La classe politique française salue un "grand serviteur de l'Eta La classe politique française salue un "grand serviteur de l'Eta Le président de la République, Nicolas Sarkozy, salue dans un communiqué un homme "passionné surtout par la France, sa République et son Etat, il a consacré toute sa vie, toute l'étendue de ses talents et la force exceptionnelle de ses convictions à la chose publique", "l'une des grandes figures et l'une des grandes voix de notre vie nationale. Elles nous manqueront" (en lire plus). François Fillon souligne que "la France perd l'un de ses plus grands serviteurs et l'une de ses plus belles voix politiques". Le président de la Cour des comptes fut une figure tutélaire pour François Fillon lorsqu'il s'engagea en politique dans les années 1970. Le premier ministre avait notamment combattu aux côtés de Philippe Séguin dans la campagne contre le référendum du traité de Maastricht en 1992. Il faisait partie de sa garde rapprochée lorsque celui-ci présidait le RPR, entre 1997 et 1999 (en lire plus).
Réactions hommage L'annonce de la disparition de Philippe Séguin , jeudi matin, a suscité une vague d'émotion dans la classe politique française. Voici les principales réactions : {*style:<b> Nicolas Sarkozy, président de la République </b>*} "Philippe Seguin a occupé pendant trente ans une place centrale dans notre République. Il était le pur produit de cette République du mérite qu'il chérissait. Réactions hommage
Philippe Séguin : il n'aimerait pas son éloge funèbre
Fillon hommage à P.Seguin - une vidéo Actu et Politique
Hommage de Sarkozy à Philippe Séguin: "Il était mon ami" - LePos
Jacques Chirac rend hommage à Ph. Séguin - une vidéo Actu et Pol
Vidéo "M. Aubry, "Séguin, un homme qui aimait la vie"" de LCIWAT TF1 News Automoto Automotocompare Téléfoot TF1 Conso Téléshopping Vidéo "M. Aubry, "Séguin, un homme qui aimait la vie"" de LCIWAT
Marie-Anne Montchamp: Magnifique témoignage de F
Blog Raffarin
Monsieur le président de l’Assemblée nationale, Monsieur le président de la commission, Mesdames les ministres, Mesdames et messieurs les députés, chers collègues, Il ne s’agit pas ici d’être moderne ou ancien, progressiste ou réactionnaire. Il s’agit de répondre concrètement aux aspirations de couples de même sexe, sans nier l’attachement de nombreux Français à l’institution du mariage comme union d’un homme et d’une femme dans le but de fonder une famille. Blog NKM Blog NKM
Réaction de Jean-Pierre Chevènement au décès de Philippe Séguin
Blog Lionel Tardy Blog Lionel Tardy Philippe Seguin est mort ce matin. Cette disparition me peine beaucoup, car avec Philippe Seguin, c'est un grand homme politique qui disparait. Il avait des convictions fortes et n'hésitait pas à ruer dans les brancards pour les défendre. Il avait l'étoffe d'un chef d'Etat et n'a certainement pas eu la carrière qu'il aurait pu avoir au vu de ses qualités. Il a préféré, à plusieurs reprises, claquer la porte plutôt que de se taire et d'avaler des couleuvres.
J’ai appris ce matin avec une profonde émotion la mort de Philippe Séguin, président de la Cour des Comptes, ancien président de l’Assemblée Nationale et ancien ministre des Affaires Sociales. Ce décès brutal m’émeut car Philippe Séguin était une personnalité brillante et charismatique qui avait su imposer à son propre camp et, par-delà, à la société française, ses préoccupations sur le terrain social et ses inquiétudes quant à la construction d’une Europe exclusivement libérale. Par-dessus tout, il cherchait constamment à faire triompher le respect des institutions et de l’équilibre démocratique, pour lesquels il démontrait une dévotion convaincue et une intégrité reconnue de tous. Pour le député que je suis, son engagement à porter haut et fort la parole des parlementaires et à défendre l’autonomie de ceux-ci face au gouvernement reste un exemple démocratique nécessaire. Blog Bartolone Blog Bartolone
Ce matin, la nouvelle est tombée. Philippe Séguin, président de la Cour des Comptes, est mort d’une crise cardiaque à 66 ans. Il est sans doute l’homme qui a le plus compté dans ma formation idéologique. Un homme de convictions Dans la précipitation, les commentaires des journalistes et des hommes politiques ne sont pas toujours bien inspirés, même si, au global, tout le monde lui rend hommage. Laurent Pinsolle Laurent Pinsolle
Villepin