations du 3 octobre dernier n’ont rien apporté de neuf au bilan dressé il y a onze mois lors des manifestations fêtant les vingt ans du 9 novembre 1989. Aujourd’hui, personne ne remet en cause le succès de l’Allemagne unie et personne ne souhaite plus une quelconque renaissance de la République démocratique allemande.

Quant à cette hypothétique « Ostalgie », elle ne fait plus recette, chacun se rendant désormais compte que le système de l’Est a failli.